Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Déclaration de patrimoine à la Cour suprême : La liste des députés légalistes s’allonge

JPEG - 217.7 ko

Depuis quelques jours, la polémique enfle à propos de la déclaration par les députés et les membres du gouvernement de leur patrimoine à la Chambre des comptes de la Cour suprême. Ceci, conformément aux dispositions de la loi portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin. Dans un passé récent, plusieurs députés à l’Assemblée nationale se sont sentis indisposés face à cette obligation qu’ils ont eux-mêmes définie dans ladite loi. Certains parmi eux sont allés jusqu’à dire que la plupart des députés ne gèrent pratiquement aucune régie financière de l’Etat pour qu’on leur demande de déclarer leur patrimoine à leur entrée en fonction à l’Assemblée nationale. D’autres députés ont promis revenir sur certaines dispositions de la loi en question ; afin qu’elle exempte les députés de l’obligation de déclarer leur patrimoine. Mais depuis quelques jours, plusieurs députés ont préféré se conformer à la loi, surtout que Me Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale, 7ème législature les a déjà devancés. Au nombre des députés qui se sont conformés aux dispositions de la loi portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin, il y a le député Dakpè Sossou, élu dans la 18ème circonscription électorale sur la liste Forces démocratiques Unies (Fdu) lors des dernières élections législatives. En dehors du député Dakpè Sossou, l’on parle aussi du député Jérémie Adomahou, également élu sur la liste Fdu. Plus précisément, ce député qui est un ingénieur hydraulique et d’équipement rural, a déclaré son patrimoine qui est confirmé par récépissé N°104/CS/CC/G2016-DP. De sources concordantes, l’on apprend que plusieurs autres députés sont quasiment prêts à se conformer aux dispositions de ladite loi.

15-12-2016, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2370

Assistance aux populations sinistrées de Sinendé, Karimama et (...)
18-10-2017, La rédaction
Suite à la descente du Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané dans les communes de Sinende, Karimama et Malanville et sur (...)  

En prélude au démarrage du Ravip : Le Comité de suivi monte au (...)
18-10-2017, La rédaction
Tout se met progressivement en place pour le démarrage, le 1er novembre prochain, du Recensement administratif (...)  

Œuvres sociales dans la 10ème circonscription électorale : Agoua au (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Fidèle à ses habitudes, l’élu de la 10ème circonscription électorale, a une fois de plus partagé le vécu des populations (...)  

Supposé projet de suppression de la Cena au Parlement : Des (...)
13-10-2017, Karim O. ANONRIN
Le 28 septembre 2017, à la tribune de l’Assemblée nationale, la minorité parlementaire, par la voix du député Justin (...)