Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Gestion du parc automobile de L’Etat : Gustave Dékpo Sonon parle des avantages et inconvénients du leasing

Dans un entretien exclusif, le ministre du régime défunt, Gustave Dékpo Sonon a donné son point de vue sur l’approche du leasing comme mode de gestion du parc automobile de l’Etat. Il approuve l’initiative du gouvernement de la rupture mais, fait des observations pertinentes. Ainsi, exige-t-il que l’Etat revisite les textes qui octroient les véhicules administratifs et souhaite-t-il que le gouvernement fasse le leasing au profit des agents permanent de l’Etat.

JPEG - 43.9 ko

Le leasing, c’est l’achat des biens par le biais de location. C’est-à-dire que vous louez le bien et vous payez une certaine somme appelée loyer. Et au bout d’une période donnée, le bien vous revient. L’analyse sur la base de laquelle le gouvernement a pris la décision de leasing est insuffisante parce qu’on a fait croire que l’acquisition et l’entretien des véhicules coûtent très chers. En 2016, le Parc automobile a coûté environ 23 milliards. Sur les 23 milliards, 7 milliards ont servi à l’acquisition des véhicules, environ 600.000 millions pour l’entretien et 15 milliards pour le carburant. Ça veut dire que le carburant prend le gros lot. Et si on faisait le leasing, on ne pourra pas supprimer le carburant donc, le problème est ailleurs.
L’analyse est insuffisance pour deux raisons : la première raison est que les chiffres qu’on a donnés sont des chiffres globaux. La deuxième raison est que la période choisie est mauvaise. Car, 2014, 2015 et 2016 sont des années pendant lesquelles nous avons connu trois élections successives. Nous avons loué des véhicules pour les gens du Cos-Lépi et la Céna qui ont sillonné plus de 500 arrondissements du Bénin. On ne peut donc pas prendre cette période pour faire une analyse, elle sera faussée.
Le gouvernement ne nous a pas dit ce qu’on peut gagner en faisant le leasing. Le prix de la location actuel d’un véhicule varie entre 20.000 francs et 40.000 Francs par jour. Et si on prend une moyenne de 40.000 F Francs Cfa pour 365 jours, ça fait 14.600.000 Francs Cfa par an pour un seul véhicule. Ça fait pratiquement le prix d’un véhicule neuf. Encore que pour une année, ce véhicule neuf ne nous appartient pas encore. Cette opération va dénaturer l’économie, ça va faire perdre d’emploi aux autres mécaniciens puisque, toutes ces activités seront concentrées aux mains de quelques individus. C’est ça le problème. Moi, je suis pour l’approche du leasing mais, il faut que l’Etat revisite les textes qui octroient les véhicules administratifs.
Il faut réduire l’effectif de ceux qui ont droit au véhicule administratif. Pour le reste, l’Etat peut subventionner et faire le leasing au profit des agents. Dès que vous êtes agent permanent de l’Etat et nommés directeur, vous avez droit à un véhicule et on vous prélève quelque choses sur votre salaire pendant un moment et le véhicule vous revient. On aura donc la chance d’avoir des cadres qui ont des véhicules neuf et bien entretenus. Et comme ça, on va alléger les charges de l’Etat.
Je suis pour le leasing mais à condition que le leasing soit au profit des agents de l’Etat nommés et non pour renouveler le parc automobile de l’Etat. Mais, avant de faire cela, il faut d’abord redéfinir les agents qui ont droit aux véhicules administratifs. Le seul avantage qu’il y a dans le leasing aujourd’hui, c’est que le gouvernement ne sort plus du cash mais, ça revient plus coûteux car, c’est du commerce et un commerçant ne va pas accepter perdre.
Propos recueillis par Adrien TCHOMAKOU

24-02-2017, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Recomposition de l’échiquier politique national : Nazaire Sado et (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Le parti Mobilisation pour le Développement et l’Avenir (Mda) du député Nazaire Sado, élu dans la 23ème circonscription (...)  

Conseil des ministres/Projet de loi de finances : Le budget 2019 (...)
20-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le projet de loi de finances, gestion 2019 s’établit en ressources et en charges à 1877, 543 milliards de francs Cfa (...)  

Examen du projet de budget de l’Assemblée nationale : Les députés (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Les députés se réuniront probablement ce jour en séance plénière au Palais des gouverneurs à Porto-Novo si la Commission (...)  

Invité sur l’émission Cartes sur table : Gabriel Ajavon appelle à la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tolérance zéro à la corruption. C’est en quelque sorte le cri de cœur de Gabriel Laurex Ajavon, Vice-Président du parti (...)