Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Dr Tchalla, quelles idéologies politiques sur sa candidature ?

JPEG - 253.3 ko

Animé par une conviction politique ultime, Dr Tchalla porte une noble vision pour sa patrie : travailler à faire renforcer l’unité nationale, promouvoir les valeurs éthiques et morales et asseoir des modèles concrets de développement durable et équilibré du Bénin. Autour de ces idéaux, il entend fédérer toutes les composantes de la nation et susciter l’espoir à travers un maître mot : ‘’ le Bénin Vivra’’.
(Lire ci-dessous publiées les grandes lignes de sa vision politique)
Sous les remparts d’ABEOKOUTA, le roi GUEZO au XVIIIème siècle au prix de pertes humaines énormes a rompu le lien de vassalité qui liait son royaume à celui d’OYO. Cet acte marquait la naissance d’un Etat souverain dans l’honneur et la dignité retrouvés. En effet, toutes les grandes nations qui ont marqué de leurs empreintes l’histoire de l’humanité se sont distinguées par les mêmes vertus. La dignité sans laquelle un homme devient esclave. Les projets de noblesse et de grandeur qui ont édifié ces grandes nations, conservent tous un point en commun : l’honneur et la dignité ont été élevés au-dessus de leur propre vie. Autrement dit, pour une nation, il n’y a d’existence que dans l’honneur et la dignité. Il en a été ainsi dans l’antiquité avec le peuple égyptien sous le Pharaon TOUTMOSIS III : entre la liberté et l’esclavage, tout comme entre la honte et l’honneur, il n’y a pas de demi mesure disait TEMISTOCLE, le général grec avant son combat victorieux contre l’empire Perse (au V siècle avant JC). Plus récemment et plus proche de nous, le combat de l’ANC en Afrique du Sud, s’inscrit dans la nécessité de dignité de l’homme pou espérer un bonheur légitime. Le Roi GUEZO en introduisant la culture du palmier à huile aura réussi une transition remarquable et visionnaire mettant fin au trafic de la traite négrière.
Le DAHOMEY devenu Bénin, héritage de nos illustres ancêtres fait face aujourd’hui à son plus grand défi. Les difficultés économiques graves auxquelles se trouvent confronter l’Etat béninois mettent en danger le fragile équilibre social obtenu non sans épreuves tout le long des années qui ont suivi la colonisation française. Pourtant, le Roi BEHANZIN en acceptant de son propre gré de se rendre aux troupes françaises du Général métisse DODDS avait posé les bases d’une paix durable dans l’unité indispensable à une vision d’espérance. En dépit de nombreux coups d’Etats militaires ; le DAHOMEY qualifié de quartier latin a toujours joui de la respectabilité de ses voisins. Il n’existe aucun grand cadre quinquagénaire de l’Afrique francophone n’ayant eu au cours de son parcours un enseignant béninois.
Que ce soit le conseil présidentiel (MAGA, APITY, AHOMADEGBE) ou la conférence nationale survenue à la fin de l’ère communiste, les solutions de sorties de crises issues du génie propre du peuple béninois ont suscité admiration et respect. La conférence nationale, véritable label béninois a certes été copiée par d’autres Etats, mais n’a jamais été égalée. Elle a apporté la démocratie, la paix, la cohésion et une fierté nationale. Elle a surtout révélée un homme : Mathieu KEREKOU. En acceptant par anticipation ses conclusions puis en organisant une transition pacifique, il s’est révélé un homme de paix.
Dans un certain sens, on peut dire que nos différentes solutions de sortie de crises au Bénin s’inscrivent dans la continuité de la pensée du Roi HOUEGBADJA qui voulait faire de son royaume, un territoire de paix. Aujourd’hui, le Bénin notre pays, est confronté à une grave crise économique couplée d’une crise morale toute aussi grave. Le Béninois ne se reconnaît même plus dans sa propre devise (Fraternité, Justice, Travail). Sa propre jeunesse telle un troupeau à la proche de l’orage, languit dans un pessimisme jamais rencontré dans notre histoire moderne.
La démocratie dont nous étions le modèle dans la sous région, certes n’avait pas pour vocation de nous garantir le meilleur choix ; mais devrait nous assurer la pérennité du principe de changement par une sélection transparente dans une périodicité immuable. Ce minimum requis n’est plus assuré.
Avec une superficie de 112622 km2 et une population de moins de 10 millions d’habitants, le Bénin parcouru par de nombreux fleuves sur une terre extrêmement fertile devrait voler au secours des Etats moins dotés par leurs besoins en nourriture. La vérité pour être vérité a besoin de beaucoup de mensonges ! Le mensonge comme mode de communication est toute fois le poison qui tue l’espoir et compromet toutes stratégies crédibles de développement. Le Bénin possède cependant un atout : les traditions issues de nos ancêtres n’ont pas été abandonnées. Lorsqu’on a perdu sa boussole, le souvenir de ses origines demeure le repère le plus sûr.
Nos traditions, que ce soit nos guérisseurs, nos rois, les gardiens de nos sanctuaires religieux conservent un langage de vérité et de sincérité. Ils conservent également un trésor non encore violé de connaissances immenses. Nos sanctuaires religieux et traditionnels décriés, humiliés et menacés par l’intégrisme ambiant constituent de véritables niches écologiques héritages du génie de nos ancêtres. La jeunesse béninoise descendant de ces traditions ressent l’impérieuse nécessité de conserver le lien qui le lie à son passé, véritable socle pour un avenir durable.
Il n’y a pas de dignité sans emploi. Le chômage endémique représente le plus gros handicap auquel se trouve confronté cette jeunesse aujourd’hui. Les solutions à ce problème ne manquent pas. Les compétences pour cette solution existent également.
Cependant, une volonté politique appuyée par une gestion morale acceptable n’étant pas au rendez-vous, l’espoir d’une solution à ce problème de chômage est impossible. C’est à croire, que la détresse de cette jeunesse nourrit le bonheur des puissances politiques responsables. Et tout ceci doit connaître une fin. Cette longue histoire de notre pays faite de combats, de passions, d’honneur, de souffrances, de dignité mais aussi de convictions nous laisse une seule certitude : ‘’LE BENIN VIVRA’’.
Notre pays a traversé le temps de HOUEGBADJA à GUEZO, de BIOGUERA à MAGA sans se renier. ‘’Le Bénin vivra’’, est un cri d’espoir. ‘’Le Bénin vivra’’ est un cri d’espérance de la jeunesse. Nous sommes une génération d’espoir. Un espoir bâtit sur la compétence. Cette compétence qui préfère une récompense selon son mérite dans le respect de notre devise. ‘’Le Bénin vivra’’, car la démocratie née de la conférence nationale constitue également un héritage légué par les pères fondateurs à qui nous devons fidélité et continuité.
Dans sa conception pour le mouvement ‘’le Bénin vivra’’, l’Etat devra créer les conditions optimales pour la création de libres entreprises prospères et l’auto emploi grâce auxquels il se sera possible de résorber la pandémique du chômage.
Fideles aux idéologies de liberté, riches d’une histoire dont ils sont fiers et qui a forgé la Nation Béninoise sur sa volonté de vivre ensemble au-delà de sa diversité culturelle, religieuse, ethnique et géographique, les militants du mouvement ‘’Le Bénin Vivra’’, forts de leur union, ambitionnent de créer une force politique nationale de développement ouverte à tous les jeunes Béninois et à toutes jeunes Béninoises qui estiment que le pouvoir politique doit tirer sa légitimité de l’adhésion de la majorité avec la sincérité et la vérité comme philosophique de gouvernance. ‘’Le Bénin vivra’’, propose de construire une société de paix qui fasse confiance à la jeunesse, qui est l’avenir de notre pays le Bénin.
La cohésion sociale nationale sera bâtie sur une solidarité sans discrimination entre les citoyens du Bénin ‘’Le Bénin vivra’’, œuvrera pour un service public fort, défendant l’intérêt général, d’une citoyenneté nationale nouvelle et d’acteurs sociaux, d’une économie solidaire où l’investissement dans le but de donner l’emploi aux jeunes et de créer la valeur ajoutée à l’économie béninoise sera la priorité. Tout ceci doit se fonder sur les objectifs de dignité, de fierté, d’honneur et de tradition avec la sincérité et la vérité comme boucliers.

"Le Bénin Vivra", est un mouvement démocratique attaché aux valeurs de la république et de la stabilité de l’Etat

"Le Bénin Vivra", est fermement attaché à la liberté de conscience, à la laïcité de l’Etat, il affirme l’égalité de tous les citoyens et refuse toute forme de discrimination fondée sur le sexe, la religion, les convictions philosophiques ou religieuses.

"Le Bénin Vivra" œuvrera sans relâche pour la construction et la consolidation d’ensembles économiques, financiers, juridiques, et politiques nationaux et internationaux

Le mouvement "Le Bénin Vivra" propose de créer les conditions les plus favorables à l’épanouissement des hommes et des femmes de tous les départements et s’engage à faire respecter les devoirs et les droits de notre commune patrie le Bénin.

12-10-2015, La rédaction


CHRONIQUES

tribune verte : Freiner à temps la dégradation des sols (...)
8-12-2016, Isac A. YAÏ
La baisse de la fertilité des sols focalise désormais les attentions de par le monde. En marge de la journée mondiale des sols, célébrée le 05 (...) Lire  

Plume libre : L’amalgame syndical !
7-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
tribune verte : L’audace d’assainir les (...)
1er-12-2016, La rédaction
Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Programme ‘’Omidelta’’ 2016-2020 : Talon décroche 37 milliards des (...)
7-12-2016, La rédaction
La coopération bilatérale entre le Royaume des Pays-Bas et le Bénin retrouve sa bonne santé après plusieurs mois (...)  

Modernisation de l’Assemblée nationale : Houngbédji reçoit (...)
6-12-2016, Karim O. ANONRIN
Dans soit ambition de jouer pleinement son rôle pour la consolidation de la démocratie et ainsi devenir une véritable (...)  

Malgré la permanence de la Cena et la Lépi : les élections coûtent (...)
2-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN
Les élections au Bénin ont de tout temps fait saigner les caisses de l’Etat, et parfois soulevé de vives polémiques. La (...)  

L’assainissement et le déguerpissement au Bénin : « le gouvernement (...)
2-12-2016, La rédaction
« Les 125 km de plages seront nettoyés et sécurisés. C’est une mesure qui s’inscrit dans la durée ». Ces déclarations du (...)