Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Infrastructures et cadre de vie au Bénin : La Rupture s’active pour un eldorado

Offrir un environnement viable et sain aux populations à travers des infrastructures de dernière génération. Tel est l’objectif visé par le gouvernement du Nouveau départ pour le quinquennat. Deux ans après, d’énormes investissements ont été consentis pour une concrétisation des nombreux et ambitieux projets.

JPEG - 90.6 ko

De grands travaux pour révolutionner les secteurs infrastructures et cadre de vie des Béninois ! Au terme de 2 ans de gouvernance sous le Nouveau départ, des résultats prometteurs pointent à l’horizon. C’est ce qu’on retient du bilan présenté hier, sur la télévision nationale, par le ministre du cadre de vie, José Tonato et Jacques Ayadji, le Directeur général des infrastructures au ministère des infrastructures et des transports. 450 km de route en construction, la modernisation des marchés enclenchée, des réponses probantes apportées à la problématique de l’érosion côtière, la lutte contre le changement climatique… la rupture n’a laissé nulle place où la main ne passe et repasse. Des efforts sont consentis pour doter le pays d’infrastructures de résilience aux changements climatiques, respectueuses des normes environnementales, et c’est l’attractivité de la destination Bénin qui reçoit un coup d’accélérateur. Aussi, ces différents chantiers ouverts ou à ouvrir consacrent la concrétisation des 500.000 emplois indiqués dans le Programme d’actions du gouvernement (Pag). Mais le régime va à pas de sénateur, rompt avec la précipitation, afin de laisser à la postérité des œuvres de bonne qualité. « Nous n’allons jamais faire des sauts dans l’inconnu à cause d’une quelconque pression populaire. Nous voulons mettre à la disposition des populations des infrastructures durables ». Ainsi s’est exprimé Jacques Ayadji, Directeur des infrastructures au ministère des infrastructures et des transports lors de l’émission-bilan des deux ans sous la Rupture sur la Télévision nationale. Aux côtés du ministre du Cadre de vie et de l’environnement José Didier Tonato, un coin de voile a été donc levé sur les différents projets ambitieux du gouvernement Talon.
L’un des plus grands projets du régime, c’est le projet « Asphaltage » qui consiste à embellir certaines principales villes du pays. Ce projet dont la réalisation fait appel à d’autres volets à savoir la construction des routes et l’assainissement des berges reste un élément prépondérant dans les activités de commerce de haut standing, du tourisme et facilitera le développement économique du Bénin. Pour le Directeur des infrastructures, l’état des lieux avant l’avènement du Nouveau départ n’était pas du tout reluisant. C’est ainsi que des études ont été commanditées, d’où un besoin des Experts pour une mise en place des projets durables. « A l’avènement du gouvernement du président Patrice Talon, nous avons fait des études millimétrées avec des cabinets de renom. Et c’est sur cette base que nous avons commencé par lancer les projets », a-t-il ajouté. Au nombre de ces grands travaux routiers, on peut citer la construction du contournement de Cotonou-Nord avec pour ancrage deux ouvertures au niveau de Agbato. Ce projet est d’autant plus important qu’il va faciliter la fluidité du trafic à partir de Calavi-Kpota jusqu’au Port de Cotonou d’une part et au carrefour Sèmè d’autre part le long du Lac Nokoué et de la Lagune de Cotonou, il y a aussi la construction de la route des pêches avec un confort de plaisance entre Adounko et Ouidah afin de favoriser le safari touristique, la construction des voies Djougou-Banikoara, Toffo-Lalo-Agbangnizoun-Djidja-Abomey, Bereboué-Kandi, etc.
Des cités ministérielle et administrative pour décongestionner Cotonou
Pour ce qui est des embouteillages enregistrés chaque jour entre Calavi et Cotonou, il est prévu la construction de deux cités (ministérielle et administrative) pour parer à cet état de choses. Selon le ministre du cadre de vie, José Didier Tonato, deux cités seront construites à Cotonou et à Calavi. A Cotonou, il sera érigé dix blocs ministériels de 5 étages pour abriter les ministères pendant qu’à Calavi, une cité administrative à Ahossougbéta va abriter les Directions techniques. A cela, il faut ajouter 12 Cités départementales (24 Directions départementales) et la construction de logements. Ce projet en Bot est bouclé et pourra employer plus de 300.000 jeunes pour un travail durable. Il est par ailleurs prévu la transformation d’Avlékété sur 4 Km pour la construction des infrastructures hôtelières modernes, la construction d’une digue dont les travaux vont démarrer en juillet prochain et surtout le projet corridor financé par la Banque mondiale et qui prend en compte la Côte d’ Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, la Mauritanie et les Comores. Tout ceci fait appel à un cadastre national numérique, ce qui permettra d’avoir toutes les informations sur une parcelle. Selon le ministre du Cadre de vie et de l’environnement, le cadastre est un travail de fourmi. « Le Pag est un package, et aucun secteur ne peut se réaliser sans l’autre. Tout est lié », a-t-il conclu.

18-04-2018, Ambroise ZINSOU


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législatives d’avril 2019 :La Céna dévoile les modalités de (...)
19-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
A 72 heures du démarrage de la réception des dossiers de candidature à l’élection du 28 avril 2019, la Commission (...)  

Ecouté hier par la brigade financière : Modeste Toboula convoqué (...)
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Il a passé toute la journée d’hier à la brigade financière. Ecouté dans une affaire domaniale, le préfet du Littoral a (...)  

Assemblée nationale : La deuxième session extraordinaire renvoyée (...)
19-02-2019, Karim O. ANONRIN
La deuxième session extraordinaire de l’Assemblée nationale convoquée pour hier 18 février 2019 n’a pu être ouverte (...)  

Promotion de la bonne gouvernance : Social Watch engagée pour la (...)
19-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Dans son combat pour la promotion de la bonne gouvernance, Social Watch Bénin se fixe un autre défi à relever : celui (...)