Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Crise au Psd : Le tribunal de Cotonou interdit le congrès de Golou

JPEG - 71.9 ko

En raison de la mésintelligence générale entre les instances du Parti social démocrate (Psd) et les militants, susceptible de troubler l’ordre public et social à l’occasion du congrès national de ce jour, le président du tribunal de première instance (Tpi) de première classe de Cotonou, Jacques Hounsou a interdit jusqu’à nouvel ordre, la tenue de ces assises, convoquées par les représentants des organes dudit parti dont l’existence n’a pas été déclarée (parlant des organes) et enregistrée au ministère en charge de l’intérieur.
Cette décision du Tpi de Cotonou fait suite à une requête de Me Caster Azia, avocat conseil du président Bruno Amoussou, fondateur du Parti social démocrate (Psd), qui malgré sa démission en 2012, demeure président de cette formation politique, aux termes des statuts et règlement intérieur du parti version 2004. Car, au regard de l’état juridique du parti, et selon les travaux de Me Antoine Lassehin commis à cette tâche, il ressort que de 2004 à ce jour, tous les changements et modifications intervenues dans la direction et l’administration du parti, n’ont pas été déclarés au ministère en charge de l’intérieur comme l’exige la charte des partis politiques. Et la conséquence de cette non déclaration des changements et modifications intervenus est l’inexistence de ces organes du parti à l’égard du ministère en charge de l’intérieur. C’est donc à juste titre que saisi de la requête de Me Caster Azia, agissant pour le président Bruno Amoussou, aux fins d’interdire de la tenue du congrès national de ce jour, le tribunal de première instance de première classe de Cotonou ait donné une suite favorable au requérant afin de préserver l’ordre et la paix sociale.

30-06-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

DECISION DCC 18-001 : DU 18 JANVIER 2018
22-01-2018, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)