Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En tournée à l’intérieur du pays : Talon résout l’équation des chefs-lieux

JPEG - 219 ko

Talon tranche l’épineuse question de la désignation des chefs-lieux de départements. Après les atermoiements du régime Kérékou et l’échec de Yayi, l’homme des réformes vient de combler un vide, qui laissait un goût d’inachevé dans le respect de la législation en matière de décentralisation car, même s’il n’est pas entièrement réglé, l’Etat a tout de même amorcé le transfert des compétences aux communes. En effet, le rapport final des états généraux de l’administration territoriale tenus à Cotonou en janvier 1993 préconise ‘’une décentralisation progressive de l’administration territoriale’’ avec un ‘’transfert graduel de compétences’’. Et au-delà des cinq lois qui fondent le processus de la décentralisation, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau découpage territorial qui prévoit une scission des six départements initiaux en douze, l’érection de 77 communes, des arrondissements, quartiers et villages. Mais seule la désignation des nouveaux chefs-lieux est restée en suspens pour avoir souvent suscité des soulèvements populaires.

A la rencontre du peuple
C’est sans doute pour éviter de passer aussi à côté de cette réforme, qui constitue une grande avancée dans le processus de la décentralisation, que le président Talon est allé à la rencontre des populations pour expliquer ses choix. Dans le département de l’Atlantique, c’est Ouidah qui a accueilli la délégation présidentielle qui a su convaincre son auditoire avec les avantages énormes que pourrait tirer la ville du vaste projet Route des pêches. Il faut rappeler que dans ce département, le chef-lieu était disputé entre Ouidah, Abomey-Calavi et Allada qui a fini par avoir raison sous la rupture.

La bataille Dassa-Savalou n’aura pas lieu
En choisissant de faire de la commune de Dassa le chef-lieu du département des Collines, Talon savait sûrement que Savalou et Savè ne seraient pas d’avis. Bref, la ville carrefour a ravi la vedette à ses voisines et des manifestations ont eu lieu à Savalou. Peu importe, Talon a confessé aux Savalois sa volonté de faire de cette localité une ville industrielle. A Savè, la sagesse a eu raison des mouvements d’humeurs. Ici, le Chef de l’Etat a promis régler sous peu la crise qui secoue le complexe sucrier Sucobe (Sucrerie complant du Bénin), une entité industrielle plombée par une crise sociale sans pareille.

Abomey, la cité historique
A cette étape de sa tournée, le chef de l’Etat a plutôt remercié les populations pour la confiance placée en lui, lors de la présidentielle. Comme pour dire qu’entre Talon et Abomey, la lune de miel continue. C’est d’ailleurs dans la liesse que les populations étaient venues à la rencontre de leur candidat, de leur président. Ce fut donc une tournée qui a servi d’échanges avec le peuple, mais surtout qui a été une occasion pour régler une question très délicate.
Il faut rappeler que la décentralisation au bénin est conçue comme faisant partie intégrante du processus de démocratisation engagé en 1990. L’enjeu principal se trouve d’une part dans la gestion politique du passage d’un système du tout Etat, à un système de partage de pouvoir et de ressources entre l’Etat et d’autres acteurs publics, notamment les collectivités locales et d’autre part la gestion administrative et financière du passage d’un système sans collectivités locales à un système à 77 communes.
En réussissant à concrétiser cette volonté du législateur de voir passer à 12 le nombre de départements, Talon apporte un coup de pouce à la démocratie béninoise et est en passe de confirmer cette assertion de James Freeman Clarke : « La différence entre le politicien et l’homme d’Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération ».

20-06-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2370

Transfert de l’activité commerce de de gros de Dantokpa : Le marché (...)
20-10-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le conseil des ministres a autorisé en sa séance du mercredi 18 octobre 2017, la signature d’un contrat pour (...)  

Assistance aux populations sinistrées de Sinendé, Karimama et (...)
18-10-2017, La rédaction
Suite à la descente du Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané dans les communes de Sinende, Karimama et Malanville et sur (...)  

En prélude au démarrage du Ravip : Le Comité de suivi monte au (...)
18-10-2017, La rédaction
Tout se met progressivement en place pour le démarrage, le 1er novembre prochain, du Recensement administratif (...)  

Œuvres sociales dans la 10ème circonscription électorale : Agoua au (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Fidèle à ses habitudes, l’élu de la 10ème circonscription électorale, a une fois de plus partagé le vécu des populations (...)