Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Fronde sociale au Bénin : Le Front des 3 ordres de l’enseignement divisé sur la suspension de la grève

JPEG - 95.7 ko

Ils se sont donné rendez-vous ce jour pour un point d’étape de la grève en cours dans le secteur de l’éducation. Au terme de leur conclave du mercredi dernier à la bourse du travail de Cotonou, des secrétaires généraux du Front d’action des syndicats des enseignements maternel, primaire et secondaire ont décidé de la tenue ce vendredi, sur l’ensemble du territoire national, d’une assemblée générale pour statuer sur la suite à donner aux mouvements de débrayages. De son côté, l’intersyndicale des enseignants du supérieur a réaffirmé dans l’après-midi d’hier, au terme de ses échanges avec la ministre Marie Odile Attanasso, qu’elle rendra compte ce jour à sa base, des avancées suite aux négociations, aux fins d’une prise de décision quant à la suspension ou non de leur motion de grève. Quel sort sera réservé aux élèves et étudiants au terme de ces différentes assises ?
Certes, l’heure est critique, mais il y a des raisons de croire que les enseignants sauront faire le bon choix pour sauver l’année scolaire et académique. Dans leur rang, certains penchent déjà pour la reprise. La suspension de la motion de l’Intersyndicale des enseignants de la maternelle et du primaire, ainsi que celle du Snecc du Dr Julien Gbaguidi de l’Uac est la preuve que la grève est également à l’épreuve de l’usure. Et pour de vaillants enseignants qui ont passé des semaines à ne rien faire, il y a de quoi rompre avec l’oisiveté pour l’intérêt supérieur de la Nation. Une chose est sûre, d’énormes concessions ont été faites en matière de satisfaction des revendications. D’ailleurs, point d’être dans le secret des dieux pour deviner que les débats risquent d’être houleux au cours de ces assemblées générales. Il est clair qu’en face des jusqu’au-boutistes se dressera une colonne de paix. Nous n’avons qu’une seule patrie. De toute façon, cela laisse croire que l’hypothèse de l’année blanche est définitivement écartée.

23-03-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2700

Réformes du Code électoral et du système partisan : Une modification (...)
22-06-2018, Isac A. YAÏ
Des dispositions à amender et des critères à intégrer, mais qui nécessitent pour la plupart, un toilettage de la (...)  

1ère audience publique à la Cour constitutionnelle : 12 dossiers (...)
22-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Les audiences publiques prévues dans la nouvelle mouture du règlement intérieur de la Haute juridiction ont démarré ce (...)  

Djogbénou recadre Holo, le Cos-Lépi ne jouera pas les (...)
22-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
Déjà à l’installation de l’actuel Cos-Lépi ? alors même que rien ne lui permettait de le dire, le président Holo avait (...)  

Décision DCC 18-124 : La Courmet fin au mandat du Cos-Lépi
22-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le mandat du Cos-Lépi installé le 08 mai 2018 au titre de l’année 2017 prend impérativement fin le 30 juin 2018. Telle (...)