Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Débat sur la révision de la Constitution : Quand l’Un entretient le flou

JPEG - 79.3 ko

Ça gronde de partout. La polémique enfle. Révisionnistes et antirévisionnistes se disputent les plateaux radio et télé pour exposer leurs motifs et clamer leur bonne foi. Un peu partout, le débat fait rage. Pendant ce temps, silence radio à l’Union fait la nation. La troupe à Bruno Amoussou est à ce jour, restée de marbre sur un sujet qui, par ailleurs, engage l’avenir de la nation. Difficile donc de les situer par rapport à une position ou à une autre. Une telle posture de l’Union fait la nation paraît surprenante du reste, pour un regroupement politique de cette envergure et face à un sujet aussi important. Qu’est ce qui pourrait l’expliquer ? Bien malin qui pourra le dire. Mais il ne sera pas tout de même superflu d’y voir des calculs politiciens, ni plus ni moins. Entre se mettre à dos une opinion publique réservée et mettre en péril un partenariat politique qui n’a pas fait ses preuves, l’Union a peut-être du mal à trancher.

Un silence opportuniste…
Cette posture est loin d’être une première. Elle se rapproche quelque peu du comportement qui a été celui de l’Union à la veille de la présidentielle de 2016. L’ambiguïté qui alors, a caractérisé son choix, avait déjà nourri les débats. Sauf que peu après l’avènement du pouvoir en place, elle ne passera pas par quatre chemins pour clamer son appartenance à la mouvance présidentielle. Appartient-elle toujours à la mouvance présidentielle ? La question mérite d’être posée. Le Parti du renouveau démocratique qui, comme l’Union fait la nation, a rejoint tambour battant le camp sorti victorieux de la dernière présidentielles n’a pas manqué de donner l’exemple sur ce coup. C’est au tour de l’Union fait la nation de sortir des calculs politiciens et de situer sa base sur direction à prendre. Toute autre chose ne sera que ruse et inefficacité.

3-04-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)