Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Détournement à la Société d’exploitation du guichet unique du Bénin : Affaire Segub ou la corruption à grande échelle

JPEG - 210.1 ko

L’histoire s’est vengée. Plus les jours passent, plus l’érosion du réel entame peu à peu le bloc granitique des mensonges d’hier. Et ce qu’il est convenu d’appeler désormais SEGUB Gate lève un coin de voile sur les réseaux religio-clientelo passablement mafieux qui ont fait main basse sur l’économie nationale ces dernières années. En lieu et place de l’image de père de la nation qu’on a voulu nous faire passer, c’est plutôt à la chauve-souris de la Fontaine qu’on a eu droit. Se parer des ailes angéliques et des dents pointues. Dire qu’il s’agit d’un mélange de cynisme et d’incurie sur fond de déroute des valeurs morales serait un doux euphémisme. Sinon, comment déposséder une entreprise sortie gagnante d’un appel d’offres international et vous mettre à table avec vos amis comme si le pays vous appartenait ? On peut vivre de l’Etat parce qu’on le sert mais pas au point de se servir de l’Etat comme s’il vous appartenait. De l’argent public distribué entre petits copains. On y retrouve tous les avortons de la médiocre gouvernance publique passée. Des fous du roi aux militaires comploteurs en passant par des hommes d’affaires indignes de foi ou des politiques sans scrupule, tous passaient au guichet. Le spectacle est si affligeant que nous constatons avec regret que notre pays, à force d’incurie, de bêtises et de laxisme de ses dirigeants a été conduit dans la catégorie des pays à la ramasse. Boni Yayi a volontairement troublé l’eau afin de pouvoir pêcher en eau trouble. A l’arrivée, le constat est là : la pureté évangélique ne conduit pas à l’empire. L’histoire s’est vengée. Le secret est dehors. Il faut bien que quelqu’un paye la note. Si nous ne voulons pas être condamnés à perpétuer nos échecs, il faut que les coupables soient punis. Même si pour arriver, il nous faut menacer la tradition républicaine, il faut le faire pour que cela n’arrive plus jamais.

11-08-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)