Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vue d’un Nouveau départ : Les têtes couronnées condamnées à rester dans leurs palais

Ils pleuvent depuis le 20 mars ! A peine les grandes tendances de la Cena sont données, que certains acteurs ont repris avec leur cirque de soutiens au Président élu Patrice Talon. Malgré la Rupture prônée, il se trouve encore des Béninois qui ont du mal à comprendre qu’avec le Nouveau départ, plus rien ne sera comme avant. Chassez le naturel, il revient au galop. Loin des retournements de vestes qui s’observent déjà au niveau des leaders de partis et mouvements politiques et même chez les ‘‘Fous du roi’’, il y a un domaine dans lequel le tout nouveau Président élu du Bénin, Patrice Talon ne doit pas fléchir à l’ère du Nouveau départ : l’immixtion du cultuel et des têtes couronnées dans la chose politique.
Ceci, puisque dix ans durant, la République a souffert du manque de recours crédibles. A la vérité, les sages, rois, roitelets, têtes couronnées et chefs de confessions religieuses se sont tous compromis en sortant de leurs palais et de leurs couvents pour des prébendes et des soutiens au président de la République. Oubliant le rôle qui leur est dévolu par la tradition, ils n’ont pas, pour la plupart, pu résister à l’appât des gouvernants, et se sont rués dans le domaine politique. Conséquence, leur comportement a, ces dernières années, fragilisé l’équilibre de la société béninoise.
Alors, pour un Nouveau départ, il va sans dire que le Président Patrice Talon n’aura aucune excuse à ne pas aider les rois, têtes couronnées et chefs religieux à rester impartiaux et à retrouver véritablement leurs cours et couvents où, ils sont davantage plus utiles à la nation. D’ailleurs, il est à espérer qu’avec la gouvernance du Nouveau départ qui se mettra au service du peuple à partir du 6 avril prochain que ça soit, non seulement, la fin d’un piteux marchandage des rois et autres chefs religieux à des fins politiciennes mais aussi celle d’un sacrifice des autres couches de la société au profit de ces derniers qui n’a fait que trop durer.

29-03-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Présidence du Parti social démocrate : La justice renvoie Amoussou, (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le juge n’a pas tranché sur la question de fond. Très attendu par les parties, le verdict du tribunal de première (...)  

Avancées dans le passage de l’analogie au numérique : Rafiatou (...)
21-07-2017, La rédaction
Faire le point de l’évolution des travaux techniques et échanger sur les orientations institutionnelles et juridiques (...)  

Mesures sociales sous la rupture : La vision Talon démontre sa (...)
21-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ne jamais mettre la charrue avant les bœufs. A ce piège, malgré les critiques les plus acerbes sur le manque de (...)  

Narcisse Djègui à propos de la fête nationale du cotonculteur : « (...)
20-07-2017, La rédaction
Parakou accueille le samedi prochain l’édition 2017 de la fête nationale du cotonculteur (Fnc). Il s’agit d’un (...)