Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Culte de réconciliation entre les églises protestantes : Les fidèles protestants réunis, Talon artisan de l’unité nationale

Près de deux décennies après le schisme entre les chrétiens protestants méthodistes du Bénin, les chefs de file des deux Eglises, les Pasteurs Alagbada et Alao ont fumé hier le calumet de la paix. C’est à la faveur d’un culte de réconciliation sous l’égide du Président Patrice Talon et qui a connu la mise en place d’un organe de transition.

JPEG - 224.1 ko

Parfois, l’histoire a cette gentillesse d’offrir à un peuple, des moments inédits et fulgurants quand il s’y attend le moins. Et c’en était un d’inattendu hier entre les fidèles protestants méthodistes du Bénin au Palais des congrès de Cotonou. Une poignée de main, des accolades, un protocole d’accord, quelques minutes d’émotion entre les protagonistes et s’effritent près de deux décennies de crise. Au cours d’un culte de réconciliation, devant les fidèles du christ et la nation, Nicodème Alagbada, Président du Bureau du Synode et Mathieu Alao, Président du Bureau de la conférence ont proclamé la réunification. « Nous voilà, les uns aux côtés des autres. Oui, c’est toi Eternel qui l’a voulu. Rien d’autre que ta grâce n’aurait pu joindre en un même lieu et comme un seul corps, nous qui, entre-temps, nous déchirons sans remords. Grâce à toi, Seigneur, un nouveau jour se lève sur l’Eglise protestante méthodiste du Bénin », a déclaré Nicodème Alagbada lors du culte. Et même si, il faudra encore du temps pour colmater les brèches, soit un an de transition, ce fut déjà un grand pas selon le Pasteur Mathieu Alao : « L’histoire va retenir éternellement que les frères et sœurs méthodistes se sont enfin engagés pour amorcer le processus qui va aboutir à la réconciliation et à l’unité de l’église ».

Talon, un véritable artisan de la paix

JPEG - 62 ko

Quelques semaines plus tôt, personne ne pouvait imaginer que le conflit au sein de l’Epmb, tranché par la justice mais difficile à congédier pourra s’effriter. En effet, le 13 mai dernier, la crise a repris de nouveau, après un temps de répit, avec l’intervention des forces de l’ordre au temple Béthanie à Akpakpa, venues mettre en exécution la décision de justice. Touché par ces images qui n’honorent pas la foi chrétienne, ni la République, Patrice Talon s’est rendu le dimanche 26 juin dernier au culte dans ce temple pour enclencher un processus de réunification. En bon père de famille et en toute discrétion, le Chef de l’Etat s’est mué en médiateur pour aboutir à un protocole d’accord signé des deux parties et lu par le Ministre Joseph Djogbénou. Ledit protocole convient de la réconciliation entre les fidèles, de la réunification des deux églises, d’un organe transitoire de 15 membres pour une durée d’un an et présidé par Nicodème Alagbada. Cet organe est composé des sept membres du Bureau du Conseil du Synode, les sept membres du Bureau du Conseil de la Conférence, et un représentant protestant méthodiste du Président de la République. Pour le Chef de l’Etat, c’est un acte qui honore la foi chrétienne et surtout la religion au sein de la République. « Cet acte que vous venez de poser est pour Dieu la meilleure offrande de la Gloire de son nom et pour la promotion de son église, pour la République qui fait de vous des artisans exemplaires de la Paix et de la constriction de l’unité nationale. Soyez en remerciés. Vous venez de donner un bel exemple du citoyen », a laissé entendre le Président Patrice Talon. Ainsi, après la résolution sans heurts de l’équation du découpage territorial, la réunification des fidèles protestants, le Chef de l’Etat confirme sa qualité de médiateur et est attendu, sûrement bientôt pour mettre fin à la crise du football.

Quelques points de la convention signée entre les membres de l’organe transitoire de la réconciliation
Nous, proclamons la réconciliation de tous les fideles et la réunification de l’Eglise protestante méthodiste en République du Bénin. Convenons de :

1- Une période transitoire de gestion de l’Eglise réconciliée pour une durée de un an

2- Mettre en place un organe transitoire de gestion de l’église composée de 15 membres que sont : les sept membres du Bureau du Conseil du Synode, les sept membres du Bureau du Conseil de la Conférence, et un représentant protestant méthodiste du Président de la République.

3- Prendre les décisions au sein du Bureau par consensus. A défaut, un collège restreint composé des pasteurs Nicodème Alagbada, Mathieu Alao ainsi que du représentant du Président de la République aura voie décisive.

4- Dire que le Président Alagbada, préside l’organe transitoire de gestion.

5- Affirmer l’inéligibilité des membres de l’organe transitoire de gestion de l’église réconciliée après la période transitoire.

6- Ne considérer pendant la période transitoire que l’organe transitoire de gestion comme le seul organe de gestion de l’église.

7- Déclarer qu’à l’issue de la période transitoire, les différents organes de gestion de l’église seront mis en place selon les statuts et règlements en vigueur avant la réforme ayant engendrée la crise.

8- Réaffirmer que le nom de l’église réconciliée est celui d’avant la réforme, c’est-à-dire l’Eglise Protestante Méthodiste du Bénin (Epmb.

Déclaration de Patrice Talon
Chers concitoyens de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin,
Chers membres du clergé protestant méthodiste désormais amis,
Permettez moi tout simplement de vous féliciter en mon nom personnel, au nom de mon gouvernement, au nom des institutions de la République, et au nom du peuple béninois tout entier pour cet acte de pardon et de paix que vous venez de poser ce jour et qui vous honore tant. Il honore l’église protestante méthodiste. Il vous honore individuellement. Il honore la foi chrétienne. Il honore la foi monothéiste. Il honore tout simplement la spiritualité, l’église, les mosquées, la religion au sein de la République. Cet acte que vous venez de poser est pour Dieu la meilleure offrande de la Gloire de son nom et pour la promotion de son église, pour la République qui fait de vous des artisans exemplaires de la Paix et de la constriction de l’unité nationale. Soyez en remercier. Vous venez de donner un bel exemple du citoyen.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

4-07-2016, La rédaction


CHRONIQUES

tribune verte : Freiner à temps la dégradation des sols (...)
8-12-2016, Isac A. YAÏ
La baisse de la fertilité des sols focalise désormais les attentions de par le monde. En marge de la journée mondiale des sols, célébrée le 05 (...) Lire  

Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
tribune verte : L’audace d’assainir les (...)
1er-12-2016, La rédaction
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Programme ‘’Omidelta’’ 2016-2020 : Talon décroche 37 milliards des (...)
7-12-2016, La rédaction
La coopération bilatérale entre le Royaume des Pays-Bas et le Bénin retrouve sa bonne santé après plusieurs mois (...)  

Modernisation de l’Assemblée nationale : Houngbédji reçoit (...)
6-12-2016, Karim O. ANONRIN
Dans soit ambition de jouer pleinement son rôle pour la consolidation de la démocratie et ainsi devenir une véritable (...)  

Malgré la permanence de la Cena et la Lépi : les élections coûtent (...)
2-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN
Les élections au Bénin ont de tout temps fait saigner les caisses de l’Etat, et parfois soulevé de vives polémiques. La (...)  

L’assainissement et le déguerpissement au Bénin : « le gouvernement (...)
2-12-2016, La rédaction
« Les 125 km de plages seront nettoyés et sécurisés. C’est une mesure qui s’inscrit dans la durée ». Ces déclarations du (...)