Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Désignation de leur joker pour la présidentielle de 2016 : Les ténors de la classe politique font durer le suspense

JPEG - 67.8 ko

Ils peuvent se féliciter d’un parcours politique accompli. A deux mois de l’ouverture du dépôt des candidatures pour la présidentielle de 2016, ces ténors de la classe politique tiennent tout un peuple en haleine et dans les mailles de l’incertitude. Malgré l’avalanche de candidatures, les yeux sont rivés sur ces partis et alliances de partis tenus de mains de maître par ceux qu’il convient d’appeler à juste titre, les ‘’patrons’’ de la classe politique béninoise. Il s’agit du Parti du renouveau démocratique (Prd) de Me Adrien Houngbédji, l’Union fait la Nation (Un) que préside Bruno Amoussou, la Renaissance du Bénin (Rb) des Soglo, l’alliance des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), famille politique du Chef de l’Etat dont les performances aux dernières élections démontrent à suffisance son emprise sur l’électorat béninois. C’est donc à raison que le mutisme de ces forces politiques jette un coup de froid au sein de la classe politique. D’ailleurs, il ne peut en être autrement avec ces figures qui ont réussi en 25 années de vie démocratique à s’imposer dans la jungle politique au Bénin. Les exemples les plus édifiants sont ceux de Adrien Houngbédji, Bruno Amoussou, qui bien que forclos, parce que frappés par le veto constitutionnel de la limite d’âge sont très courtisés en cette période de précampagne électorale. Il en est de même du couple Soglo qui malgré le poids de l’âge, ne manque sûrement pas de prodiguer de sages conseils au fils sur la prudence qu’il doit observer dans la prise de position de la Renaissance du Bénin (Rb), parti dont il tient désormais les rênes, dans ce méli-mélo à la veille de la présidentielle de 2016. Et ce n’est surtout pas Boni Yayi qui va s’empresser de livrer son pion. Du coup, le défaut de légitimité frappe la plupart de ces candidatures qui poussent comme des champignons. La question du fief électoral devient préjudiciable. Aucun candidat ne peut y échapper. D’ailleurs, ils l’ont s’y bien compris que personne n’entend se faire ravir la vedette au niveau de ces formations politiques. Talon, Ajavon, Koupaki, Bio Tchané ou Gbian se livrent une guerre silencieuse sur le sujet. Les enchères montent et le silence des ‘’patrons’’ amplifie les offres. C’est le mérite des aînés. Le peuple béninois retient son souffle.

10-11-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Marche de protestation du Front pour le sursaut patriotique : Le (...)
23-06-2017, La rédaction
Les militants du Front pour le sursaut patriotique (Fsp) ont battu hier le macadam à Cotonou pour désapprouver la (...)  

Crise à la Renaissance du Bénin : Le film de l’audience au tribunal (...)
23-06-2017, Landry Salanon
L’audience de l’assignation en référé des réformistes de la Renaissance du Bénin (RB) s’est déroulée hier au Tribunal de (...)  

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction
Le Président de la République, Monsieur Patrice Talon a instruit cet après-midi le préfet du littoral Monsieur Modeste (...)  

Après douze mois à la tête du département de l’Alibori : Le préfet (...)
22-06-2017, Isac A. YAÏ
Mohamadou Moussa, préfet du département de l’Alibori boucle ce jour 12 mois à la tête de ce département. Nommé le 22 (...)