Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Entretien avec un symbole de la françafrique : Robert Bourgi parle de Talon, Zinsou et Hollande

JPEG - 198.1 ko

A Cotonou, pour présenter ses civilités au chef de l’Etat béninois, Me Robert Bourgi, surnommé « Monsieur Afrique » n’a pas manqué de se prononcer sur les derniers évènements de l’actualité politique béninoise, marquée par l’élection du Président Patrice Talon et la nomination par François Hollande de son challenger Lionel Zinsou. Sur le plateau de la télévision Canal3 Bénin, cette figure emblématique de la Françafrique a livré sans détour ses impressions. ‘’Vous êtes un modèle de démocratie’’, affirme l’invité de Malick Gomina, administratif du dénouement heureux du processus électoral au Bénin. Mieux, Robert Bourgi qui croit désormais à une relation saine entre la France et l’Afrique, a félicité le peuple béninois pour avoir exprimé son choix et fait échec à la candidature de Lionel Zinsou. ‘’La dernière élection présidentielle est magnifique. J’ai souri lorsque le président Boni Yayi a désigné comme premier ministre Lionel Zinsou. Nous étions en plein dans la Françafrique. Le président Boni Yayi est reçu par le président français, le ministre Fabius est présent à cet entretien, et quelques heures après, on apprend que Lionel Zinsou est nommé premier ministre du Bénin, quelque temps après, on apprend qu’il est candidat. Si ce n’est pas le candidat de la France, c’est que je ne connais rien à rien’’, a déclaré cet homme de la Françafrique de l’ère Chirac et Sarkozy, qui trouve par contre que l’élection de Patrice Talon est inédite. Pour lui, il s’agit d’un homme nouveau qui rentre dans le sérail politique béninois et africain. ‘’C’est un homme nouveau, un président nouveau, pour des temps nouveaux’’. Robert Bourgi est convaincu que Patrice Talon réussira à faire décoller le Bénin. ‘’J’ai vu une flamme qui animait cet homme, un désir ardent de servir son pays. Il veut réussir, il va réussir. Le Bénin est un réservoir d’immenses talents, il faut croire en vous’’.

Maladresse du président Français
L’invité de Canal3 ne voit pas d’un bon œil la nomination de Lionel Zinsou par François Hollande pour présider la mission de préfiguration d’une fondation pour la mémoire de l’esclavage. ‘’Lionel Zinsou est un homme formidablement intelligent. Sur cette nomination, je pense qu’il y a eu de la part du président de la République française, tout de suite après l’échec de Lionel Zinsou, un peu de maladresse de lui offrir un réconfort en le nommant à ce poste. Si j’avais été Lionel Zinsou, je ne pense pas que je l’aurais accepté. Il avait dit qu’il resterait dans ce pays, qu’il reviendrait aux sources et il avait beaucoup à faire ici, à commencer par apporter son concours, qui pourrait être précieux au nouveau président, parce que son carnet de relations était impressionnant…’’.

Bourgi nostalgique
A en croire Robert Bourgi, cette visite à Cotonou est une réponse à une invitation du chef de l’Etat à l’occasion de sa cérémonie d’investiture. Il récuse donc les insinuations sur sa présence à Cotonou, comme le symbole d’un retour à un nouveau type de rapports entre le Bénin et la France. ‘’Monsieur Afrique’’ parle plutôt de retour à la source après 25 ans, et évoque des souvenirs avec le président Kérékou, sa participation à la conférence nationale, et sa courte carrière d’enseignant à la Faculté de droits de Cotonou (au Département des sciences juridiques et économiques) au lendemain de la révolution du 26 octobre 1972. ‘’J’ai aimé votre pays et 20 ans après, je suis heureux de le redécouvrir sans l’avoir jamais perdu’’.

13-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)