Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Concours entre communes sur le développement local : Le maire Luc Atrokpo et Bohicon sacrés champions

La station régionale de l’Office de radiodiffusion et de télévision du Bénin (Ortb) de Parakou a décoré, samedi 19 septembre à Bohicon, le maire Luc Sètondji Atrokpo pour son leadership et son management de qualité en matière de développement à la base. L’autorité communale a reçu un trophée, une attestation et une clé symbolisant la bonne gouvernance à la mairie de Bohicon. C’est à l’issue d’un concours à l’intention des communes du Bénin.

JPEG - 94.4 ko
Luc Atrokpo, maire de la commune de Bohicon

Luc Atrokpo a reçu le prix du concours intitulé « Ma ville, je vote ». Un concours au cours duquel, la ville de Bohicon a été sacrée championne avec 592 points devant les 76 autres communes du Bénin en compétition. C’était le 31 août dernier au terme d’une émission radiophonique sous forme de jeu-concours. Le maire de Bohicon a remercié à cet effet les organisateurs et les auditeurs pour avoir permis à sa commune de gagner ce prix. Luc Atrokpo a appelé ses administrés, les conseillers communaux et ses agents à redoubler d’ardeur pour que Bohicon connaisse un développement plus radieux.
« Nous nous réjouissons de cette victoire emblématique et éclatante. Je profite de cette tribune pour nous inviter à redoubler d’ardeur au travail afin que de nouvelles couronnes viennent honorer davantage nos efforts », souhaite-t-il. Le secrétaire général de l’Ortb, Jacques Kougbadi, et le représentant du ministre de la Décentralisation, Thomas Houédanou, ont loué le dynamisme du maire de Bohicon en matière de développement à la base. Evidemment, Luc Atrokpo a construit, au cours de son 1er mandat, 50 modules de classes, 20 forages d’hydraulique villageoise, 4 centres de santé, 4 bureaux d’arrondissement, 2 châteaux d’eau, un bloc administratif, une bibliothèque communale, un complexe de loisirs de 3000 places. Aussi, les 500 femmes sorties de l’anonymat avec l’établissement de carte nationale d’identité, les 200 jeunes ayant désormais le permis de conduire et les 10 mille kits scolaires distribués annuellement aux élèves, viennent-ils allonger la liste des réalisations concrètes du maire de Bohicon. Le prix du concours « Ma ville, je vote » vient donc encourager le maire Luc Atrokpo à aller plus loin dans le développement de Bohicon.

21-09-2015, Clément WINSAVI


CHRONIQUES

En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Pour la Rupture et le président Patrice Talon, le risque politique est énorme. Mais, audace en deçà, lâcheté au-delà. Ça, c’était avant. A l’époque où (...) Lire  

En vérité : Vivres détournés et indignité (...)
7-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un réquisitoire signé Mahougnon (...)
6-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2430

Visite de la Directrice Générale du Fmi à Cotonou : La Dg/Fmi salue (...)
12-12-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En visite au Bénin, la Directrice Générale du Fonds Monétaire International (Fmi), Christine Lagarde a échangé hier (...)  

Criminalité pharmaceutique : Encore 200 cartons de faux médicaments (...)
12-12-2017, La rédaction
A chaque jour son lot de faux médicaments retrouvés chez l’honorable Atao Hinnouho. Depuis le vendredi dernier, où la (...)  

Département du Mono : Dakpè Sossou mobilise les populations de (...)
12-12-2017, La rédaction
Le député de la 18e circonscription électorale, Dakpè Sossou fait montre d’une détermination inédite pour la réussite du (...)  

Contre la corruption et les pratiques connexes : Patrice Talon (...)
11-12-2017, Naguib ALAGBE
D’une révolution à la Ghanéenne des années 80 notamment, nul doute que le Bénin en avait grand besoin. Le constat était (...)