Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Discours du Chef de l’Etat à l’occasion du 1er août : Les grandes attentes des Béninois

JPEG - 209.6 ko

Patrice Talon sera face à son peuple ce 1er août 2016. Un discours très attendu. A l’occasion de la célébration du 56e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale, l’homme du Nouveau départ doit informer la Nation, sur le bilan des actions menées à la tête de l’Etat depuis sa prise de fonction et annoncer les perspectives à court, à moyen et à long terme. Que dira Talon ? Les commentaires et analyses des uns et des autres sur les 100 premiers jours du gouvernement, ainsi que le rapport de l’Institut béninois des sondages sur la période devraient inspirer le Chef de l’Etat. Il ne s’agira plus de remettre sur tapis les promesses électorales, ou des professions de foi stériles. Bientôt 4 mois d’exercice du pouvoir, et les Béninois attendent des résultats. Reddition des comptes oblige, le président doit faire l’état des lieux à sa prise de pouvoir, passer aux grandes décisions prises depuis le 6 avril, et ensuite les mesures futures.

Des questions majeures
Le projet de révision de la Constitution du 11 décembre 1990, l’insécurité, les réformes du système éducatif, la morosité économique, le bras de fer avec la justice, le délestage, la diplomatie, la reprise des concours annulés… La liste n’est pas exhaustive, mais sur chacune de ces questions, Talon doit convaincre. L’un des reproches faits au gouvernement de la rupture au terme des 100 premiers jours de gouvernance est la morosité économique. Le panier de la ménagère continue de payer pour l’inconséquence des gouvernants, et beaucoup se demandent à quand la fin du supplice. Talon ne va pas occulter la question du pouvoir d’achat des Béninois. C’est d’ailleurs pour un soulagement du panier de la ménagère que le peuple a choisi la rupture, et rejeté le candidat du régime défunt. L’autre mal qui a causé des grincements de dents au cours de ces derniers mois est l’insécurité, au point où selon l’Institut béninois des sondages, la population a désapprouvé l’interdiction par le gouvernement de la vindicte populaire qui a entre-temps refait surface.

Un peuple sans défense…
Face à l’infécondité des mesures du gouvernement contre le mal, les Béninois ont décidé de se faire justice. Il faut donc que le Chef de l’Etat rassure ses compatriotes autant sur les nouvelles dispositions pour la sécurité intérieure, que sur la veille contre la recrudescence du terrorisme. C’est une responsabilité constitutionnelle. En ce qui concerne le délestage qui, visiblement, est en baisse ces derniers temps, le président doit aussi expliquer à ses compatriotes les mesures en cours pour faire respecter l’engagement de son gouvernement d’enrayer le délestage d’ici fin octobre, et d’assurer une autonomie énergétique au pays avant la fin de son mandat.

Justice et éducation
La question des concours annulés est toujours d’actualité. A quand les mesures disciplinaires et judiciaires contre les mis en cause et à quand la reprise desdits concours ? Le Chef de l’Etat doit revenir sur le sujet. Il devra aussi s’expliquer sur les supputations au sujet du bras de fer artificiel entre l’Exécutif et le Judiciaire. Patrice Talon va certainement annoncer son projet pour une renaissance de la maison justice qui souffre d’un manque cruel de personnel et de moyens pour la gestion des maisons d’arrêt. Les échecs massifs aux derniers examens de fin d’année ne laisseront pas indifférent le premier magistrat. Quel est le diagnostic et quelles sont d’ores et déjà les mesures du gouvernement pour conjurer le mauvais sort ? Le retour au quartier Latin de l’Afrique est-il possible avec le Nouveau départ ?

Diplomatie et réformes politiques
Le Chef de l’Etat qui a gagné les élections avec plus de 65% des suffrages a fait campagne sur la base des réformes politiques et institutionnelles. L’homme du 6 avril 2016 croit fermement que c’est le chemin pour le salut économique et le renforcement du modèle démocratique béninois très convoité. Sur la question, il doit faire le point des travaux de la commission Djogbénou mais surtout annoncer les grandes lignes du projet de loi portant révision de la Constitution que le gouvernement entend porter devant la représentation nationale. C’est un secret de polichinelle que la commission est restée divisée sur un certain nombre de points, notamment ceux relatifs au mandat unique, à la restriction de l’immunité parlementaire, à la suppression ou non de la Haute cour de justice. Le Chef de l’Etat est donc attendu sur ces points qui seront soumis dans les tout prochains jours à l’appréciation des députés. En ce qui concerne la diplomatie, Talon peut dire aux Béninois l’Etat des relations bilatérales et multilatérales avec les autres pays ainsi que les retombés de ses derniers voyages. Deux pays ont surtout retenu l’attention au cours de ces derniers mois : la France où le président a déjà effectué deux voyages et le Nigeria qui fait de nouvelles expériences au plan économique qui ont de lourdes conséquences sur les opérateurs économiques béninois et sur l’exportation en général. En somme, la soif des Béninois est grande, et Patrice Talon saura sans doute réussir cette épreuve de reddition de comptes, la première de son mandat à l’occasion de ce 1er août avant le 31 décembre pour le discours sur l’état de la Nation devant la représentation nationale.

25-07-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Pour défaut d’autorisation : Plusieurs établissements supérieurs (...)
20-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Odile Attanasso siffle la fin de la récréation dans le secteur de l’enseignement supérieur privé. Les promoteurs (...)  

Entretien avec le Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines : (...)
20-01-2017, Adrien TCHOMAKOU, La rédaction
Sans tambours ni trompette, le Gouvernement de la rupture agit pour venir à bout du délestage. Dans un contexte, où (...)  

Destitution tous azimuts des Maires : Péril sur le développement à (...)
19-01-2017, Naguib ALAGBE
Une courte trêve et nous voilà repartis de plus belle. La fronde gagne de plus en plus du terrain plongeant (...)  

Clôture de la 2ème session ordinaire 2016 : Adrien Houngbédji fait (...)
18-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé hier au Palais des gouverneurs à Porto-Novo à la (...)