Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Impression de quelques personnalités après l’installation des membres de la commission

Nicéphore Soglo

JPEG - 339.7 ko

« …Il faut faire très attention à la composition de cette commission. C’est important, sinon on donnera corps à certains organes qui ne se trouvent dans aucune Constitution du monde… ».

Me Adrien Houngbédji :

JPEG - 112.4 ko

« …On est d’avis unanime avec la société civile et les autres acteurs d’une relecture de notre Constitution ; une relecture des lois organiques et même de notre code électoral. Il y a beaucoup de choses à faire. Je souhaite vraiment que cette commission travaille d’arrache-pied pour que dans un délai assez bref, le Bénin sache à quoi s’en tenir du point de vue de nos institutions… ».

Me Elisabeth Pognon :
« …Moi, j’ai personnellement constaté que notre Constitution a besoin d’un tout petit peu d’être adaptée à la conception que nous faisons du pouvoir ; et avant que toute décision ne soit réellement prise, il faut associer le peuple… ».

Pr Joël Aîvo :

JPEG - 197.9 ko
Joël Aïvo, 2è Vice-président de la commission

« … cette commission est au fond la troisième commission de réformes politiques dans le pays. Il y a eu une première commission présidée par le professeur Maurice Ahanhanzo-Glèlè ; une seconde présidée par Joseph Gnonlonfoun et celle-ci qui est présidée par le garde des sceaux, mon excellent collègue, le professeur Joseph Djogbénou. Et donc, celle-ci est amenée à concrétiser, à transformer et à capitaliser tout ce qui a été bon. Je rêve d’un pays qui renaît politiquement ; un pays qui est un modèle et qui consolide son modèle… ».

Pr Victor Topanou :

JPEG - 164.6 ko

« …Il y a d’abord ce qui importe au président de la République qui en est l’initiateur. Je pense notamment au rééquilibrage des pouvoirs entre l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Il y a ensuite la question du mandat qui préoccupe le président de la République. Mais au-delà de ça, il a parlé du système partisan qui est purement politique. Mieux, il y a nécessité de réfléchir par exemple sur des choses aussi symboliques qu’importantes ; notamment la concentration des élections dans une période donnée de l’année… ».

9-05-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)