Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Cos-lépi : Le président Augustin Ahouanvoèbla reçoit le Ministre Thomas Yombo

JPEG - 241.9 ko
Augustin Ahouanvoébla, président du Cos Lépi

Le président du Conseil d’orientation et de supervision pour l’actualisation de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi), Augustin Ahouanvoèbla, a reçu au siège de l’organe à Agblangandan à Sèmè-Podji, le Ministre chargé des relations avec les institutions, Thomas Yombo. La rencontre a connu la présence des autres membres du Cos-Lépi et augure d’une bonne ambiance entre le gouvernement et l’organe que préside le député Augustin Ahouanvoèbla. En témoigne les déclarations faites par ce dernier et son hôte après leur entretien. « …Nous sommes à une période critique de notre vie politique et le Cos-Lépi est installé il y a quelques mois, donc nous sommes là pour voir comment ils sont en train de s’apprêter pour que nous ayons un fichier électoral prêt à temps. Dans toutes les élections, le Cos-Lépi constitue le premier des maillons. Si ça ne va pas à ce niveau, c’est que nous n’aurons pas les élections. Il fallait qu’on s’assure que tout se passe bien ici. Ce que nous avons constaté dépasse déjà l’entendement. Les membres du Cos-Lépi ont pris le taureau par les cornes en commençant les activités. Ils n’ont pas attendu que le gouvernement approuve le budget avant de démarrer leurs activités. Ils ont fait un bon chronogramme qu’ils sont en train de respecter rigoureusement. Vous savez que le Chef de l’Etat a déjà convoqué le corps électoral pour le 28 février prochain. La seconde partition à jouer par le gouvernement, c’est la mise à disposition des moyens financiers pour que les choses se passent bien. Mais il faut quand même que le gouvernement prenne toutes les dispositions nécessaires (…) Ils ont encore un autre travail plus grand à faire. Nos compatriotes vivant à l’extérieur doivent voter pour l’élection présidentielle de 2016. Le président du Cos-Lépi vient de me faire cette confidence que ces Béninois de l’extérieur en âge de voter sont plus nombreux que ceux ayant droit de vote sur le territoire national alors qu’il faudrait les intégrer dans le fichier électoral… », a déclaré le Ministre Thomas Yombo.
Lire ci-dessous les impressions du président Augustin Ahouanvoèbla au sujet de la visite du Ministre Thomas Yombo
« …C’est avec bonheur que nous avons reçu la visite du Ministre chargé des relations avec les institutions. Nous sommes très heureux parce que nous avons eu une rencontre fructueuse au cours de laquelle nous avons fait un tour d’horizon des activités que nous sommes en train de réaliser depuis notre installation au Cos-Lépi et la planification des autres tâches. Nous lui avons aussi fait part de ce que nous envisageons pour le démarrage des activités sur le terrain au plan national comme à l’international. Je puis dire que dès le 1er octobre prochain, nous allons démarrer les activités d’actualisation et de correction sur toute l’étendue du territoire national. Mais il faut faire la différence entre la Lépi et le fichier électoral. Le fichier électoral que nous avons a une durée de vie jusqu’en 2021 contrairement à la Lépi qui a une vie courte d’une année. Pour les élections législatives dernières, la Lépi que nous avons utilisée est d’un effectif de 4.470.000 environ d’électeurs. Celle que nous allons utiliser pour l’élection présidentielle de 2016 sera d’un effectif d’environ 5.000.000 d’électeurs. Cela veut dire qu’au niveau national, nous aurons environ 4.700.000 électeurs et environ 300.000 électeurs dénombrés à l’extérieur… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

23-09-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Une position pour l’histoire ! Un ‘‘Non’’ qui rassure. Le Bénin, urbi et orbi, par la voix de son ministre des affaires étrangères l’a soutenu devant (...) Lire  

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)  

Plan de développement municipal de Porto-Novo : Emmanuel Zossou (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, met les bouchées doubles pour concrétiser les projets contenus (...)  

Départ du Cpp des Fcbe : L’érosion continue au niveau des (...)
21-02-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le navire cauris tangue ! Le naufrage est imminent bien que quelques incrédules battent encore des ailes, poussant (...)