Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Déclaration incendiaires à l’hémicycle : Des invectives contre Boni Yayi !

JPEG - 215.2 ko

L’heure est grave. La tension sociopolitique est montée d’un cran. Et ce, depuis hier à Djougou où les Béninois ont eu droit à une réaction musclée du chef de l’Etat suite à des propos tenus contre sa personne au parlement. Réponse du berger à la bergère. Mais tout de même des échanges peu courtois entre des personnalités qui, sur ce coup, ont démontré qu’ils ont encore beaucoup à apprendre quant aux comportements à avoir pour la préservation de la paix.
Car, à six mois de la fin de mandat, que pourraient bien gagner des députés qui s’adonnent à des invectives, ressassent des faits qui fâchent ou font des insinuations tapageuses et contre productives pour une alternance paisible ? Est-ce la violence qu’ils recherchent ? Certainement pas. Leur logique et leur arme sont, sans doute, celles de la contradiction, de la démarcation et de la clarification.
Mais hélas ! Ils gagneront désormais à comprendre que le langage diplomatique n’est pas l’arme des faibles. Sinon, dans le contexte politique actuel où les yeux sont plus rivés sur la prochaine élection présidentielle, à quoi peut bien rimer, le fait de s’attaquer, à mots à peine couverts, à un chef d’Etat sortant ? A aiguillonner sa susceptibilité ?

Eviter de faire fausse route…
Si c’est le cas, les députés concernés par les propos incriminés font fausse route. Et, pour la paix au Bénin, ils doivent savoir raison garder. En plus clair, chaque Béninois, quel que soit son poste de responsabilité, doit se montrer capable de ne pas dépasser les bornes de la provocation.
Le tournant conduisant à 2016 est glissant. Il ne reste qu’à peine 6 mois pour évacuer les peurs et les incertitudes. Dans ces conditions, qui peut avoir intérêt à mettre le feu aux poudres ? Personne. Seul un pyromane peut réveiller le chat qui dort. Les Béninois n’ont que faire de lui. Ils ont besoin de la paix. Rien que de la paix.

25-08-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Projet de construction du port pétrolier en eau profonde de (...)
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Sous le Nouveau départ, priorité est donnée aux opérateurs privés locaux dans les prises de décision au sommet de (...)  

Entretien téléphonique de Paul Nindo Sahgui depuis le Sénégal : La (...)
23-11-2017, La rédaction
Le Maire de la commune de Tanguiéta, Paul Nindo Sahgui en mission au Sénégal a, dans un entretien téléphonique, (...)  

Projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Cinq ministres (...)
22-11-2017, Karim O. ANONRIN
5 Ministres ont planché hier devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du (...)  

Journée de réflexion sur le Fonds de développement de la formation (...)
22-11-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre de la fonction publique, Adidjatou Mathys a procédé à l’ouverture d’un atelier de réflexions sur le Fonds de (...)