Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Impressions de quelques personnalités et députés sur le message du Chef de l’Etat sur l’état de la Nation.

Komi Koutché, Ministre de l’économie, des finances et des programmes de dénationalisation
« …il a pu permettre aux Béninois de marquer beaucoup plus de pas positifs… »

JPEG - 92.1 ko

…Comme vous le constatez, le Chef de l’Etat vient de délivrer son message sur l’état de la Nation. C’est un exercice constitutionnel. Vous avez dû remarquer que c’est un discours complet qui, au-delà des actions de 2015, retrace tout le parcours fait depuis 2006. Comme vous le savez, l’Etat est une continuité. Il a pris les rênes du pouvoir en 2006 et sur tous les plans, il a pu permettre aux Béninois de marquer beaucoup plus de pas positifs. Sur le plan économique, notre pays peut être compté parmi ceux qui ont pu connaître une croissance qui, d’année en année se renforce. Bien évidemment, par rapport à nos exigences de développement, ce n’est pas encore suffisant compte tenu aussi de la proportion de l’évolution démographique et des enjeux de lutte contre la pauvreté. Mais, beaucoup de choses ont été faites. Dans le domaine des infrastructures, beaucoup d’actions ont été également menées, soit 1000 kilomètres linéaires en 10 ans avec 2000 kilomètres linéaires en instance d’investissement. Le Chef de l’Etat a eu un discours franc parce qu’en même temps qu’il présente ce qui a beaucoup évolué, il a pu présenter aussi les difficultés qu’il a rencontrées, les insuffisances qu’il a lui-même notées dans sa gouvernance et les propositions qu’il fait pour le futur. Dans le secteur de la justice, il a pu reconnaître à sa juste valeur, son importance pour la démocratie. Il a relevé 3 obstacles majeurs au niveau de la justice tout en louant la qualité des Magistrats qui travaillent de façon professionnelle et invité ceux qui ne s’appliquent pas encore convenablement à se mettre résolument au service de la Nation…

Nassirou Arifari Bako, Député
« …Nous sommes fiers du président de la République Boni Yayi, fiers de ses réalisations… »

JPEG - 783.7 ko

…Le discours du Chef de l’Etat cette année revêt un caractère tout particulier. Ce n’est pas seulement le discours bilan d’une année de gestion, c’est un discours bilan d’une décennie de pouvoir. C’est un discours d’adieu, chargé d’émotion. Nous l’avons senti dans la voix du Chef de l’Etat. A la fin de ce discours, le dernier du genre qu’il a à prononcer à la représentation nationale, nous lui avons rendu les hommages nécessaires. Je pense qu’il a fait beaucoup de réalisations et il a rendu compte de ce qu’il a fait tout au long de ses 10 ans passés au pouvoir. Il a certainement oublié de mentionner certains aspects positifs en rapport avec la solidarité nationale. Il a mis l’accent sur les réalisations économiques, l’équilibre macro-économique, les investissements dans les infrastructures. Il a même esquissé quelques grandes lignes de projet de société ou de plan de travail du prochain président de la République. Nous sommes fiers du président de la République Boni Yayi, fiers de ses réalisations et nous pensons que le peuple béninois devra tout mettre en œuvre pour mettre à la tête du pays, quelqu’un de capable pouvant continuer l’œuvre entamée par le président Boni Yayi…

Moukaram Koussonda, Député
« …Ce qui m’a impressionné, c’est qu’il a lui-même reconnu que beaucoup de choses restent encore à faire… »
…Je pense qu’il a fait un bon discours. Mais ce qui m’a impressionné, c’est qu’il a lui-même reconnu que beaucoup de choses restent encore à faire. Les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) n’ont pas été totalement atteints. Il a aussi parlé de la nécessité de la réforme du système partisan au Bénin. Là, je suis complètement d’accord parce que ça ne va pas. Il est temps qu’on aille à de grands regroupements politiques dans le pays. Par rapport à l’adduction d’eau potable et aux infrastructures routières, quelque chose a été faite, mais beaucoup restent encore à faire. Pour l’avenir, il va falloir insister sur une répartition équitable des richesses du pays. Quand nous observons aujourd’hui la situation du pays, ce n’est pas le cas. Il y a aussi le problème de chômage et puis chaque jour, la pauvreté s’accentue dans notre pays avec des conséquences dans le panier de la ménagère…

Jean-Marie Allagbé, Député
« …Tant qu’il n’y aura pas de dialogue social, le pays ne pourra pas se développer… »
… Il a commencé son discours par une prière et l’a terminé par une prière. Il a surtout insisté sur le dialogue social au sein de nos populations et au sein de la classe politique que nous sommes. Tant qu’il n’y aura pas de dialogue social, le pays ne pourra pas se développer. Il faudra que nous restions ensemble et que nous nous pardonnions. Ainsi, ça nous permettra de regarder dans la même direction et le développement de notre pays va suivre. Ce ne sont pas des cadres compétents qui manquent, mais c’est l’esprit du Béninois qui ne veut pas que son prochain avance qui nous fait retarder…

André Okounlola, Député
« …Il y a des réformes importantes qu’on doit faire afin que véritablement notre démocratie puisse s’enraciner… »

JPEG - 102 ko

…Je suis vraiment ému par le discours du président de la République surtout la fin de son discours qui est un discours d’adieu à la représentation nationale. Conformément à la Constitution de notre pays c’est son dernier message. Mais ce discours est plein de sens parce qu’il a abordé tous les aspects. Quand on feuillette pour voir, tout ce qu’il a dit aujourd’hui reflète la réalité du développement qu’on n’a eu ces dix dernières années. Il n’a occulté aucun secteur. Je crois que tout n’a pas été parfait. Mais de gros efforts ont été faits que ce soit dans le domaine des infrastructures, dans le domaine de l’éducation, sur le plan social… Toutes les mesures qui sont prises, ce sont des efforts louables. Il a aussi affirmé que beaucoup de défis restent à combler par la nouvelle équipe qui viendra. Je crois que c’est normal, la République étant une continuité. Il a donc exhorté que l’équipe qui sera mise en place bientôt puisse véritablement travailler à prendre en compte ces défis là. Il a aussi attiré l’attention de notre peuple sur un certain nombre de difficultés assez sérieuses et qui sont des préalables à régler. Ceci veut dire qu’il y a des réformes importantes qu’on doit faire ; afin que véritablement notre démocratie puisse s’enraciner et créer les conditions de paix et d’une bonne gouvernance. Je crois que le message est complet...

Sacca Lafia, Député
« …C’est un discours qui donne le sentiment d’un travail inachevé, qui donne le sentiment d’un travail à peine entamé après 10 ans… »

JPEG - 112.5 ko

…C’est un discours qui donne le sentiment d’un travail inachevé, qui donne le sentiment d’un travail à peine entamé après 10 ans. C’est dommage que ce soit ce résultat là. J’ai surtout vu que le Chef de l’Etat n’a pas beaucoup insisté sur notre sécurité intérieure. C’est important pour les Béninois en ce moment où le crime s’est internationalisé comme il l’a dit. J’ai été ministre de l’énergie et c’est dommage que la situation trouvée depuis 2006 soit la même qui prévaut aujourd’hui. Donc mon impression, c’est un discours d’adieu. J’ai constaté que le président a fait le dernier quinquennat pour préparer sa succession. Il l’a fait en oubliant l’essentiel pour lequel on lui a donné ce quinquennat. Il s’est plus intéressé à assurer ses arrières qu’à faire avancer le Bénin. C’est dommage ! Surtout sur le plan administratif, notre administration n’est plus une administration au service des Béninois. Le président lui-même se comporte comme un chef de parti politique. Or, il devrait être le président de tous les Béninois. Tout ça fait que le discours a manqué de visibilité, a manqué d’orientation. Ça été plutôt un discours de regret, de travail inachevé. Ce qui est positif est que le pays est resté en dehors des violences qu’on connait ailleurs. Le pays est resté un. On n’a également pas senti un effort dans le domaine des infrastructures routières. Mais ce qui est important, c’est ce qui est à venir et non ce qui est déjà passé. Il a fini, mais on aurait souhaité qu’il termine en beauté…

Idrissou Bako, Député
« …Comparativement à 2006 où il accédait au pouvoir, il y a eu aujourd’hui plus d’avancées… »

JPEG - 87.1 ko

…Dans ce discours, je dirai que le chef de l’Etat a fait le bilan des 10 ans à la tête de notre chère Nation. Ce que j’ai retenu, c’est que comparativement à 2006 où il accédait au pouvoir, il y a eu aujourd’hui plus d’avancées dans le secteur de l’économie, dans le secteur social, dans le secteur des infrastructures, et même dans le secteur de la sécurité…

Eric Houndété, Député
« …Je lui dis bonne chance et bon vent… »

JPEG - 385 ko

…Je retiens du message sur l’état de la Nation du chef de l’Etat qu’il a promis de laisser le pays dans la paix pour que nous puissions poursuivre l’œuvre qui a été entamée par les fondateurs de notre République. Nous avons de grands défis à relever. Tellement des choses ont été mal faites, tellement des choses n’ont pas été faites. Mais nous n’occultons pas le peu qui a été fait. C’est pour cela, je lui dis bonne chance et bon vent...

Bida Nouhoum, Député
« …On va prier tous les dieux pour qu’ils l’accompagnent dans ses prochaines fonctions après le 6 avril 2016… »
C’est un discours qui a relevé les points forts et les points faibles de la gouvernance du chef de l’Etat. C’est très important car, il n’est pas donné à tout politicien de faire preuve d’honnêteté et de reconnaître ses échecs. Aujourd’hui, quand on fait le bilan, notre pays a progressé dans beaucoup de domaines. L’homme n’est pas Dieu pour réussir tout ce qu’il entreprend. Grossomodo, il a fait un passage brillant à la tête de notre Etat. On va prier tous les dieux pour qu’ils l’accompagnent dans ses prochaines fonctions après le 6 avril 2016. Et que Dieu puisse le garder pour le pays car, on aura toujours besoin de lui. Je voudrais également saluer le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji qui m’a marqué encore positivement. Pour la première fois de mes cinq ans au parlement, après le discours du chef de l’Etat, on n’a pas eu droit à des commentaires, des synthèses du président du Parlement. Aujourd’hui, après le message du président de la République, le président de l’Assemblée nationale a, sans commentaire, suspendu les travaux comme le prévoit la Constitution béninoise. J’ai salué cette manière de faire du président Adrien Houngbédji qui est resté collé à la loi. Je salue par ailleurs l’ensemble des collègues députés qui ont suivi religieusement le message du chef de l’Etat et qui l’ont applaudi très fortement.
Propos recueillis par Karim ANONRIN

29-12-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Malgré la permanence de la Cena et la Lépi : les élections coûtent (...)
2-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN
Les élections au Bénin ont de tout temps fait saigner les caisses de l’Etat, et parfois soulevé de vives polémiques. La (...)  

L’assainissement et le déguerpissement au Bénin : « le gouvernement (...)
2-12-2016, La rédaction
« Les 125 km de plages seront nettoyés et sécurisés. C’est une mesure qui s’inscrit dans la durée ». Ces déclarations du (...)  

8ème édition de la Circaf : Le Bénin au cœur des enjeux du (...)
1er-12-2016, La rédaction
Ça y est ! Tout est prêt. Du 6 au 8 décembre prochain aura bel et bien lieu au Bénin Marina Hôtel, la 8ème édition de la (...)  

Conseil des ministres du 30 novembre 2016 : Le gouvernement (...)
1er-12-2016, La rédaction
Le Conseil des ministres d’hier a encore pris plusieurs décisions qui vont impacter durablement notre économie et (...)