Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Création d’un nouveau groupe parlementaire : Barthélémy Kassa préside désormais ‘’Agir pour la République’’

JPEG - 89.6 ko

Un nouveau groupe parlementaire vient d’être créé à l’Assemblée nationale, 7ème législature, ce lundi 11 septembre 2017. Dénommé ‘’Agir pour la République’’, ce groupe parlementaire est composé de 9 députés dont 8 issus du groupe parlementaire ‘’Agir pour le Bénin’’ présidé par le député André Okounlola Biaou et le neuvième membre issu du groupe parlementaire ‘’Bénin Uni et Solidaire’’ présidé par le député Aké Natondé. Le nouveau groupe parlementaire ‘’Agir pour la République’’ est présidé par le député Barthélémy Kassa. La déclaration de constitution dudit groupe parlementaire a été faite hier à la tribune de l’hémicycle par le député Adam Bagoudou. Il est à retenir que le groupe parlementaire ‘’Agir pour la République’’ est membre de la majorité parlementaire soutenant les actions du président Patrice Talon.
(Lire ci-dessous la déclaration de constitution du groupe parlementaire ‘’Agir pour la République’’)
DECLARATION DE CONSTITUTION DE GROUPE PARLEMENTAIRE ‘’Agir pour la République’’
–Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale
- Chers collègues députés

Depuis la conférence nationale des forces vives de la nation de février 1990, notre pays, le Bénin a amorcé un tournant politique historique caractérisé par l’avènement d’une ère du renouveau démocratique soutenue par la constitution du 11 décembre 1990.
Cette constitution a pu garantir à notre pays une stabilité politique remarquable, jusqu’à ce jour, marquée d’une part, par le renouvellement régulier des institutions de la République et d’autre part par le respect scrupuleux de l’alternance au pouvoir, des suites d’élections démocratiques, libres et transparentes.
En effet d’avril 1991 à avril 2016, nous avons vu se succéder à la tête de notre pays, les Présidents Nicéphore SOGLO, Mathieu KEREKOU et Boni YAYI, chacun avec une ambition légitime pour notre pays. Face à l’immensité des attentes de nos populations pour leur prospérité, chacun d’entre eux a vu son mandat s’achever dans un sentiment d’insuffisance personnelle laissant tout observateur penser qu’ils souhaiteraient une prorogation de son mandat ou un mandat supplémentaire. Mais devant la réalité de notre constitution, rien de tout cela n’a été possible.
Depuis le 6 avril 2016, le peuple béninois a porté à la tête de notre pays le Président Patrice TALON qui, avec son programme de « Bénin Révélé » a l’ambition de conduire notre pays , plus loin, plus loin, plus loin encore en tout cas, sur le chemin de l’émergence, et du développement que chaque citoyenne et citoyen attend depuis que les Chefs d’Etat se succèdent à la tête de notre pays.
La campagne électorale pour la présidentielle étant terminée, le seul programme de développement administré pour notre pays est celui du Président Patrice TALON.
Il est important qu’en tant qu’acteur politique, nous puissions dire la vérité à notre peuple à savoir : qu’il n’y a pas d’autre programme à lui proposer que de se concentrer à accompagner Patrice TALON pour le succès de son quinquennat. Toute autre intention est considérée comme un rêve pour après 2021, qui est certes légitime mais doit s’exprimer dans le cadre de la démocratie institutionnelle.
C’est fort de cette conviction profonde que les députés signataires de la présente déclaration portant constitution du Groupe Parlementaire « AGIR POUR LA REPUBLIQUE » présidé par l’honorable KASSA Barthélémy ont décidé de concentrer leurs efforts pour le soutien du bloc la Majorité Présidentielle en vue d’accompagner le Président TALON dans la réalisation de ses ambitions pour le Bénin.
Par cet acte, nous réaffirmons notre engagement Républicain dont les points d’application sont :
- Le soutien aux réformes porteuses d’efficacité et de bien-être des populations
- Le soutien aux initiatives de réduction de la pauvreté
– Le soutien à l’instauration d’une gouvernance institutionnelle qui participe du renforcement du cadre logique et de la promotion de la démocratie
– L’adhésion aux idéaux du BMP
Vive l’Assemblée Nationale !
Vive la Démocratie Béninoise !
Vive le Bénin

Ont signé :
1. Adam Bagoudou
2. Barthélémy KASSA
3. Rachidi Gbadamassi
4. Gilbert Bagana
5. Sofiath Schanou
6. Nouhoumon Bida
7. Maurice Katotcha Chabi
8. Lucien Houngnibo
9. Sabai Katé.

12-09-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Projet de construction du port pétrolier en eau profonde de (...)
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Sous le Nouveau départ, priorité est donnée aux opérateurs privés locaux dans les prises de décision au sommet de (...)  

Entretien téléphonique de Paul Nindo Sahgui depuis le Sénégal : La (...)
23-11-2017, La rédaction
Le Maire de la commune de Tanguiéta, Paul Nindo Sahgui en mission au Sénégal a, dans un entretien téléphonique, (...)  

Projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Cinq ministres (...)
22-11-2017, Karim O. ANONRIN
5 Ministres ont planché hier devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du (...)  

Journée de réflexion sur le Fonds de développement de la formation (...)
22-11-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre de la fonction publique, Adidjatou Mathys a procédé à l’ouverture d’un atelier de réflexions sur le Fonds de (...)