Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Economie, réformes et dossier Ppea II : Komi Koutché fait le point

JPEG - 92.1 ko

Bonne gouvernance sur tous les plans à travers de nouveaux et adéquats mécanismes. C’est le grand enseignement qu’il est à retenir du passage hier du Ministre d’Etat en charge de l’économie, des finances et des programmes de dénationalisation (Mefpd), Komi Koutché sur la télévision nationale et sur Canal3. Autour du thème ‘‘Bénin économie : l’ère des réformes’’, l’argentier national s’est prononcé sur nombre de réformes qui ont induit le maintien du niveau de performance de l’économie autour de 5,5% et font même entrevoir une croissance de 6% en 2016.
Et si cette courbe ascendante en ce qui concerne la performance économique est fortement liée à la production cotonnière et bien d’autres secteurs, d’après les explications du ministre Koutché, il n’en demeure pas moins que des actions tant pour l’amélioration du climat des affaires que pour l’investissement étranger seront menées. Aussi, a-t-il précisé, qu’il est prévu par l’Exécutif d’œuvrer pour le renforcement de la compétitivité de l’agriculture, le développement local, l’emploi, la santé… Bref, des ambitions dans les secteurs primaire, secondaire et tertiaire et qui ne peuvent être possibles sans l’implication de tous.
Mais déjà, a fait remarquer le ministre Koutché, l’Exécutif et le parlement jouent leur partition. Reste pour lui que la communauté joue la sienne. Ceci, pour que les éléphants blancs n’aient plus droit de cité et que le défi des grands projets de développement soit relevé.

Réformes anti corruption
D’ailleurs, pour mettre un terme aux actes de corruption, surtout avec le dossier Ppea II qui défraie actuellement la chronique, plusieurs mesures administratives ont été prises. Toutefois, le ministre Komi Koutché a tenu à démontrer que dans ledit dossier, la responsabilité du Mefpd n’est aucunement engagée. Pour lui, les commentaires désobligeants ne sont dus qu’à l’ignorance de comment les choses fonctionnent et aux gens qui ont fait une exploitation politique de ce dossier à cause de la guerre du perchoir. « Dans le contexte actuel, chaque ministre sectoriel est responsable de son budget. Le risque se situe au niveau de la phase d’engagement des dépenses », a déploré l’argentier national qui a souligné qu’au niveau de la direction du budget, il n’y a que le contrôle de régularité. Car, a-t-il dit, les ministères sectoriels disposent d’un contrôleur financier et la direction du budget fait l’ordonnancement dès lors que toutes les pièces sont réunies. « Ce n’est pas au Mefpd de contrôler la matérialité des marchés passés et au trésor aussi, ce n’est qu’un contrôle sur pièces », a-t-il souligné.
De même, il a fait constater que le cabinet Kroll qui a une grande réputation n’a pas cité son ministère dans ce dossier de malversation. « Je suis venu en septembre au Mefpd et donc en retard par rapport à ce dossier où tous les acteurs ont fait leur travail », a laissé entendre Komi Koutché qui n’a pas manqué de faire savoir que ce n’est pas le fait que Rémy Codo et Rock Niéry, les deux cerveaux de l’opération Ppea II gagnent les marchés qui pose problème mais c’est le fait de gagner des marchés fictifs qui donne à réfléchir. Et pour que plus jamais, il n’en soit ainsi au Bénin, Komi Koutché et ses collaborateurs sont décidés à opérer les réformes.

5-08-2015, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Liaison dangereuse !
28-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ils sont de retour ! Après une courte hibernation, des religieux-politiciens ont décidé de sortir des bois pour se faire à nouveau entendre. Avec (...) Lire  

Editorial : La traque des produits illicites
28-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple tête baissée (...)
24-02-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Benjamin Ablo, au sujet de la révision de la Constitution : « Il (...)
28-02-2017, La rédaction
Ancien député élu sous la bannière Fcbe et ancien maire de la commune de grand-Popo, Benjamin Ablo était l’invité du (...)  

Séminaire parlementaire d’appropriation de 12 propositions de lois (...)
27-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée Nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé le vendredi dernier à Jeco Hôtel de Dassa-Zoumè, à (...)  

Gestion du parc automobile de L’Etat : Gustave Dékpo Sonon parle (...)
24-02-2017, Adrien TCHOMAKOU
Dans un entretien exclusif, le ministre du régime défunt, Gustave Dékpo Sonon a donné son point de vue sur l’approche (...)  

Loi portant statut général de la fonction publique : Les députés (...)
24-02-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale ont procédé hier, à la mise en conformité de la loi n°2015-18 du 27 août 2015 portant (...)