Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Interdiction de vente des jouets aux abords des voies publiques : Toboula lâche prise et cafouille une fois de plus

JPEG - 190.6 ko

Elles ne sont visiblement pas au bout de leurs peines. Le temps de s’installer sur le site prévu pour les recevoir non loin de la place des martyrs, et les voilà obligées de remballer. Les vendeuses de jouets font les frais de l’inconséquence et du désordre orchestré par l’autorité préfectorale. Il faut croire que la décision d’interdiction de vente de jouets, un peu comme celle qui incitait au paiement numérique dans les supermarchés, s’est avérée dans sa mise en œuvre un tonneau vide. Et du jour au lendemain, les bonnes dames sont appelées à rejoindre leurs points de vente habituels. Comme si de rien n’était. Une vraie pagaille qui de toute façon, n’est pas sans conséquences sur les concernées, ne serait-ce qu’à voir tout le stress qu’elles ont dû gérer tout ce temps, et les surcoûts liés aux incessantes allées et venues des marchandises d’un site à un autre. Comment ne pas se souvenir cette rencontre passée en boucle sur plusieurs chaines de télévision, à laquelle les bonne dames, toutes en larme, suppliaient le préfet pour obtenir un délai de grâce, pendant que ce dernier, presque plus royaliste que le roi, faisait semblant d’être impassible et intransigeant. Une maladresse qui à coup sûr, lui a valu cet autre échec. Le moment est peut-être venu de se demander si l’homme a véritable l’étoffe du job.
Et pourtant………..
Il se trouve malheureusement que les incessantes maladresses du préfet du littoral amènent à s’interroger sur l’efficacité de la cellule d’analyse des décisions ministérielles et préfectorales installée au palais. N’est-elles pas sensées s’entourer de toute les garanties de faisabilité avant d’accorder son quitus préalable à la mise en œuvre d’une réforme ? A moins que les décisions du préfet Toboula ne soient pas concernées par ce dispositif prévu pour servir de tamis. Toujours est-il qu’à ce rythme, la cellule d’analyse risque elle aussi de révéler ses tares beaucoup plus tôt que prévu.

16-12-2016, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

Le dernier sacerdoce de Houngbédji !
17-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’initiative a peut-être surpris plus d’un. Mais pas moi. Le numérique, Houngbédji l’a dans la peau. Pour la jeunesse africaine, il en veut une (...) Lire  

Editorial : Le défi d’une bonne rentrée
17-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La belle politiquement cocufiée (...)
16-08-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : Sous la menace du terrorisme
16-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un Psd, deux ailes !
14-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ces valeureux sportifs béninois
14-08-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Quelques axes de l’audit du Fnm
16-08-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

Les membres de la Haute cour de justice formés à la tenue de procès (...)
17-08-2017, La rédaction
La présidente de la Haute cour de justice, Marcelline Gbèha Afouda a officiellement lancé hier à la Cour d’Appel (...)  

Campagne cotonnière 2017-2018 : 105 milliards déjà payés aux (...)
17-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
L’Association interprofessionnelle de coton (Aic) et les égreneurs travaillent en parfaite intelligence pour (...)  

Quelques axes de l’audit du Fnm
16-08-2017, La rédaction
Le 02 août dernier, le Conseil des ministres s’est penché, entre autres, sur le compte rendu de la mission d’audit (...)  

Réformes dans le secteur de l’éducation : Les innovations de la (...)
16-08-2017, La rédaction
Apaisée, s’annonce la deuxième rentrée scolaire de l’ère du Nouveau départ marquée par plusieurs d’innovations. De (...)