Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


L’opposition colmate les brèches

JPEG - 61.1 ko
Léhady Soglo, président de la RB a su saver les meubles

Surprise à l’hémicycle ! L’opposition a conjuré le mauvais sort. La Renaissance du Bénin (Rb) et ses alliés ont démenti les prédictions. La descente aux enfers pour la majorité qui a porté Houngbédji au sommet les 19 et 20 mai 2015 ne sera pas de sitôt. Le bloc s’est reconstitué pour sauver le siège de la Rb au sein du bureau de l’Assemblée nationale. A César ce qui est à César. Pourtant, il y avait au départ une candidature de Léon Basile Ahossi de l’Union fait la nation, qui a dû se désister pour permettre à son collègue Boniface Yèhouétomé d’arracher le poste de 2e questeur avec une majorité écrasante de 49 voix, contre 5 et 2 pour ses adversaires. L’opposition a donc déjoué les pronostics pendant que la mouvance a étalé ses divergences au grand jour. Qui a été l’architecte de ce chef-d’œuvre ? Jusqu’à la veille de ce vote, rien ne présageait de ce que la Rb retrouve sa place au sein de la majorité. Une majorité qui a bien laissé des plumes dans la bataille fratricide des élections communales, municipales et locales. Les renaissants avaient clairement pris leurs distances vis-à-vis de leurs alliés, afin de conserver au détour d’une alliance avec la mouvance, la mairie de Cotonou et de récupérer celle d’Abomey-Calavi. Un exploit sans doute, mais qui a laissé un arrière-goût amer aux acteurs de la majorité vaincus. L’absence remarquable de la Rb à l’université de vacances du Parti du renouveau démocratique (Prd) a également renforcé les suspicions sur un probable éclatement de la majorité à l’occasion de l’élection du 2e questeur en remplacement de l’honorable Georges Bada. Pour une fois encore, l’opposition a sauvé la face.

Une raclée de plus…
La majorité a prouvé par ce fait qu’elle tient encore les rènes de la 7e législature. Une deuxième raclée pour la mouvance qui a encore en souvenir la douloureuse nuit du 19 au 20 mai 2015, où leur candidat s’est incliné devant Me Adrien Houngbédji élu à la présidence de l’Assemblée nationale sur le score serré de 41-42. Les unionistes tiendront-ils face aux enjeux de 2016 ? Il faut rappeler qu’à l’occasion de l’université de vacances du Prd, ils étaient nombreux à exprimer le vœu de voir se former une grande coalition de l’opposition pour gagner la présidentielle de 2016. Abdoulaye Bio Tchané, Eric Houndété, Mathurin Nago et Candide Azanaï étaient les apôtres de cette vision qui a reçu l’adhésion du président Houngbédji. Aujourd’hui, la reconstitution du bloc autour de la Renaissance du Bénin (Rb) laisse croire que l’opposition peut se surpasser si elle le veut. Certes, 2016 représente un enjeu plus grand, mais l’exemple de 2011 est édifiant avec la célèbre formule : « ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise ».

29-09-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : Azannaï en sapeur-pompier
24-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
La barque de Candide Azannaï tangue. Les militants du parti « Restaurer l’espoir » ne jouissent pas des fruits de leurs labeurs. Dans leurs rangs, (...) Lire  

Transversal :Le Gabon au tapis !!!
23-01-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Il a remporté les trois dernières élections haut les mains. Aux législatives de avril 2015, il a écrasé ses concurrents (...)  

Léhady Soglo, maire de Cotonou : « …Je n’ai pas été élu pour perdre (...)
24-01-2017, Patrice SOKEGBE
Vous avez entendu le Préfet Modeste Toboula ce matin sur Radio-Tokpa. Il vous reproche d’être physiquement absent (...)  

Pour défaut d’autorisation : Plusieurs établissements supérieurs (...)
20-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Odile Attanasso siffle la fin de la récréation dans le secteur de l’enseignement supérieur privé. Les promoteurs (...)  

Entretien avec le Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines : (...)
20-01-2017, Adrien TCHOMAKOU, La rédaction
Sans tambours ni trompette, le Gouvernement de la rupture agit pour venir à bout du délestage. Dans un contexte, où (...)