Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Impressions de quelques députés sur le message du chef de l’Etat sur l’état de la nation

Sofiath Schanou
« …Nous sommes tous appelés à œuvrer pour qu’on atteigne le bon port… »

« …Moi je dis que c’est son premier passage. On ne peut pas aller à des commentaires. Attendons de voir que ça aille dans le bon sens. Nous sommes tous des Béninois. En un mot, nous sommes tous appelés à œuvrer pour qu’on atteigne le bon port. De notre côté au Parlement, nous allons jouer le rôle qui est le nôtre ; c’est-à-dire légiférer et contrôler les actions du gouvernement. C’est ça notre rôle à nous. Nous allons légiférer dans le sens du mieux-être des populations. Il reste à tout un chacun de nous, quel que soit le niveau auquel il se trouve, de jouer sa partition pour que le pays avance… »

Jean-Marie Allagbé
« …Nous sommes en train de jouer notre partition. Il reste au gouvernement de jouer la sienne… »

« …Vous savez que c’est un très bon discours qui n’a fait que relater l’expression du peuple béninois. Pour nous, ce n’est pas un discours nouveau parce qu’à l’Assemblée nationale, nous ne sommes pas là pour bloquer. Il y a déjà eu beaucoup de ratifications d’accords de prêts que nous avons autorisées. C’est dans ce même hémicycle que nous avons voté la loi sur le Partenariat public privé (Ppp) qui est un grand outil de travail. Je n’oublie pas le budget général de l’Etat, gestion 2017 que nous avons voté à l’unanimité. Donc, nous les députés de la 7ème législature, nous sommes en train de jouer notre partition. Il reste au gouvernement de jouer la sienne… »

Janvier Yahouédéou
« …Si le président Patrice Talon fait bien, nous allons l’acclamer. Mais s’il fait mal, je serai parmi les premiers à lui dire stop… »

« …Le président Patrice Talon, à l’écouter, il fait rêver et je pense que nous devons l’accompagner. Commençons d’abord par l’accompagner, et l’accompagner signifie accepter un certain nombre de gênes, un certain nombre de difficultés. Les premières difficultés que nous ressentons par exemple, c’est la libération des espaces publics. Ça gène. Moi-même qui vous parle, je suis concerné. Mais je vous confirme qu’avant le 31 décembre 2016, je vais dégager les espaces publics que j’occupe. J’invite tous les Béninois concernés à faire ce minimum pour montrer au Chef de l’Etat que nous avons envie que le Bénin change. On peut être pauvre, mais propre. Par la suite, nous allons l’observer. Si le président Patrice Talon fait bien, nous allons l’acclamer. Mais s’il fait mal, je serai parmi les premiers à lui dire stop !... »
Rosine Dagniho
« …Moi je suis très optimiste, et j’espère qu’à travers les actions qu’il mène, le Bénin va avancer… »

« …J’ai bien apprécié son discours, d’abord à travers son éloquence et ensuite à travers toutes ses promesses. L’essentiel est que tout ce qu’il a dit soit réalisé. Il nous a dit que son mandat ne sera pas celui des fausses promesses. Moi je suis très optimiste, et j’espère qu’à travers les actions qu’il mène, le Bénin va avancer. Personnellement, je n’ai pas de parti pris dans l’accompagnement qu’il faut au Chef de l’Etat et son gouvernement (…) Si les réformes vont nous apporter tout ce que nous voulons, nous allons accompagner le gouvernement… »

Augustin Ahouanvoèbla
« …Il faut reconnaître qu’aujourd’hui, la fierté et l’image du Bénin ont fait un pas très positif à travers la personne de Patrice Talon… »

JPEG - 241.9 ko

« …Je voudrais dire personnellement que c’est avec fierté que j’ai accueilli le discours du Chef de l’Etat sur l’état de la Nation. Il a été suffisamment humble sur les bords parce qu’il n’a pas voulu regarder dans le rétroviseur. Je voudrais aussi dire que nous sommes dans une étape évolutive où ceux qui se trouvent à l’avant-garde doivent nous dire le cap à prendre. Le président Patrice Talon est un leader parce qu’il est doté de l’intelligence, du pouvoir financier et du pouvoir d’Etat. Par conséquent, j’estime qu’avec ses atouts, l’image du Bénin va changer. La routine habituelle et négative qui conduisait les affaires de notre pays et qui nous envoyait dans le gouffre en empêchant le pays de décoller est désormais remise en cause. Je voudrais donc que le peuple béninois sache que chacun doit accepter de faire le sacrifice. Quand on parle de sacrifice, cela interpelle d’abord le numéro 1 du pays qu’est Patrice Talon (…) Seuls ceux qui ne font rien n’échouent jamais sur certaines questions. Il faut reconnaître qu’aujourd’hui, la fierté et l’image du Bénin ont fait un pas très positif à travers la personne du Chef de l’Etat, le président Patrice Talon. Nous avons fini avec la politique politicienne. Le président Patrice Talon, quand il parle, il a la force de la persuasion. Il est convaincu de ce qu’il veut faire. C’est un homme très ambitieux pour lui-même d’abord et il sait que son ambition doit rejaillir sur son pays. Vous allez vous rendre compte que nous ne nous sommes pas trompés. Il a dit qu’il fera un seul mandat et je suis convaincu qu’à l’heure du bilan, le peuple béninois va commencer par pleurer quand il va quitter le pouvoir. Je suis au-delà de la conviction. Le Chef de l’Etat, Patrice Talon, il faut le voir. Il n’est pas venu chercher l’argent pour lui-même. C’est l’un des hommes les plus puissants de notre pays, financièrement, et il devient président de la République. Observez-le dans son humilité, dans sa simplicité et dans la rigueur dans le choix, vous comprendrez que c’est un homme à qui il faut faire confiance… »

Agbodrafor Nobimè
« …Le président Patrice Talon se laisse découvrir depuis le vendredi dernier… »

« … C’est franchement un sentiment de satisfaction qui m’a animé. J’ai souvent dit que les personnes normales sont les moins connues et c’est à travers leurs actes que nous découvrons leur valeur. Le président Patrice Talon se laisse découvrir depuis le vendredi dernier. Ceci, d’abord à travers son programme d’actions. Aujourd’hui encore dans son message sur l’état de la Nation, il a survolé les points forts de ce programme d’actions. Sur le plan constitutionnel, nous ne sommes pas les amis du Chef de l’Etat. Nous pouvons être des partenaires si les actions du gouvernement sont en faveur de la Nation et si on respecte constitutionnellement cette Nation. Tous les 83 députés ne peuvent pas être du coup de son bord. Mais si la majorité arrive à convaincre le reste, il gagnera alors le pari. Lorsque la logique ne déserte pas le forum, vous n’avez pas besoin de vous tracasser… »

Badirou Aguemon
« …C’est un message plein d’espoir qui fait rêver… »

JPEG - 360.8 ko

« …Je crois que c’est un discours qui fait le diagnostic du contexte dans lequel il a pris fonction. C’est un discours qui parle de la situation socio-économique de notre pays. C’est un message plein d’espoir qui fait rêver et donne l’espoir de voir le Bénin se développer davantage. Nous espérons que d’ici un à deux ans, les choses vont changer (…) Par rapport à l’accompagnement du Parlement, nous savons qu’ils viennent d’arriver. Il faut leur donner les moyens de leur politique. C’est d’ailleurs ça qui a motivé le vote à l’unanimité de la loi de finances, gestion 2017. Je crois que nous allons continuer de rester en cohésion avec les membres du gouvernement parce que nous voulons que le pays avance… »

Valentin Djènontin
« …Ce que je salue dans le message du Chef de l’Etat, c’est sa détermination à faire bouger les choses »

JPEG - 672 ko

« … Ce premier message du Chef de l’Etat, le président Patrice Talon sur l’état de la Nation, je l’ai trouvé assez concis, assez court et assez ramassé. Globalement, je peux le classer en 3 catégories. Premièrement, il a essayé de faire le point de ce qu’il a vu à son arrivée. Deuxièmement, il a pris des engagements sur ce qu’il entend faire du pays. Troisièmement, c’est son invitation au peuple béninois à l’accompagner. J’ai compris à travers l’intervention du Chef de l’Etat, une certaine détermination. En même temps, j’ai trouvé qu’il a pris conscience des entraves éventuelles à ses actions. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a sollicité l’appui de tout le monde. Il est conscient que la tâche ne lui sera pas facile ; ce qui est vrai. Je voudrais qu’on puisse rester collés aux mots prononcés par le Chef de l’Etat et si c’est dans le bon sens, que les gens puissent participer au développement du pays, nous avons tous l’obligation de l’accompagner. Mais si chemin faisant, nous constatons qu’il y a des dérives, ne soyez pas surpris qu’en tant que députés à l’Assemblée nationale, nous puissions jouer notre rôle de contrôle de l’action gouvernementale. Ce que je salue dans le message du Chef de l’Etat, c’est sa détermination à faire bouger les choses, et nos prières vont l’accompagner… »

Gildas Agonkan
« …Il y aura des difficultés, des impasses, mais l’essentiel est que nous ayons tous à cœur l’image du pays… »

« …Le Chef de l’Etat, le président Patrice Talon n’a pas été avare dans l’analyse du contexte socio-économique de notre pays. Il a dit exactement ce qui se passe. Il a dit qu’il y a des difficultés dans le pays, mais qu’il travaille pour conjuguer ces difficultés au passé. Il est resté dans un timing raisonnable ; environ 25 minutes. J’ai noté un président de la République qui a dit avec forte conviction qu’il ne sera pas un président des promesses, mais un président de responsabilité. C’est important. Il a souligné l’importance de l’unité autour de l’action. Il a dit que nul ne sera de trop dans l’œuvre titanesque de redressement économique et qu’il souhaite que l’image de la jarre trouée soit une réalité. Je vois un président engagé, déterminé à travailler ensemble avec tout le monde pour construire le pays. L’œuvre est titanesque et il faut souhaiter que nous l’accompagnions dans cet engagement là. Il y aura des difficultés, des impasses et même des critiques comme il l’a dit. Mais l’essentiel est que nous ayons tous à cœur l’objectivité et l’image du pays… »

Moukaram Adjibadé Koussonda
« …S’il peut mettre en œuvre tout ce qu’il a dit, je pense qu’il y aura un petit changement… »

« …Il a rappelé certaines actions phares qu’il a eu à mener depuis qu’il est là et que nous apprécions au jour le jour. Il s’agit par exemple de la réduction de la taille du gouvernement. C’est important. Il a supprimé complètement la location des véhicules par les services de l’administration publique. Au niveau du recrutement, il a parlé des 3 ordres de l’enseignement. Il a parlé de la carte universitaire. S’il peut mettre en œuvre tout ce qu’il a dit, je pense qu’il y aura un petit changement, surtout changement de mentalité dans le sens de la lutte contre la corruption, la gestion des finances publiques et le respect de l’autorité. Si les Béninois aussi peuvent se mettre tous au travail, le pays va avancer. Il n’a pas manqué de parler des réformes que nous attendons avec impatience ici au Parlement. Ici, nous étudions les dossiers à fond et nous voyons d’abord ce qui profite aux populations et va dans l’intérêt général de la Nation… »

Benoît Dègla
« …s’il gagne, ce n’est pas pour lui, c’est pour le Bénin… »

JPEG - 238.5 ko

« …Il a abordé l’ensemble des problèmes qui concernent notre société aujourd’hui. Il a abordé les problèmes de l’emploi, de la jeunesse, du cadre de vie, les grandes réformes au niveau des institutions de la République. Ce sont des problèmes qui nous tiennent à cœur et sur lesquels il est revenu (…) C’est un discours qui parle des attentes des populations et des députés. Le reste, c’est d’attendre que le Programme d’actions du gouvernement et le budget général de l’Etat qui vient d’être voté puissent combler ces attentes. Il a dit qu’il souhaite gagner. Nous le souhaitons vivement pour notre pays parce que s’il gagne, ce n’est pas pour lui, c’est pour le Bénin… »

Jean-Michel Abimbola
« …toutes les institutions doivent faire des efforts pour que les souffrances de nos populations diminuent… »

JPEG - 135.6 ko

« …C’est son discours sur l’état de la Nation. C’est ce qu’il constate. Est-ce que nous avons les arguments pour le contredire ? Est-ce que nous avons les arguments que le pays va bien ? Est-ce que nous avons les arguments pour dire qu’il a peint le tableau en noir. Je ne pense pas que la question soit là, parce que sur le diagnostic, nous sommes tous d’accord. Maintenant, c’est sur les bonnes méthodes pour avancer et corriger le tir qu’il faut s’entendre. Comme il l’a souligné, il faudra que l’unité nationale puisse se faire, que toutes les énergies puissent ensemble converger ; afin que nous puissions relever les défis (…) Le président de la République est dans son rôle. Notre pays est dans un tel état que nous avons besoin que toutes les institutions puissent faire des efforts pour que les souffrances de nos populations diminuent. La représentation nationale est prête à jouer sa partition dans la limite de la Constitution… »

Rachidi Gbadamassi
« …J’ai vu en Patrice Talon un homme très engagé et déterminé … »

JPEG - 165.5 ko

« …C’est un discours plein d’espoir et d’espérance. Ce discours du Président Talon retrace l’état réel de la nation. J’ai vu en Patrice Talon un homme très engagé et déterminé malgré l’état catastrophique dans lequel il a trouvé le pays. C’est une situation qui ne lui fait pas peur, il semble avoir les solutions aux problèmes qui se posent dans le pays aujourd’hui. Il a les moyens de sa politique. Cependant, je voudrais profiter de cette occasion pour dire que le parlement n’est pas une caisse de résonance contrairement à ce que racontent certaines mauvaises langues. C’est une institution qui est prête à soutenir les actions de l’exécutif lorsque ces actions concourent au développement du pays. Mais elle va également jouer pleinement son rôle de contre pouvoir. Après avoir écouté ce discours, je propose au Chef de l’État, qu’il investisse dans d’autres filières telles que l’ananas, le maïs, l’anacarde. Il faut certes pérenniser le coton, mais il faut faire aussi la promotion des autres produits… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

23-12-2016, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En toute sincérité : Parité mon œil !
26-05-2017, Naguib ALAGBE
Parité avez-vous dit ? C’est sans nul doute un concept des plus controversés. Mais pour une fois, osons l’appréhender sincèrement et donc, sagement, (...) Lire  

En vérité : Notre pain de chaque jour !
24-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : * Récade à terre à la Rb !
22-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Chambre à part !!
19-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Le nœud Ppea-II dénoué !
18-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Mauvais signal des ‘’climatosceptiqu
18-05-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Assemblée nationale : Issa Salifou et 8 députés créent le groupe (...)
24-05-2017, La rédaction
Un autre groupe parlementaire vient de voir le jour à l’Assemblée nationale. Il s’agit du groupe parlementaire ‘’La (...)  

52e Assemblée générale du groupe de la Bad : Patrice Talon à la (...)
23-05-2017, La rédaction
Le Chef de l’Etat Patrice Talon est arrivé hier à Ahmedabad, en Inde, où il prend part à la 52ème Assemblée générale du (...)  

Recrutement frauduleux à la Cnss : L’Assemblée Nationale interpelle (...)
23-05-2017, Karim O. ANONRIN
La polémique enfle au sujet du dernier concours de recrutement à la Caisse Nationale de sécurité Sociale. Alors que les (...)  

Nouveau départ au Bénin : Abomey adhère à la mise en œuvre du (...)
23-05-2017, Géraud AGOÏ
Les fils et filles d’Abomey se sont réunis le jeudi dernier sur l’esplanade de la direction départementale de la (...)