Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Décentralisation et développement : Après l’élection des maires, place au travail

JPEG - 331.5 ko
Georges !bada, maire de la commune d’Abomey-Calavi

Le renouvellement des conseils communaux a connu son épilogue. A la faveur des élections communales et municipales du 28 juin 2015, les Béninois étaient aux urnes pour élire leurs conseillers pour le compte des 77 communes que compte notre pays. A l’arrivée, certains maires ont rempilé tandis que par endroits, il y a eu l’alternance. Des batailles ont ainsi été gagnées sur fond de discours servis aux électeurs. Maintenant que les jeux sont faits et que les élus sont installés, il faudrait que les conseils communaux s’attellent au travail. Les discours tenus lors des campagnes ne doivent pas donner raison à la politique politicienne dont le seul objectif est de gagner. Seuls les actes parlent à présent pour matérialiser les promesses. Car, les administrés ont déjà honoré leur part de contrat et les maires élus restent maintenant redevables.
En effet, si les populations ont dû analyser les discours des uns et des autres avant de faire leur choix, c’est pour un but. En plus clair, pour qu’il y ait développement de leurs localités. Ainsi, ces gouvernants à la base doivent établir une harmonie entre leurs discours de campagne et les réalisations qu’ils auront à mettre dans le bilan de fin de mandat.

Donner plus de satisfaction
Sinon, après plus de 12 années d’expérience, la décentralisation a toujours du plomb dans l’aile. Les attentes ne sont pas encore comblées et il urge de toujours tirer la sonnette d’alarme. Déjà, il est à noter qu’au cours des précédentes mandatures, des maires ont fait leurs preuves et ont amené les populations à véritablement aimer la décentralisation. Mais, au décompte, il y a eu plus de déceptions que de satisfaction en ce qui concerne la gestion de nos élus locaux. Il est donc nécessaire que les maires nouvellement élus aillent à l’école de leurs prédécesseurs qui ont donné satisfaction à leurs mandants. Ces maires doivent être les sources d’inspiration des nouveaux patrons qui se sont invités à la tête des communes. N’empêche que les maires qui, à la fin du précédent mandat ont fait l’unanimité et ont été reconduits à la tête des conseils communaux mettent davantage la barre plus haute. Et ceux qui ont failli et ont quand même bénéficié de la clémence de leurs administrés pour rempiler n’ont plus droit à l’erreur.
Le développement à la base. C’est tout ce qui doit compter et être le seul objectif des conseillers communaux, 3ème mandature de la décentralisation. Alors, pour atteindre les objectifs, il sera nécessaire que les conseillers travaillent en équipe quel que soit leur camp. Le développement n’a pas de couleur. Tous les conseillers doivent en prendre acte, retrousser leurs manches et se mettre résolument au travail pour le développement de leur localité. C’est le moindre qu’ils puissent faire.

26-08-2015, Clément WINSAVI


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Gestion du parc automobile de L’Etat : Gustave Dékpo Sonon parle (...)
24-02-2017, Adrien TCHOMAKOU
Dans un entretien exclusif, le ministre du régime défunt, Gustave Dékpo Sonon a donné son point de vue sur l’approche (...)  

Loi portant statut général de la fonction publique : Les députés (...)
24-02-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale ont procédé hier, à la mise en conformité de la loi n°2015-18 du 27 août 2015 portant (...)  

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)