Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lenteur dans le paiement des allocations des Jvep : Le ministre Oswald Homeky trouve une solution au problème

Retard dans le payement des allocations des Jeunes volontaires d’expertise professionnelle (Jvep), le découragement qui a gagné les concernés et émoussé leur ardeur au travail. Informé de ces détails, le ministre des sports Oswald Homeky dont le ministère porte le projet de l’initiative du volontariat pilotée par l’Office béninois des services de volontariat des jeunes a pris ses responsabilités et permis de désamorcer une crise qui pointait à l’horizon.

JPEG - 358.2 ko

Les explications de la directrice de l’Office béninois des services de volontariat des jeunes sur les raisons de la lenteur du paiement des volontaires ont amené le ministre des sports Oswald Homeky à prendre ses responsabilités. En effet, vendredi dernier à son cabinet, le ministre Homeky a eu des explications de Pauline Condé, directrice de l’Obsvj sur les causes du retard du positionnement des allocations des Jvep sur leurs comptes en banque. Ainsi, de ses éclaircissements, il ressort un dysfonctionnement dans la collecte des données pour la mise à jour des dossiers des ayants droit. En plus clair, dans le processus conduisant au paiement des allocations, un certain nombre de pièces sont à fournir mensuellement par les bénéficiaires.
Mais, ces derniers, pour une certaine frange, font parfois ralentir le processus en ne déposant pas à temps les documents nécessaires au traitement de leurs allocations. Et, la paie n’étant pas partielle, le souci d’avoir tout le monde à jour au même moment est, d’après la directrice de l’Obsvj, un élément perturbateur quant au payement à bonne date. Toutefois, l’amertume des Jvep ayant trop duré, le ministre des sports a pris ses responsabilités et proposé des solutions pour remédier à la situation. Au nombre de celles-ci, l’autorité a préconisé le paiement des arriérés à tous les Jvep déployés sur l’ensemble du territoire national jusqu’en février dernier. Ceci, en attendant les régularisations pour une normalisation de la situation. Une issue heureuse trouvée par le ministre des sports et fort appréciée par les bénéficiaires de la mesure qui, dès le début de cette semaine, auront à nouveau le cœur à la tâche pour servir leur nation.
Sandric DIKPE (Coll)

23-05-2016, La rédaction


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Malgré la permanence de la Cena et la Lépi : les élections coûtent (...)
2-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN
Les élections au Bénin ont de tout temps fait saigner les caisses de l’Etat, et parfois soulevé de vives polémiques. La (...)  

L’assainissement et le déguerpissement au Bénin : « le gouvernement (...)
2-12-2016, La rédaction
« Les 125 km de plages seront nettoyés et sécurisés. C’est une mesure qui s’inscrit dans la durée ». Ces déclarations du (...)  

8ème édition de la Circaf : Le Bénin au cœur des enjeux du (...)
1er-12-2016, La rédaction
Ça y est ! Tout est prêt. Du 6 au 8 décembre prochain aura bel et bien lieu au Bénin Marina Hôtel, la 8ème édition de la (...)  

Conseil des ministres du 30 novembre 2016 : Le gouvernement (...)
1er-12-2016, La rédaction
Le Conseil des ministres d’hier a encore pris plusieurs décisions qui vont impacter durablement notre économie et (...)