Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Congrès des Forces cauris pour un Bénin émergent à Parakou : Le maire Charles Toko donne feu vert aux Fcbe, une leçon de gouvernance politique

JPEG - 183.5 ko

Point de doute. Le deuxième Congrès ordinaire de l’alliance des Forces cauris pour un Bénin émergent aura bel et bien lieu le weekend prochain dans la cité des Kobourou. Contrairement aux rumeurs faisant croire que ce conclave politique sera interdit par le Maire de Parakou, Charles Toko, le comité d’organisation peut se féliciter de l’ouverture d’esprit de l’autorité municipale. Attachant du prix à la bonne gouvernance, Charles Toko a donc déjoué les pronostics, et les assises peuvent paisiblement se tenir au centre d’Alphabétisation de la ville.
En effet, il y a quelques années encore, les manifestations politiques des partis ou alliances de partis opposés au régime en place n’avaient pas droit de cité. Le sort qui leurs est réservé est connu d’avance. Sans doute, la manifestation est interdite et les forces de l’ordre sont mobilisées pour empêcher l’accès des lieux aux militants. Et si elle venait à être autorisée, une autre de même nature est souvent programmée à la même date pour brouiller les cartes. Parakou en a connu de pareilles situations.
Pour rappel, le 13 Septembre 2015, le "Fan club" Patrice Talon a été interdit de manifestation à Parakou. La résidence Coteb de Parakou a été fortement militarisée et tous les mouvements et autres manifestations devant se tenir en ce lieu sont interdits, les forces de l’ordre avaient pris d’assaut les lieux pour empêcher ladite manifestation dont Charles Toko et autres étaient les organisateurs. Ces derniers avaient dû se replier au siège de l’Alliance Soleil.
Ce temps est fini. Ceux qui juraient que Charles Toko allait appliquer la loi du Talion, en interdisant le congrès des Forces cauris pour un Bénin émergent ont perdu le pari. Parakou vivra donc le weekend prochain un bel exemple de jeu démocratique. Mieux, la ville aura à profiter de ce flux de visiteurs pour tirer ne serait-ce qu’un profit économique. A défaut, les acteurs politiques en déplacement pourraient apprécier les efforts qui se font sous le Nouveau départ pour la modernisation de la métropole du Nord Bénin. Incontestablement, Charles Toko démontre ainsi sa grandeur d’esprit, son humilité et sa lourde expérience politique.
Richard AKOTCHAYE

9-02-2018, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Recomposition de l’échiquier politique national : Nazaire Sado et (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Le parti Mobilisation pour le Développement et l’Avenir (Mda) du député Nazaire Sado, élu dans la 23ème circonscription (...)  

Conseil des ministres/Projet de loi de finances : Le budget 2019 (...)
20-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le projet de loi de finances, gestion 2019 s’établit en ressources et en charges à 1877, 543 milliards de francs Cfa (...)  

Examen du projet de budget de l’Assemblée nationale : Les députés (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Les députés se réuniront probablement ce jour en séance plénière au Palais des gouverneurs à Porto-Novo si la Commission (...)  

Invité sur l’émission Cartes sur table : Gabriel Ajavon appelle à la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tolérance zéro à la corruption. C’est en quelque sorte le cri de cœur de Gabriel Laurex Ajavon, Vice-Président du parti (...)