Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Désignation des représentants du Parlement au Cos : La liste nominative des 9 députés préssentis

JPEG - 296.4 ko
Louis Vlavonou, l’un des députés pressentis

La liste nominative des représentants du Parlement au Conseil d’orientation et de supervision (Cos) pour l’actualisation de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) est désormais connue. Sauf changement de dernière minute, il s’agit des députés Gilbert Bagana, Simplice Codjo Dossou, Cyprien Togni et Idrissou Bako pour l’opposition parlementaire et des députés Louis Vlavonou du groupe parlementaire Union fait la Nation, Adolphe Djiman du groupe parlementaire Nation, Unité et Développement, Augustin Ahouanvoèbla, Badirou Aguèmon du groupe parlementaire Prd, et Jérémie Adomahou du groupe parlementaire Unipaid, pour la majorité parlementaire. Du moins, ce sont ces noms qui circulent après les tractations menées jusque dans la soirée d’hier, étant donné que la plénière n’a pas pu examiner ce dossier comme prévu pour le même jour. Il s’agit d’une exigence des dispositions de l’article 220 du Code électoral en République du Bénin qui stipule « Le Conseil d’orientation et de supervision est composé de onze (11) membres désignés comme suit : cinq (05) députés par la majorité parlementaire ; quatre (04) députés par l’opposition parlementaire ; du Directeur général de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique ; du Directeur du service national en charge de l’état civil. Les députés sont désignés chaque année pendant la période de mise à jour à savoir du 1er juillet au 31 janvier. En tout état de cause, aucun député ne peut siéger plus de deux (02) fois dans le Conseil d’orientation et de supervision au cours d’une même législature » et de l’article 230 du même Code qui stipule « …Chaque année et de façon adhoc, il est créé par le Conseil d’orientation et de supervision, sur proposition de l’Agence nationale de traitement, une Commission communale d’actualisation. La Commission communale d’actualisation exerce ses compétences dans les limites du ressort territorial de la commune. Elle est composée de trois (03) membres dont : le responsable du service en charge de l’état civil et de la population de la commune ; un (01) représentant désigné par la majorité parlementaire ; un (01) représentant désigné par l’opposition parlementaire. Ils sont désignés en tenant compte des critères de compétence technique et de moralité. Ils doivent être résidents dans la commune »

Risque de clash entre les groupes parlementaires Un et Prd ?
A priori, les députés Louis Vlavonou, Adolphe Djiman, Augustin Ahouanvoèbla, Badirou Aguèmon, et Jérémie Adomahou devraient représenter la majorité parlementaire au Cos pour l’actualisation de la Lépi. Mais, il faudra d’abord que les groupes parlementaires Prd et Un trouvent un consensus pour savoir lequel des deux groupes proposera 2 de ses membres pour aller au Cos. Le problème est d’autant plus préoccupant que contre toute attente, alors que le groupe parlementaire Prd avait déjà proposé les députés Augustin Ahouanvoèbla et Badirou Aguèmon pour le Cos, le groupe parlementaire Union fait la Nation a aussi transmis hier les noms des députés Louis Vlavonou et Gérard Gbénonchi toujours pour le Cos. Or, ce groupe était supposé ne transmettre qu’un seul nom de député. Plus précisément, c’est tenant compte du fait que la tendance au Parlement est de reconduire au Cos les députés qui y ont déjà servi une fois que le groupe parlementaire Prd a désigné deux anciens membres du Cos à savoir les députés Augustin Ahouanvoèbla et Badirou Aguemon. Mais pour plusieurs députés du groupe parlementaire Un, il ne saurait en être ainsi étant donné que leur groupe parlementaire compte en son sein 13 députés contrairement au groupe parlementaire Prd qui n’en compte que 10. De sources proches d’autres députés membres du même groupe parlementaire, l’on apprend que cette situation ne devrait perdurer. Ces députés Un contactés sont mêmes favorables au choix des députés Prd encore que d’ici juillet 2017, le Parlement sera encore appelé à renouveler ses représentants au sein du Cos, conformément aux dispositions de l’article 220 du Code électoral en République du Bénin.

Accord de principe entre la Rb et Abt pour le choix du député Adolphe Djiman
Pour dégager le député Adolphe Djiman, élu sur la liste Renaissance du Bénin/Réveil patriotique (Rb/Rp) pour aller siéger au Cos, il aura fallu des négociations entre deux des formations politiques constituant le groupe parlementaire Nation, Unité et Développement présidé par la députée Rosine Vieyra Soglo. En effet, pour un seul député à proposer pour le Cos, il y avait au départ 3 prétendants à savoir Wally Zoumarou, Adolphe Djiman et Nazaire Sado. Le groupe parlementaire étant composé de députés élus sur la liste Alliance pour un Bénin Triomphant (Abt) avec 2 députés, la liste Rb/Rp composée de 7 députés, les ambitions étaient grandes dans chaque camp. Pratiquement, les députés Adolphe Djiman de la Rb et Wally Zoumarou de Abt se disputaient le seul siège à pourvoir. Mais très rapidement hier, le camp de la Rb et celui de Abt ont fini par trouver un accord écrit et signé qui a permis de choisir unanimement le député Adolphe Djiman avec la promesse que c’est le député Wally Zoumarou qui représentera le groupe parlementaire au Cos 2017 pour le compte de la majorité parlementaire si les tendances politiques demeurent telles au Parlement jusqu’en juillet 2017. Démissionnaire de la Rb depuis plusieurs mois, le député Nazaire Sado quant à lui, avait peu de chance d’être choisi. Il a donc été écarté de la course avec tous les risques possibles pour le groupe parlementaire. Au fait, il lui suffira juste de démissionner de ce groupe parlementaire pour qu’il soit dissout.

26-07-2016, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Pour la Rupture et le président Patrice Talon, le risque politique est énorme. Mais, audace en deçà, lâcheté au-delà. Ça, c’était avant. A l’époque où (...) Lire  

En vérité : Vivres détournés et indignité (...)
7-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un réquisitoire signé Mahougnon (...)
6-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2430

Visite de la Directrice Générale du Fmi à Cotonou : La Dg/Fmi salue (...)
12-12-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En visite au Bénin, la Directrice Générale du Fonds Monétaire International (Fmi), Christine Lagarde a échangé hier (...)  

Criminalité pharmaceutique : Encore 200 cartons de faux médicaments (...)
12-12-2017, La rédaction
A chaque jour son lot de faux médicaments retrouvés chez l’honorable Atao Hinnouho. Depuis le vendredi dernier, où la (...)  

Département du Mono : Dakpè Sossou mobilise les populations de (...)
12-12-2017, La rédaction
Le député de la 18e circonscription électorale, Dakpè Sossou fait montre d’une détermination inédite pour la réussite du (...)  

Contre la corruption et les pratiques connexes : Patrice Talon (...)
11-12-2017, Naguib ALAGBE
D’une révolution à la Ghanéenne des années 80 notamment, nul doute que le Bénin en avait grand besoin. Le constat était (...)