Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Drame de Tori : Talon veut sévir

JPEG - 258.6 ko

Le président Patrice Talon, de retour hier au pays après son périple en Chine a réagi face au drame survenu le jeudi 8 septembre dernier à Tori-Avamè dans la commune de Tori-Bossito. « Les personnes en charge de cette opération sont coupables de négligence et de faute grave. Elles devront en répondre aussi bien sur le plan administratif que pénal… ». Tels sont les propos d’un chef d’Etat visiblement attristé et révolté par une tragédie qui fait désormais état de 8 morts et de près d’une centaine de blessés graves, selon des sources proches du ministère de la santé. La prompte réaction du pouvoir dans ce dossier, à travers la prise en charge médicale des victimes de cette opération d’incinération, donne du crédit aux propos du chef de l’Etat, et permet d’espérer que l’acte sera joint à la parole. Car, ce serait une grave erreur que le gouvernement du nouveau départ se rende coupable de légèreté dans la gestion de ce dossier qui affecte des centaines de Béninois. Derrière une victime, se cachent de nombreuses familles, et en dehors des personnes décédées, beaucoup de blessés en garderont des séquelles, si éventuellement ils recouvraient la santé. Les pronostics vitaux de plusieurs patients sont critiques. Et pour preuve, 4 jours après le drame, aucune certitude sur le nombre exact de brûlés qui sont hors de danger. Le silence de cimetière qui règne depuis ce jeudi noir pour les populations d’Avamè est effrayant.
Les enquêtes administratives et judiciaires engagées à juste titre par le gouvernement selon le communiqué de la présidence ne doivent pas se révéler comme un message de circonstance. Les victimes ainsi que leurs familles doivent bénéficier d’une prise en charge adéquate et être indemnisées. Dans un Etat respectueux des normes, ces genres de sites destinés à l’incinération de produits avariés sont assurés. Mais en attendant de faire la lumière sur les circonstances de ce drame, l’Etat doit prendre ses responsabilités. Nul besoin de pleurer devant les caméras, pour que les victimes soient abandonnées quelques mois plus tard à leur sort. La prise en charge doit être menée totale. Et en cette veille de rentrée scolaire, une enquête doit être pour la prise de mesures urgentes en direction des familles affectées.

13-09-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Elles sont dans l’attente des élections professionnelles. Les centrales et confédérations syndicales rongent leur frein. Depuis 8 ans, plus rien n’a (...) Lire  

Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un visionnaire pour foot malade (...)
17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tournant décisif !
16-07-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2760

Roland Riboux, président du Conseil des investisseurs privés du (...)
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Roland Riboux, c’est tout un parcours entre l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. En 1996, après le Cameroun et le (...)  

Affaire brouillage des fréquences de Soleil Fm et Capp Fm : La (...)
18-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Les audiences publiques ont repris à la Cour constitutionnelles après une pause de courte durée. Hier, mardi 17 (...)  

Contrôle de l’action gouvernementale : Les députés déposent leur (...)
18-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
50 milliards de francs Cfa pour du vent ! L’évocation de ce scandale fait frémir, suscite au-delà de l’indignation, un (...)  

Lutte contre la fraude douanière : La douane sort la grande (...)
17-07-2018, La rédaction
La douane béninoise s’est résolument engagée dans la mobilisation de ressources et la lutte contre la fraude, qui (...)