Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Débat sur la révision de la Constitution : Le front de sursaut patriotique et les Fcbe chez Tévoédjrè

JPEG - 129.2 ko

Ils y étaient, dans le cadre des consultations foraines sur le projet de révision de la Constitution, initiées par les Forces cauris pour un Bénin émergent et auxquelles ont souscrit les autres membres du front. « Nous avons décidé d’aller voir un certain nombre de personnalités, étant entendu que les choses ne sauraient prospérer en l’état », a précisé Eugène Azatassou, coordonnateur National Fcbe pour clarifier le cadre de la rencontre. Avec ses hôtes, le frère Melchior dira sans langue de bois ses appréhensions en ce qui concerne le projet transmis à l’Assemblée nationale. Et pour lui, le projet ne saurait passer en l’état.
« Je fais confiance à l’intelligence de chaque député. Je fais confiance à l’intelligence du président de l’Assemblée nationale. Ce sont des hommes et des femmes qui aiment ce pays. Je suis sûr qu’aucun dirigeant politique crédible de ce pays n’adoptera en l’état, le projet de Constitution qui est proposé… ».
Amos Elègbè pour sa part, est revenu sur la notion de consensus, indispensable pour lui, dans tout processus de révision de la Constitution, rappelant notamment l’ambiance qui a prévalu à la conférence des forces vives de la nation en sa qualité de rapporteur général du comité préparatoire de la conférence. « La Constitution du 11 décembre 1990 est tout un édifice, qui est parti d’un compromis. Et s’il faut la réviser, il faut obligatoirement revenir au compromis », a-t-il indiqué. Ce qui caractérise selon lui le projet de révision, c’est qu’il concentre tous les pouvoirs aux mains du président de la République, contrairement à ce qui a été annoncé.

24-03-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)