Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Difficultés dans la campagne cotonnière 2016-2017 : Le Ministre Delphin Koudandé apporte des clarifications aux députés

JPEG - 50.2 ko

Le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Delphin Koudandé, a répondu hier jeudi 20 avril 2017, à trois questions d’actualités posées par les députés Eric Houndété, Youssouf Bida et Abdoulaye Salifou Gounou et relatives à la filière coton. Dans sa réponse aux auteurs desdites questions d’actualité, le Ministre Koudandé, a salué la pertinence des préoccupations des représentants du peuple. Car, selon, cela lui donne l’occasion d’apporter quelques clarifications au sujet de la campagne cotonnière 2016-2017. A en croire ses propos, s’il est une chose que la campagne a question a connu des pertes à cause non seulement des intempéries, il est tout de même heureux de constater que ce sont plus 400.000 tonnes de coton graine qui ont été produits cette année contre une estimation d’environ 350.000 tonnes en début de campagne. Aussi, a t-il rassuré la représentation nationale des dispositions que le gouvernement entend prendre pour que ces pertes ne surviennent.
(Lire ci-dessous un extrait de la réponse du Ministre Delphin Koudandé)
Extrait de la réponse du Ministre Delphin Koudandé

« …Il faut dire que dès la prise du pouvoir par le président Talon, la décision du Conseil des Ministres en sa séance du 28 avril 2016 a été de rétablir l’accord de cadre entre l’Etat et l’Association interprofessionnelle du coton (Aic). Suite à cette décision, j’ai pris un arrêté portant création du comité technique paritaire transitoire Etat-Aic chargé de conduire la campagne cotonnière 2016-2017. La production du coton graine pour la campagne cotonnière précédente s’élevait à environ 260.000 tonnes. Par rapport à la question relative à la lenteur de l’évacuation et de l’égrenage du coton graine, je voudrais rappeler que la production cotonnière a franchi aujourd’hui le seuil des 400.000 tonnes. Les prévisions en début de campagne étaient estimées à 350.000 tonnes. C’est sur cette base que le plan d’évacuation a été établi. Il y a eu des retards dans la mise en œuvre du plan d’évacuation, retard imputable aux groupements des transporteurs. A ceci, il faut ajouter les pannes au niveau de certaines usines d’égrenage (…) Nous estimons finir l’évacuation de tout ce qui reste sur le terrain pour le 30 avril au plus grand tard. Concernant les risques de mouille, je ne dirai pas que la mouille est un risque majeur parce que ce risque apparaît dans un contexte de changement climatique marqué de temps en temps par des pluies précoces. Fort heureusement, la mouille est apparue marginale pour cette campagne 2016-2017… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

21-04-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)