Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Destruction de documents comptables à la Mairie de Cotonou : Le faux pas de trop !

JPEG - 61.1 ko

Vendredi après-midi à Cotonou, les choses sont allées très vite pour Léhady Vinagnon Soglo. De son audition à la préfecture du littoral, à sa suspension par arrêté ministériel
N°26/MDGL/DC/SGM/DGCL/SA/011/SGG17, pris par le Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, le Maire n’aura rien vu venir. On retiendra cependant qu’il lui est fait entre autres griefs, d’avoir favorisé l’effacement de traces de documents administratifs et comptables par incinération. Il s’agit notamment, de valeurs inactives non placées et des souches des tickets des exercices 2013 et 2014. Il est également question de dissipation de pièces dont la valeur au plan de la comptabilité publique était élevée.
Autant de faits graves, constitutifs de fautes lourdes et qui ont nécessité l’ouverture d’une enquête judiciaire en vue de recueillir des informations complémentaires relatives à l’arrêté municipal à polémique portant sur l’incinération des valeurs inactives non placées et des souches des tickets des exercices 2013 et 2014.
Le moins qu’on puisse dire est que le maire risque gros dans cette affaire aux allures de dissimulations de preuves. Et il n’est pas évident qu’une quelconque demande d’autorisation d’incinération émise par le receveur percepteur suffise à effacer la responsabilité du Maire, signataire par ailleurs de l’arrêté ayant scellé le sort des dits documents. Il ne faut pas ignorer non plus, que la période à laquelle un tel arrêté a été pris, prête quelque peu à confusion vu qu’il venait de s’opérer un changement de régime dans des conditions qu’il n’est pas utile de rappeler.
Pendant ce temps, la procédure administrative elle, pourra suivre son cours. Le ministre de la décentralisation devrait, à cette étape et d’ici deux mois, faire suivre sa décision de suspension du maire, d’une demande de révocation définitive adressée au conseil des ministres qui, à son tour, décidera de la suite à donner à l’affaire.

31-07-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : La réforme du vêtement
9-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
Cinq ans de réformes et d’actions. C’est ce qu’a promis Patrice Talon alors qu’il était candidat à la fonction suprême de l’Etat. Trois ans déjà qu’il (...) Lire  

Editorial : L’envolée digitale !
9-04-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel du prélat
9-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : 3 ans de présidence Talon
8-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Lassa, la fin d’un cauchemar
4-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le 28 de la division !
4-04-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Démocratie piégée !
3-04-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3180

Législatives 2019 : La distribution des cartes d’électeurs, une (...)
9-04-2019, La rédaction
Annoncée précédemment par la Commission électorale nationale autonome (Cena), la distribution des cartes d’électeurs a (...)  

Campagne médiatique dans le cadre des Législatives 2019 : L’ordre (...)
9-04-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Ça y est. Tout se met en place pour le démarrage de la campagne dans le cadre des législatives du 28 avril 2019. Le (...)  

Crise pré-électorale dans le cadre des législatives 2019 : Le cri de (...)
9-04-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
L’Eglise s’invite dans la crise électorale qui secoue le Bénin. Par la voix de l’Archevêque de Cotonou, Mgr Houngbédji, (...)  

Trois ans de gouvernance du Nouveau départ : entre réformes et (...)
8-04-2019, Arnaud DOUMANHOUN
6 avril 2016-6 avril 2019. Déjà trois ans que Patrice Talon imprime sa marque à la République. Si hier on a connu « (...)