Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Un avocat pour la femme

Les femmes Béninoises ne pouvaient pas trouver mieux. Un avocat et pas des moindres s’est constitué pour défendre leur cause. Me Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale, enfile sa toge professionnelle et prend fait et cause pour la gent féminine. L’ouverture lundi dernier de la session budgétaire a été l’occasion pour lui de révéler à la face du monde son intérêt pour la promotion de l’égalité des sexes. Défiant les pesanteurs sociologiques, il sonne déjà le glas des résistances en indiquant clairement le chemin à suivre pour que les femmes soient mieux logées dans le sérail politique à l’avenir. Bonne nouvelle pour les associations et creusets de femmes qui s’échinent depuis de nombreuses années pour une meilleure représentativité de la femme dans les instances de prises de décisions.
Chiffres à l’appui, l’avocat de profession, se désole que le Bénin dont le modèle démocratique est envié en Afrique, soit paradoxalement la lanterne rouge en matière de promotion de la femme. La 7ème législature dont il tient les rênes ne compte que 8% de femmes. Alors qu’au Niger, pays frontalier au Bénin, le parlement compte 15% de femmes. Au Togo, elles sont 17,5% à siéger à la Représentation nationale. Un peu plus loin au Sénégal, elles sont 44% et au Rwanda, elles dépassent les hommes avec un pourcentage de 63%. Le Bénin devrait selon la deuxième personnalité de l’Etat rattraper son retard dans ce domaine précis. Sur 83 députés, on ne dénombre que 7 femmes. A Adrien Houngbédji d’ajouter que « cette proportion ne reflète ni leur poids démographique, ni leur poids économique, ni leur fonction sociale, ni leurs qualités intellectuelles ».
Pour que les femmes béninoises occupent davantage de sièges à l’hémicycle, le président de l’Assemblée nationale sollicite le concours de ses pairs pour qu’ensemble, ils engagent des actions d’envergure nationale, sous-régionale et internationale. A cet effet, des fora, des séminaires, des symposiums seront organisés pour qu’à terme « le génie de la classe dirigeante permette de trouver les mécanismes juridiques qui ouvriront largement les portes de l’Assemblée nationale à l’autre moitié de l’humanité ». A écouter Adrien Houngbédji, il est évident que la proposition de loi portant égalité d’accès aux fonctions entre homme et femme ne sera pas examinée au cours de la présente session budgétaire. Reste à savoir si l’appel du président de l’Assemblée nationale sera entendu par ses pairs, sans qui cette loi ne peut être votée.
Adrien Houngbédji sait plus que quiconque qu’il s’intéresse de près à un sujet qui fâche. La promotion de la femme béninoise à des postes élevés de responsabilité n’est pas encore la chose la mieux partagée sous nos cieux. En dépit des efforts d’alphabétisation entrepris par les gouvernants, les pesanteurs sociologiques rigides dans bien de localités constituent un frein à l’émancipation de la gent féminine. C’est une occasion inespérée qui se présente sur un plateau d’or pour les femmes qui devront se battre encore plus que par le passé pour s’offrir une place au soleil. L’Assemblée nationale, par la voix de son président, a montré le chemin. La société civile devrait rentrer dans la danse et mettre à son tour la pression sur les députés afin que dans les meilleurs délais, l’arsenal juridique du Bénin soit renforcé par une loi qui promeut l’égalité d’accès aux fonctions entre homme et femme. Si cela advient, ce serait franchement une révolution, et notre pays prendrait incontestablement un nouveau départ.

19-10-2016, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Faux diplômes, faux certificats, pas de profil pour le job, compétences douteuses…Des années durant, ils ont dupé tout le monde et plombé le (...) Lire  

Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en (...)
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Un discours précis, concis et bien structuré
23-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Clôture de la 2ème session ordinaire 2016 : Adrien Houngbédji fait (...)
18-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé hier au Palais des gouverneurs à Porto-Novo à la (...)  

Code de l’information et de la communication au Bénin L’intégralité (...)
17-01-2017, La rédaction
Le député Eric Houndété, 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, 7ème législature, estime que le Code de l’information (...)  

Affrontements entre les fidèles de Banamè et les populations (...)
17-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le député Louis Vlavonou, a introduit le jeudi dernier, une question d’actualité au gouvernement au sujet de (...)  

* Accusé de mauvaise gestion à la mairie de Ouidah : Des (...)
17-01-2017, La rédaction
Ça grogne au conseil communal de Ouidah ! Le collectif des conseillers communaux protestent contre la gestion de (...)