Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Congrès constitutif de l’Union Progressiste : Bruno Amoussou et les siens ont tenu pari !

JPEG - 53.5 ko

Samedi dernier, ‘’il était temps’’. L’Hymne de l’Union progressiste a résonné, pour la toute première fois, dans une salle du palais des sports Archicomble. Les militants, venus d’un peu partout sur toute l’étendue du territoire national l’ont repris en chœur, en même temps qu’ils découvraient les autres attributs du parti. L’Union Progressiste, comme ils l’ont appelée, venait ainsi d’être portée sur les fonts baptismaux, à la grande satisfaction du comité d’organisation. Séraphin Agbahoungbata, son président, rappelle à quel point ce ne fut pas donné. « Le chemin a été long et parsemé d’embûches. Mais nous pouvons tous être fiers du résultat auquel nous sommes parvenus. C’est un vent nouveau qui souffle sur notre pays, en ce moment même où, nous tous prenons date avec l’histoire », a- t-il indiqué. Et, le mérite du chef de l’Etat, premier artisan de cette prouesse, d’être reconnu et salué successivement par tous les intervenants. Abdoulaye Bio Tchané, prenant la parole au nom du Bloc républicain, un autre grand parti en constitution, s’est attardé sur le bien-fondé des réformes à l’origine de la naissance de ce parti. C’est le lieu de saluer, selon lui, non seulement la décision des uns et des autres d’adhérer à ces réformes, mais aussi et surtout, d’en être les portes flambeaux. « Il a fallu pour en arriver là, énormément de sacrifices. Mais, ceci était nécessaire, ne serait-ce que dans l’espoir de lendemains meilleurs pour chacun et pour tous ». Et, Bruno Amoussou, d’indiquer qu’il était temps de passer à l’action, après tant d’années passées à répéter en chœur l’échec de la pratique partisane en cours depuis bientôt trois décennies. « Après tant d’années de mise à l’épreuve de notre système, le moment était venu pour les uns et les autres de s’arrêter pour définir de nouveaux paradigmes, afin de sortir des sentiers battus », il est revenu aussi sur la pertinence de ces réformes voulues par le chef de l’Etat et la nécessité de les mettre en œuvre pour asseoir de nouvelles bases nécessaires à la consolidation de la démocratie. « Désormais, l’horizon est dégagé et nous pouvons être fiers de dire demain, voyant les résultats de notre engagement commun, que nous avons été à l’origine de ces changements qui nous donnent les moyens, quoique soutiens inconditionnels du gouvernement, d’espérer que désormais nous pouvons prétendre à la conquête et à l’exercice du pouvoir », a-t-il conclu.

3-12-2018, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Conformité des dossiers de déclaration des partis politiques à la (...)
15-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tous les 10 partis politiques ayant enclenché le processus de conformité à la charte des partis politiques en (...)  

Poursuite des mesures sociales sous le Nouveau départ : 3 (...)
14-02-2019, Isac A. YAÏ
Signaux au vert. Les fonctionnaires sont à l’honneur. La gouvernance est une continuité, et Patrice Talon se veut (...)  

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)