Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Développement à la base et réalisation du Pag : Barnabé Dassigli : un soutien de taille pour Talon à Zè

JPEG - 103.2 ko

L’avènement du régime du Nouveau départ bouscule les donnes sur l’échiquier politique national, et les nouveaux maîtres de la cité prennent leurs marques dans leurs différents fiefs. Barnabé Dassigli, ancien Préfet des départements de l’Atlantique et du Littoral, actuel Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale est de ceux-là qui, avec la nouvelle donne politique, ont tout à démontrer. Mais déjà est-il que psychologiquement à Zè d’où il est originaire et qui regorge de beaucoup de requins politiques, il prend une ascendance sur ses adversaires. Très avisé et fort de son expérience au plan politique, l’homme a été l’un des tout premiers et rares soutiens du candidat Patrice Talon dans la 6e circonscription électorale. Aujourd’hui que l’histoire lui donne raison et qu’il siège désormais aux côtés du Chef de l’Etat pour apporter sa pierre à l’édification d’une nation prospère, Barnabé Dassigli s’affirme comme un acteur politique majeur, incontournable non seulement à Zè, mais dans les autres villes de la 6e circonscription électorale. Et, ce n’est pas pour rien que le président de l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (And) garde un contact permanent avec ses militants, qui sont tout aussi déterminés à continuer de soutenir leur candidat, qui occupe depuis le 6 avril 2016 le fauteuil présidentiel. Avec Barnabé Dassigli à Zè en particulier et dans la 6e circonscription en général, Patrice Talon peut se targuer d’avoir un soutien de taille, un fils du terroir, un homme de conviction et un rassembleur, qui a toujours su franchir les différentes péripéties pour parvenir à ses fins. C’est à juste titre qu’il fait l’unanimité au sein des barons de l’And. Et pendant que certains vendaient la peau de l’ours avant de l’avoir tué, l’homme s’est plus que jamais revigoré, prêt à mener tous les combats afin d’apporter des dividendes politiques au régime du Nouveau départ.

Réussite du Pag… un défi personnel
Infatigable, Barnabé Dassigli ne dort donc pas sur ses lauriers depuis la victoire de son candidat à la présidentielle de 2016. Il reste quotidiennement dans l’action pour la consolidation des acquis et l’atteinte de nouveaux objectifs. En réalité, le Ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale fait de la réussite du Programme d’actions du gouvernement (Pag), un défi personnel. En témoigne ses nombreuses tournées dans la 6e circonscription électorale dans le cadre de la vulgarisation de cette feuille de route du régime de la rupture. A Abomey-Calavi, Allada ou Zè, le discours de Barnabé Dassigli n’a pas varié. Il s’est essentiellement agi pour l’homme, d’éclairer la lanterne des populations sur les réponses du gouvernement aux enjeux de développement qui s’imposent désormais aux Béninois, avant de les inviter à accompagner le président Patrice Talon qui, à l’en croire, est une chance pour le Bénin.
Déjà, dans le cadre de l’exécution du volet éducation du Programme d’actions du gouvernement (Pag), Barnabé Dassigli et son collègue de l’enseignement secondaire, Lucien Kokou, sont à pied d’œuvre pour la création effective dès la rentrée scolaire prochaine du Collège d’enseignement général (Ceg) de l’arrondissement de Yokpo et l’ouverture du second cycle au Ceg Koudokpoé. Car, l’ambition du gouvernement est d’offrir un enseignement de qualité aux citoyens, et pour faciliter l’apprentissage, rapprocher les lieux d’études des apprenants. C’est d’ailleurs pourquoi, pour les sages de Zè, la construction du Ceg de Yokpo sonne comme une libération pour les parents et apprenants et, d’ores et déjà, le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale promet mettre la main à la pâte pour soutenir la décision du gouvernement. Ainsi, a-t-il fait la promesse de fournir des matériaux dont des tôles et briques qui serviront à la construction des modules de salles de classe. Et ces initiatives volontaristes de cet artisan du Nouveau départ sont légion. D’ailleurs, c’est ce qui devrait être la mission de tout acteur politique : contribuer à bâtir la cité. En tout cas, le ministre en charge de la décentralisation joue sa partition aux côtés du Chef de l’Etat dont il partage entièrement la vision.

JPEG - 188.9 ko

Un accent particulier sur les infrastructures
Outre la commune de Zè, Barnabé Dassigli s’active pour la réalisation effective des grandes infrastructures prévues par le Nouveau départ. Il s’agit entre autres de son implication dans la construction, à Allada, du Centre de formation pour l’administration locale (CeFAL), de l’aéroport de Glo-Djigbé, de la cité touristique « Ganvié réinventé ». Aussi, le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, a réussi à mobiliser plusieurs partenaires, autour de la construction de 3 dispensaires à Ganvié, et de l’érection prochaine d’un module de 4 classes à Akassato dans la Commune d’Abomey-Calavi. Dassigli a également pris une part active dans les études de faisabilité en vue de la réalisation d’un pont de franchissement du fleuve Couffo dans le but de relier les communes d’Allada et de Bopa. La liste n’est pas exhaustive.

L’ère des réformes au Mdgl
Dans tous les cas, le Chef du département consacré à la décentralisation et à la gouvernance locale (Mdglat) dans l’appareil gouvernemental, le ministre Dassigli, se sent à son aise et opère dans la discrétion et en toute efficacité. En somme, il applique la chirurgie qu’il faut pour un rayonnement des communes. Pour avoir été Préfet, l’homme maîtrise les réformes à mener pour impulser le développement à partir de la base. Par conséquent, il demeure un pion essentiel pour le régime en place. En un mot, Dassigli est un soutien de taille pour Talon à Zè et dans la 6ème circonscription électorale. Il est quasi impossible de prouver le contraire !

30-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Recomposition de l’échiquier politique national : Nazaire Sado et (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Le parti Mobilisation pour le Développement et l’Avenir (Mda) du député Nazaire Sado, élu dans la 23ème circonscription (...)  

Conseil des ministres/Projet de loi de finances : Le budget 2019 (...)
20-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le projet de loi de finances, gestion 2019 s’établit en ressources et en charges à 1877, 543 milliards de francs Cfa (...)  

Examen du projet de budget de l’Assemblée nationale : Les députés (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Les députés se réuniront probablement ce jour en séance plénière au Palais des gouverneurs à Porto-Novo si la Commission (...)  

Invité sur l’émission Cartes sur table : Gabriel Ajavon appelle à la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tolérance zéro à la corruption. C’est en quelque sorte le cri de cœur de Gabriel Laurex Ajavon, Vice-Président du parti (...)