Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En tournée d’explication à Klouékanmè et à Djakotomey : Amoussou Bruno exprime ses regrets aux militants Psd

JPEG - 146.8 ko

Le Renard de Djakotomey n’a pas encore dit son dernier mot dans la crise qui secoue le Parti social-démocrate (Psd). En tournée d’explication à Klouékanmè et à Djakotomey, Bruno Amoussou dit regretter certaines décisions qu’il a dû prendre pour positionner Emmanuel Golou, causant des défections, à maintes occasions. « Je porte une bonne part de responsabilité dans ce que le parti est en train de vivre aujourd’hui. Si nous avions décidé en 2000 d’introduire dans le bureau quelques jeunes dont Emmanuel Golou devenu le secrétaire général du parti, cela a entraîné le départ de beaucoup de militants dont Dansou Félix », commence-t-il à narrer. Ainsi, Bruno Amoussou a passé en revue de nombreuses autres décisions prises en faveur du Président Golou mais qu’il regrette aujourd’hui. Après avoir rappelé les conséquences de son « entêtement », en ces temps-là, pour le Psd, avec des contreperformances aux joutes électorales, Bruno Amoussou demande pardon. « Avec tous ces rôles joués dans la scène, je suis obligé de demander pardon. A cet effet, je dois tout faire pour réparer le tort que j’ai causé et au parti et aux populations. Je demande à ceux qui ne se retrouvaient plus dans les prises de décisions et qui sont partis, de revenir. Car une ère nouvelle s’ouvre au sein du parti », a-t-il martelé.
Face aux militants, le leader charismatique du Psd n’a pas manqué de situer le contexte de la crise qui secoue le parti, en balayant du revers de la main les allégations relatives à une quelconque main invisible du régime actuel. « La gouvernance d’un parti n’est pas la gouvernance d’une entreprise. L’origine de ce qui se passe aujourd’hui n’a à voir avec le régime en place. Les gens cherchaient à créer de nouveaux Statuts. C’est de la tricherie, c’est de la fraude », a fait remarquer Bruno Amoussou. Ce sera, dit-il, pour lui faire preuve de complicité que de ne pas prendre les choses en mains.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

5-07-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En toute sincérité : Infidèle sans conscience !
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Les hommes sont tous des infidèles. Admettons-le par pure galanterie. Et évitons pour une fois, d’être avec elles, à couteaux tirés sur la question. (...) Lire  

Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dans la dynamique des réformes (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une douleur qui précède la joie (...)
14-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’idéal d’une jeunesse de bonne (...)
14-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Grève sans trêve !
13-02-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2520

Première visite de chantiers du chef de l’Etat : Patrice Talon sur (...)
16-02-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Longtemps resté au laboratoire, à manager ses collaborateurs pour l’atteinte des objectifs qu’il s’est lui-même (...)  

Visite des chantiers du Projet de protection de la côte : Talon (...)
16-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Sept mois après le lancement des travaux de protection de la côte à l’Est de Cotonou, le Chef de l’Etat est allé (...)  

Séance de travail interministérielle : Lemoyne et Agbénonci (...)
16-02-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le secrétaire d’Etat français aux affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne et sa suite se sont entretenus, dans la (...)  

Dossiers faux médicaments, filière coton et Sonapra : La levée de (...)
15-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Trois députés à l’Assemblée nationale sont sur la sellette. Dans l’œil du cyclone, depuis quelque temps, les têtes des (...)