Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Conclave de la majorité parlementaire à Cotonou : Les candidatures des hommes d’affaires réveillent la classe politique

JPEG - 48.8 ko
Adrien Houngbédji, membre de la majorité parlementaire

Les députés de la majorité parlementaire ayant gagné la bataille pour le contrôle du bureau de l’Assemblée nationale, 7ème législature, dans la nuit du 19 au 20 mai 2015 n’entendent pas voir les choses leur filer entre les doigts lors des élections présidentielles de 2016. Ils sont réunis hier à Cotonou pour réfléchir sur la conduite à tenir dans la perspective desdites élections. Eux, ce sont les députés élus sur la liste Alliance pour un Bénin triomphant (Abt), les députés élus sur la liste Alliance Soleil, les députés élus sur la liste Forces démocrates Unies (Fdu), les députés élus sur la liste Renaissance du Bénin-Réveil Patriotique (Rb-Rp), les députés élus sur la liste Union fait la Nation (Un), les députés élus sur la liste Parti du renouveau démocratique (Prd) et les députés élus sur la liste Alliance pour un développement durable (And) en dehors des 3 qui ont rejoint le camp de la minorité parlementaire. De sources concordantes, l’on apprend que ce sont les accusations dont fait l’objet la classe politique béninoise ces derniers temps qui ont poussé ces députés à se réunir hier soir. En effet, il n’est pas rare d’entendre que la classe politique béninoise a échoué pour ne pas avoir réussi à faire élire en son sein un président de la République. Ceci, ne serait ce que depuis l’avènement du renouveau démocratique au Bénin en 1990. L’autre chose qui a poussé ces députés à se réunir en conclave hier est cette nouvelle tendance de candidatures des hommes d’affaires aux élections présidentielles de 2016.

Un rêve pieux, mais pas abandonné.
Si l’initiative des députés de la majorité parlementaire de se réunir pour aller aux élections présidentielles en rang serré est un rêve, il n’en demeure pas moins que les engagements pris par les composantes de cette majorité parlementaire auprès de potentiels candidats pour lesdites n’augurent rien de bon pour ladite initiative. En effet, au cours des discussions, plusieurs tendances se sont dégagées. Il y a ceux qui ont laissé entendre qu’effectivement, c’est parce que la classe politique béninoise est restée tout le temps désuni qu’aucun Béninois issu d’une formation n’a jamais été élu président de la République depuis 1990. Ainsi, pour ces députés là de la majorité parlementaire, il est impératif que le groupe politique qu’ils constituent et qui est né des dernières élections législatives de 2015 mettent de côté les intérêts personnels pour dégager un candidat unique pouvant gagner les prochaines élections présidentielles. Mais d’autres députés tels que Sacca Lafia élu sur la liste Alliance Soleil pensent qu’il vaut mieux que chaque formation politique aillent librement aux élections présidentielles librement quitte à soutenir un même candidat au second tour du scrutin. D’autres encore ont souhaité que la majorité parlementaire se réunisse encore dans les prochains jours, le temps d’approfondir les réflexions sur les meilleures stratégies pour conquérir le pouvoir en 2016.

21-10-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Bail sans pagaille !
26-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Les comptes sont bons. Pour le bonheur des locataires et des propriétaires, la loi sur le bail est votée. Encore deux petites étapes et un véritable (...) Lire  

Chronique judiciaire : 7 ans de travaux forcés (...)
26-04-2018, Isac A. YAÏ
Editorial : L’agro industrie en hibernation
26-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Jeunesse, grande inquiétude (...)
25-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour l’hygiène publique
25-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Attention…Enfin promulguée !
24-04-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Vie des partis politiques : Malaise au Fdu
17-04-2018, Naguib ALAGBE
L’argent public n’est pas un gain politique.
13-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Vie des partis politiques : Malaise au Fdu
17-04-2018, Naguib ALAGBE
L’argent public n’est pas un gain politique.
13-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2610

Tribunal de première instance de première classe de Cotonou : Le (...)
26-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le Conseil des ministres s’est penché hier sur les anomalies relevées dans la gestion de l’ex greffier en chef du (...)  

Polémique autour des propos de Patrice Talon sur le mandat unique (...)
24-04-2018, Landry Salanon
« Le second mandat est une prérogative constitutionnelle », selon Georges Anagonou L’intervention du président Patrice (...)  

An 2 de la gestion du Chef de l’Etat : La Coalition de la Rupture (...)
20-04-2018, La rédaction
Patrice Talon peut toujours compter sur le soutien indéfectible de la coalition de la rupture, qui a activement (...)  

Cos-Lépi : les députés désignent leurs représentants
20-04-2018, Isac A. YAÏ
Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature, ont procédé ce jeudi 19 avril 2018 à l’élection de leurs (...)