Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le Conseil municipal autorise le maire Zossou à recourir à la justice

JPEG - 64.3 ko

Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour régler les conflits territoriaux entre Porto-Novo et les Communes voisines à savoir Akpro-Missérété, Adjarra, Avrankou, Sèmè-Podji, et Aguégués. C’était hier à l’occasion d’une session extraordinaire convoquée par le Maire et par un vote à l’unanimité des Conseillers communaux présents et représentés. Cette décision du Conseil municipal fait suite à une altercation survenue entre le Maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou et son homologue de la Commune d’Akpro-Missérété, Michel Bahou dans le quartier Danto dont une partie est disputée par les deux Communes. Ce jour là, le Maire Michel Bahou s’était opposé à une opération d’adressage de maisons dans ce quartier au point où il a fâché son homologue de Porto-Novo. Cette situation a même poussé le Préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy, à écouter les deux maires pour trouver une solution. Mais rien n’y fit.
En dehors de ce point, le Conseil municipal de Porto-Novo s’est penché au cours de la session extraordinaire sur 3 autres points. Il s’agit de l’étude et l’adoption de la communication relative à l’harmonisation du processus de délivrance des actes administratifs courants par les chefs de quartiers, l’étude et l’adoption de la communication relative à la tenue régulière des sessions des conseils de quartier dans la ville de Porto-Novo, et l’Etude et l’adoption de la communication relative au programme de la mobilisation des ressources pour l’amélioration du système de santé dans la ville de Porto-Novo. De sources concordantes, l’on apprend que le programme de la mobilisation des ressources pour l’amélioration du système sanitaire dans Porto-Novo est d’un coût global de 2 milliards de Fcfa à raison de 300 .000.000 de Fcfa pour la part de la mairie de Porto-Novo et 1.700.000.000 de Fcfa représentant l’apport des partenaires techniques et financiers. Il s’agit surtout d’un programme qui permettra d’une part de promouvoir un partenariat entre la ville de Porto-Novo et les acteurs de la santé au niveau national et d’autre part d’améliorer l’offre et la qualité des services de santé dans la ville de Porto-Novo.

22-02-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En toute sincérité : Infidèle sans conscience !
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Les hommes sont tous des infidèles. Admettons-le par pure galanterie. Et évitons pour une fois, d’être avec elles, à couteaux tirés sur la question. (...) Lire  

Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’idéal d’une jeunesse de bonne (...)
14-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2520

Première visite de chantiers du chef de l’Etat : Patrice Talon sur (...)
16-02-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Longtemps resté au laboratoire, à manager ses collaborateurs pour l’atteinte des objectifs qu’il s’est lui-même (...)  

Visite des chantiers du Projet de protection de la côte : Talon (...)
16-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Sept mois après le lancement des travaux de protection de la côte à l’Est de Cotonou, le Chef de l’Etat est allé (...)  

Séance de travail interministérielle : Lemoyne et Agbénonci (...)
16-02-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le secrétaire d’Etat français aux affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne et sa suite se sont entretenus, dans la (...)  

Dossiers faux médicaments, filière coton et Sonapra : La levée de (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Trois députés à l’Assemblée nationale sont sur la sellette. Dans l’œil du cyclone, depuis quelque temps, les têtes des (...)