Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Election du bureau de l’Assemblée nationale, 7ème législature : Choix sur le fil du rasoir de Me Houngbédji devant Koutché

L’élection du bureau de l’Assemblée nationale, 7ème législature dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 mai 2015 aura été un parcours de combattant pour l’opposition au régime du président Boni Yayi devant la mouvance présidentielle. Ceci, d’abord au vu des tractations pour le contrôle dudit bureau et ensuite eu égard au temps qu’ont pris les tractations en question. Ouverte aux environs de 15 heures 30 le mardi dernier par la doyenne d’âge Rosine Vieyra Soglo, la séance plénière devant consacrer l’élection des 7 membres du bureau de l’institution n’a repris qu’aux environs de 23 heures. A l’ouverture de la séance, la doyenne d’âge qui était accompagnée des deux plus jeunes membres du Parlement à savoir les députés Atao Mohamed Hinnouho et Komi Koutché, a faire lire par ceux-ci le compte rendu sommaire de la séance du 16 mai qui a consacré l’installation de la 7ème législature ainsi que les dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale relatives à l’élection des membres du bureau. Par la suite, elle a suspendu la séance en donnant rendez-vous à ses collègues pour 18 heures ; une suspension qui n’avait pour objectif que d’enregistrer les candidatures et les procurations. Mais c’était sans compter avec les tractations qui battaient leur plein au domicile du président Adrien Houngbédji au quartier Adjina à Porto-Novo pour la coalition des partis de l’opposition et au Palais des gouverneurs pour la coalition des partis de la mouvance présidentielle.
Pendant le temps des tractations, la tension était vive dans le rang des usagers du Palais des gouverneurs quelle que soit leur obédience politique. En effet, certaines personnes proches des députés élus étaient présentes dans les locaux du Palais des gouverneurs à Porto-Novo. Des échanges se déroulaient entre des gens qui ne se connaissaient même pas pour apprécier la situation qui prévaut dans chacun des deux camps. Aux environs de 17 heures, certains députés Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) visiblement fatigués de la longue attente déambulaient même dans l’enceinte du Palais des gouverneurs. A la reprise de la séance plénière aux environs de 23 heures, la tension étaient devenue plus vive dans les deux camps. Dans l’hémicycle, aucun député ne voulait afficher une quelconque inquiétude. Apparemment, chacun croyait à la victoire de son camp. Entre-temps, la doyenne d’âge a faire lire les lettres de candidatures et les différentes procurations enregistrées. Au décompte, pour ce qui concerne les procurations, l’opposition parlementaire avait fait enregistrer 14 procurations pendant que la mouvance présidentielle en totalisait 16. Au départ, la mouvance avait fait enregistrer 17 procurations dont celle du député Marcel de Souza des Fcbe donnée à la députée Fcbe Rosine Dagniho. Mais un peu avant le démarrage des opérations de vote, le député Marcel de Souza a fait son entrée dans l’hémicycle. Aussitôt, le député Augustin Ahouanvoèbla du Prd a fait remarquer sa présence dans l’hémicycle à la doyenne d’âge. Il a été appuyé dans sa remarque par l’intervention du député Joseph Djogbénou. C’est ainsi que la procuration du député Marcel de Souza a été retirée du lot des procurations de la mouvance présidentielle. Il faut noter que certains députés Fcbe ont essayé de persuader le député Marcel de Souza de sortir de l’hémicycle ; mais en vain. Il a catégoriquement refusé.

Un score très serré entre Me Adrien Houngbédji et Komi Koutché
Après les tractations et des dispositions pratiques prises par le Secrétariat général administratif pour faciliter la tâche au bureau d’âge, c’est par l’élection du président de l’Assemblée nationale, 7ème législature, que les opérations de vote ont démarré dans la nuit du mardi dernier dans l’hémicycle. Chaque député a pu voter avec un bulletin unique portant les photos des deux candidats au poste de président à savoir Me Adrien Houngbédji et Komi Koutché, comme ce fut d’ailleurs le cas pour chacun des autres postes à pourvoir au sein du bureau. Pour chaque poste, il y avait deux candidats, donc deux photos sur chaque bulletin ; une photo pour le candidat de la mouvance présidentielle et la deuxième photo pour le candidat de l’opposition. Au moment du décompte des bulletins de vote pour le poste du président, nul ne pouvait dire lequel des candidats allait l’emporter. Les deux candidats étaient même arrivés à égalité alors qu’il restait un bulletin à ouvrir. Le dernier bulletin ouvert donne le résultat de 42 voix pour Me Adrien Houngbedji et 41 voix pour Komi Koutché. Le camp de l’opposition entonne alors l’hymne nationale du Bénin dans l’hémicycle pour savourer sa victoire. Il s’en est suivi des scènes de joie autour d’un homme, Me Adrien Houngbédji qui devenait ce petit matin du 20 mai 2015, président de l’Assemblée nationale du Bénin, 7ème législature après avoir été président de l’Assemblée nationale du Bénin, 1ère législature de 1991 à 1995 et président de l’Assemblée nationale du Bénin, 3ème législature de 1999 à 2003.
Houndété, Gbian, Houdé, Bada, Schanou et Agbéléssessi élus membres du bureau
Contrairement à Me Adrien Houngébdji élu président de l’Assemblée nationale, 7ème législature avec un score étriqué face à son challenge, les autres membres du bureau de l’institution incarnant le pouvoir législatif ont été élus avec un score plus ou moins confortable. Le Premier vice-président Eric Houndété a été élu avec un score de 44 voix contre 39 pour son challenger, le député Aké Natondé de la mouvance présidentielle. Le Deuxième Vice-président, Robert Gbian, a été élu avec un score de 44 voix contre 39 pour son challenger le député de la mouvance présidentielle, Gilbert Bagana. Le Premier Questeur Valentin Aditi Houdé, a été élu avec un score de 47 voix pour et 36 contre avec comme challenger le député Lucien Houngnibo de la mouvance présidentielle. Le Deuxième Questeur, Georges Bada, a été élu avec 43 voix pour et 40 contre avec comme challenger le député de la mouvance présidentielle, Edmond Agoua. La Première Secrétaire parlementaire, Sofiath Schanou, qui a créé la surprise parce qu’étant de la mouvance présidentielle a été élu avec un score de 44 voix pour, 38 contre et un bulletin nul avec comme challenger la députée de l’opposition Claudine Prudencio. Enfin, le Deuxième Secrétaire Parlementaire, Alexis Agbélessessi, a été élu avec un score de 44 voix pour et 39 contre avec comme challenger le député Théophile Robert Yarou.

(Lire ci-dessous les impressions de quelques députés après l’élection du bureau de l’Assemblée nationale, 7ème législature)
IMPRESSIONS DE QUELQUES DEPUTES APRES L’ELECTION DU BUREAU DE L’ASSEMBLEE NATIONALE, 7ème LEGISLATURE

Sacca Lafia
« …Yayi Boni, c’est fini et c’est définitivement fini maintenant. Ensuite, il faut remercier les mânes de nos ancêtres parce que ce pays allait à la dérive. Nos prières et les mânes de nos ancêtres ont su nous arrêter au bon moment. Celui qui s’est levé aujourd’hui est différent de celui qui s’est levé hier. Il y a plus d’espoir. On a eu des dirigeants qui ont eu des comportements désastreux ; des modèles qu’on ne peut pas suivre. Vous, jeunes, ne prenez jamais comme références, ces dirigeants qu’on a eus et qui se permettent de ramasser des ressources du pays pour s’éterniser au pouvoir alors que ces ressources devraient être utilisées pour le développement (…) J’ai des ambitions pour le pays. Je veux que le Bénin soit envié par d’autres pays, que le Bénin soit cité comme modèle du point de vue de sa gouvernance économique, de sa gouvernance politique, de sa gouvernance sur tous les plans. Nous allons d’abord remettre les choses en ordre et qu’on oublie rapidement tout ce qui s’est passé jusque là. Que tout ce qui s’est passé jusque-là aide notre pays à avoir un bon dirigeant en avril prochain… »

Louis Vlavonou
« …Mes impressions sont celles d’un homme comblé. Tout ce qui a été décidé ensemble a été fait en dehors de la fausse note en ce qui concerne l’échec de la candidate Claudine Prudencio au poste de première Secrétaire parlementaire. Ça fait la troisième fois que Me Adrien Houngbédji est élu Président de l’Assemblée nationale. Donc, c’est un homme d’expérience et je pense qu’il puisera dans sa riche expérience du passé pour mieux faire… »

Joseph Djogbénou
« …J’ai senti la crainte. J’ai senti l’attente. Maintenant, je sens la joie. Je voudrais que chaque citoyen ressente cette victoire comme sa propre victoire. Nous autres, on n’a rien fait. On n’a fait que recevoir cette volonté de changement au niveau de l’Assemblée nationale et je voudrais vraiment remercier les citoyens. Nous sommes en train d’apprendre au Bénin que lorsque l’on a voté, il faut assurer la suite de son vote. Je souhaite que cela continue. Je voudrais remercier tous les internautes, toutes celles et ceux qui sont sur facebook. Quelle que soit l’orientation de leurs messages, ils ont contribué à nous accompagner, à nous mettre en alerte, à considérer et à comprendre que si on ne gagnait pas, on ne devrait pas rentrer chez soi. Je vais rentrer chez moi avec la fierté de la mission accomplie. J’ai l’impression que nous venons de semer la joie… »

Valentin Aditi Houdé
« …Comme je le disais tantôt, lorsqu’on va à une compétition, on gagne ou on perd. Donc, bonne chance à Me Adrien Houngbédji. Nous venons de faire le premier pas. Mais le combat continue. Nous aurons plus de temps pour apprécier la situation. Ce que je note, c’est qu’il y a un plus jeune et un ancien. Me Adrien Houngbédji fait partie des icônes de la classe politique béninoise… »

Moukaram Adjibadé Koussonda
« …Pour moi, c’est une délivrance. L’accouchement a été difficile. Mais nous avons quand même gagné. Les recommandations de nos chefs de partis ont été scrupuleusement suivies. A travers cette élection, c’est la volonté du peuple béninois qui a été respectée. Compte tenu des résultats qui sont sortis des urnes le 26 avril dernier, vous devriez comprendre qu’il doit avoir un changement… »

Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

21-05-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2340

Gouvernement du Nouveau départ : Talon limoge le ministre Hervé (...)
19-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Une nouvelle inattendue et peu honorable pour une personnalité qui aura marqué l’opinion publique par son zèle. Et ce (...)  

Gestion des Forêts Communales Phase II : Les députés autorisent la (...)
15-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés ont adopté hier, la loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé à Cotonou, le 10 (...)  

Vote de la loi portant prévention et prise en charge des hépatites (...)
15-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature viennent de doter le Bénin d’un arsenal juridique qui va soulager les (...)  

Les députés adoptent une loi pour réduire la demande et l’offre des (...)
15-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les choses devront se passer autrement au Bénin aussi bien pour les fumeurs, les commerçants du tabac que pour les (...)