Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Dissolution du groupe parlementaire Unipaid : La recomposition politique a commencé au parlement

JPEG - 672 ko

Nous y sommes enfin. Comme attendu, la représentation nationale subit de plein fouet les conséquences politiques du rejet du projet de révision de la Constitution. La dissolution actée du groupe parlementaire Unité paix et démocratie (Unipaid), présidé par le député Mathurin Coffi Nago, pourrait s’inscrire dans la droite ligne des positionnements politiques induits par un tel rejet. Ainsi, René Bagoudou, Issa Salifou et Amadou Issiffou, tous trois ayant voté contre la prise en compte du projet, n’ont eu d’autres choix que de prendre leur distance, ouvrant ainsi le bal d’une redistribution des cartes devenue nécessaire à l’issue du vote pour la prise en compte du projet de révision de la Constitution.
Faut-il le rappeler, deux blocs se sont constitués au lendemain du vote, avec d’un côté les 60 députés ayant voté pour la prise en compte du projet et de l’autre, les 23 l’ayant rejeté. Les trois députés démissionnaires appartiennent donc au bloc des 23 pour avoir voté pour le rejet du projet. Ce qui pourrait bien expliquer leur démission du groupe parlementaire. On peut dès lors s’attendre logiquement à ce qu’ils puissent avec d’autres de ce qu’il convient désormais de considérer comme étant le bloc de l’opposition, se mettre ensemble pour envisager un certain nombre de perspectives.
De même, il va falloir s’attendre à ce que d’autres groupes qui hébergent encore des députés membres de l’opposition parlementaire puissent s’en défaire de manière à procéder à une complète recomposition politique qui rende plus lisible la composition des groupes parlementaires en tenant compte des deux grandes tendances en présence désormais au parlement. Il est clair dès lors, que l’Assemblée Nationale connaitra d’ici à là un certain nombre de changements .

10-05-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
29 conseillers sur 29. Pas de camps, pas d’adversaires, pas de frustrés. Après un léger report de l’élection du successeur de Alassane Zoumarou, (...) Lire  

Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Le nouveau gouvernement de Talon en images
30-10-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Ravip : la commission nationale de supervision s’imprègne des (...)
21-11-2017, La rédaction
Une délégation de la commission nationale de supervision du recensement administratif à vocation d’identification de la (...)  

Etude du projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Huit (...)
20-11-2017, Karim O. ANONRIN
Huit membres du gouvernement sont passés la semaine écoulée devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale (...)  

Affaire quittances minorées : 8 agents de la mairie d’Abomey-Calavi (...)
17-11-2017, La rédaction
Le Procureur de la République près du tribunal de première instance de 2ème classe d’Abomey-Calavi a mis sous mandat de (...)  

Modernité et fiabilité de l’état civil : Adhésion massive au (...)
16-11-2017, La rédaction
Les opérations devant aboutir au Recensement administratif initial à vocation d’identification de la population (...)