Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Francis Lalèye à propos de la réconciliation Yayi-Talon : « Ils ont dû s’entendre pour en finir avec les guéguerres… »

La rencontre entre l’ancien Président Boni Yayi et son successeur Patrice Talon à Abidjan le lundi dernier continue de susciter des réactions. Sur la Radio nationale hier, le politologue Francis Lalèyè apprécie les contours et les implications de cette « réconciliation entre Boni Yayi et Patrice Talon ».

JPEG - 311.8 ko

Quelle interprétation faites-vous de la rencontre entre les Présidents Boni Yayi et Patrice Talon en Côte d’Ivoire pour une réconciliation ?
On peut imaginer aisément les attentes du président Yayi. Mais tel n’est pas le cas pour le Président Patrice Talon. Il y a sûrement des motivations de part et d’autre. Et personne, hormis les concernés, ne pourra jamais dire ce qui s’est réellement passé.

Pourquoi Faure Gnassingbé et Alassane Ouattara comme médiateurs ?
Je ne me hasarderai pas à faire tout de suite des pronostics. Dans une entreprise comme celle-là, il faut des gens qui puissent avoir une certaine influence sur les deux parties et les écouter. On sait que Boni Yayi a de bons rapports avec Faure Gnassingbé et que Patrice Talon s’entend bien avec Alassane Ouattara. Ce sont des liens qu’on ne peut sous-estimer. Nous sommes dans une sous-région où il y a des influences. C’est pour dire que les chefs d’Etat de la sous-région ont une influence réciproque entre eux.

S’il en est ainsi, pourquoi cette rencontre n’a-t-elle pas eu lieu chez le grand voisin de l’Est, le Nigéria ?
C’est une question d’affinité. Je mets même de côté le fait que ce soient tous des pays francophones et membres du Conseil de l’entente. Donc, ce n’est même pas encore une question relative à l’Uemoa ou à la Cedeao. Comme je l’ai dit plus tôt, il faut que les médiateurs soient des personnes capables d’exercer une certaine influence sur les concernés et soient en mesure de s’entendre.

Certains estiment que Yayi pourrait demander qu’on revienne sur les décrets abrogés ou sur la question de suspension des concours. Est-ce que vous pensez que le président Talon peut accepter des choses du genre ?
Non, ça m’étonnerait. Je comprendrai que le président Yayi cherche à assurer ses arrières encore que comme je vous l’ai dit, on est dans les supputations. Il a dû avoir une entente pour qu’on en finisse avec les guéguerres. Mais chacun assume les actes qu’il a posés. Je ne suis pas partisan de l’impunité.

Certains estiment que Boni Yayi est à la quête d’un poste à l’Onu et qu’il sollicite ainsi l’accompagnement du Président Talon. Quelle est votre appréciation par rapport à cette hypothèse ?
Il y a des postes pour lesquels on n’a pas besoin de l’autorisation de votre gouvernement et il y a d’autres postes pour lesquels cette autorisation est nécessaire. Si vous avez l’aval de votre gouvernement pour obtenir un poste de prestige au niveau international, tant mieux.

L’autre aspect sur lequel je voudrais que vous vous prononciez c’est que c’est pratiquement sur les réseaux sociaux et à la télévision ivoirienne que les Béninois ont appris ce qui se passait. Comment est-ce que vous voyez ça ?
Je crois qu’il y a probablement nécessité d’améliorer la communication. On aurait pu avoir un communiqué du ministre des affaires étrangères pour dire que le Président de la République a effectué une visite privée en Côte d’Ivoire et qu’on en saura davantage après. Au moins, on aurait su qu’il est allé là-bas pour quelque chose.
Transcription : Marthe C. OKOUMASSOUN (Stag)

21-04-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Pagaille à Glo-Djigbé !
30-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Beaucoup de bruits, une triste protestation ! Pour une bande de deux Kilomètres indispensable à la réalisation du futur grand aéroport international (...) Lire  

Révision en expansion !
29-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’erreur d’un remaniement
29-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Propos de quelques députés après le rejet
27-03-2017, Karim O. ANONRIN
Propos de quelques députés après le rejet
27-03-2017, Karim O. ANONRIN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2040

Révision de la Constitution : Le clergé catholique reçoit le Front (...)
30-03-2017, Naguib ALAGBE
Cap sur le clergé catholique ! Le front pour le sursaut patriotique composé des Forces cauris pour un Bénin Emergent (...)  

Application de la décision Dcc 16-156 du 13 octobre 2016 : La (...)
30-03-2017, La rédaction
Finies les prolongations au sein de l’administration publique. Le Gouvernement tient au respect strict de la loi (...)  

Révision de la Constitution : Les recommandations des (...)
29-03-2017, La rédaction
On s’y attendait. Et, ça n’a pas loupé. Pour les Fcbe, Ce sera un non franc. Sur la question, leur position est sans (...)  

Point de presse du Pcb : La situation politique nationale et le (...)
29-03-2017, La rédaction
Mesdames et Messieurs Chers amis de la presse Soyez les bienvenus chez nous pour ce point de presse qui se tient en (...)