Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Gouvernance économique et politique : Lionel Zinsou au-dessus de la mêlée

JPEG - 70.8 ko

Sérénité, maîtrise et impartialité devant les grands dossiers de la République. Invité hier sur le plateau de la télévision nationale autour du thème ‘‘le Bénin face aux défis du développement’’, le Premier ministre Lionel Zinsou s’est comporté en homme d’Etat. A travers ses analyses sur l’économie, la récurrente question de l’énergie électrique, la lutte contre la corruption, l’impartialité de la justice, l’emploi des jeunes, le développement de l’agriculture, le premier ministre en charge de la coordination de l’action gouvernementale a partagé avec ses compatriotes, un bilan réaliste et semé de l’espoir.
Mais, en huit mois de fonction, le premier ministre Lionel Zinsou a avoué qu’il a surtout beaucoup appris. D’abord, a-t-il constaté, la pauvreté et le chômage ne régressent pas malgré la croissance. Alors, sans ambages, il a reconnu qu’il reste du travail pour les gouvernements futurs. De même, a-t-il affirmé, il faut de la méthode et le respect des étapes opérationnelles pour que les choses puissent véritablement changer. Et pour étayer son argumentaire, il n’a pas hésité à pointer du doigt le gâchis orchestré autour du coûteux projet de la turbine à gaz à Maria-Gléta. « Techniquement, c’est un échec… », a-t-il martelé.

Pragmatique Lionel Zinsou !
En dehors de cela, le retard accusé pour une économie numérique plus dynamique et les problèmes récurrents rencontrés dans la filière du coton, premier produit de rente du Bénin préoccupent aussi le premier ministre Lionel Zinsou. En somme, pendant plus d’une heure, l’invité de la télévision nationale n’a pas fait montre de démagogie, de propagande et versé dans un optimisme béat.
Très mesuré et réaliste, il a fait le bilan de huit mois de travail acharné pour un développement intégral et posé son diagnostic en vue d’une gouvernance qui profite à toute la nation. Lionel Zinsou, c’est aussi l’humilité et la tempérance. « J’aurais dû prendre ma voiture privée pour la visite médicale qui est un acte électoral… », a reconnu le candidat de la coalition Fcbe-Prd-Rb qui, en outre, dit aimer et tirer leçons des attaques de ses détracteurs. Une force de caractère qui certainement lui sera utile pour la grande bataille de la présidentielle dans les prochaines semaines.

12-02-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2370

Assistance aux populations sinistrées de Sinendé, Karimama et (...)
18-10-2017, La rédaction
Suite à la descente du Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané dans les communes de Sinende, Karimama et Malanville et sur (...)  

En prélude au démarrage du Ravip : Le Comité de suivi monte au (...)
18-10-2017, La rédaction
Tout se met progressivement en place pour le démarrage, le 1er novembre prochain, du Recensement administratif (...)  

Œuvres sociales dans la 10ème circonscription électorale : Agoua au (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Fidèle à ses habitudes, l’élu de la 10ème circonscription électorale, a une fois de plus partagé le vécu des populations (...)  

Supposé projet de suppression de la Cena au Parlement : Des (...)
13-10-2017, Karim O. ANONRIN
Le 28 septembre 2017, à la tribune de l’Assemblée nationale, la minorité parlementaire, par la voix du député Justin (...)