Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Débat sur la révision de la Constitution : Le front de sursaut patriotique et les Fcbe chez Tévoédjrè

JPEG - 129.2 ko

Ils y étaient, dans le cadre des consultations foraines sur le projet de révision de la Constitution, initiées par les Forces cauris pour un Bénin émergent et auxquelles ont souscrit les autres membres du front. « Nous avons décidé d’aller voir un certain nombre de personnalités, étant entendu que les choses ne sauraient prospérer en l’état », a précisé Eugène Azatassou, coordonnateur National Fcbe pour clarifier le cadre de la rencontre. Avec ses hôtes, le frère Melchior dira sans langue de bois ses appréhensions en ce qui concerne le projet transmis à l’Assemblée nationale. Et pour lui, le projet ne saurait passer en l’état.
« Je fais confiance à l’intelligence de chaque député. Je fais confiance à l’intelligence du président de l’Assemblée nationale. Ce sont des hommes et des femmes qui aiment ce pays. Je suis sûr qu’aucun dirigeant politique crédible de ce pays n’adoptera en l’état, le projet de Constitution qui est proposé… ».
Amos Elègbè pour sa part, est revenu sur la notion de consensus, indispensable pour lui, dans tout processus de révision de la Constitution, rappelant notamment l’ambiance qui a prévalu à la conférence des forces vives de la nation en sa qualité de rapporteur général du comité préparatoire de la conférence. « La Constitution du 11 décembre 1990 est tout un édifice, qui est parti d’un compromis. Et s’il faut la réviser, il faut obligatoirement revenir au compromis », a-t-il indiqué. Ce qui caractérise selon lui le projet de révision, c’est qu’il concentre tous les pouvoirs aux mains du président de la République, contrairement à ce qui a été annoncé.

24-03-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Projet de construction du port pétrolier en eau profonde de (...)
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Sous le Nouveau départ, priorité est donnée aux opérateurs privés locaux dans les prises de décision au sommet de (...)  

Entretien téléphonique de Paul Nindo Sahgui depuis le Sénégal : La (...)
23-11-2017, La rédaction
Le Maire de la commune de Tanguiéta, Paul Nindo Sahgui en mission au Sénégal a, dans un entretien téléphonique, (...)  

Projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Cinq ministres (...)
22-11-2017, Karim O. ANONRIN
5 Ministres ont planché hier devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du (...)  

Journée de réflexion sur le Fonds de développement de la formation (...)
22-11-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre de la fonction publique, Adidjatou Mathys a procédé à l’ouverture d’un atelier de réflexions sur le Fonds de (...)