Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Libre circulation des personnes et des biens : Insécurité maîtrisée sous la rupture !!

JPEG - 112.5 ko

La psychose générale engendrée par l’insécurité au lendemain de la prise de pouvoir par président Talon, semble n’être plus qu’un lointain souvenir. A Cotonou, comme un peu partout ailleurs sur toute l’étendue du territoire national, on circule désormais moins la peur au ventre. La rareté manifeste des braquages et autres actes d’insécurité, notamment dans les grandes villes, n’est que le signe que la nouvelle équipe gouvernementale a su prendre le problème par le bon bout. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Il a fallu, pour inverser la tendance, prendre un certain nombre de décisions fortes. Et l’on a pu observer avec la vague de mutations intervenues au niveau des structures stratégiques de la police nationale, qu’un début de solution est apparu. Puis, s’en sont suivies plusieurs réformes, allant d’un redéploiement stratégique de toutes les forces de sécurité publique (gendarmes y compris), à la dotation des commissariats centraux, des commissariats d’arrondissements et des brigades de Gendarmerie nationale, de moyens logistiques et financiers subséquents. La suite, c’est ce regain manifeste de motivation au niveau de la troupe, se traduisant par une présence presque constante des forces de l’ordre et des équipes de patrouilleurs au niveau des différentes artères du pays. Le constat est clair dès lors que l’insécurité a reculé et de manière significative, aussi bien dans les grandes villes qu’à l’intérieur du pays, au grand bonheur des populations. Reste cependant qu’en matière d’insécurité, il n’y a pas de risque Zéro. Il devient alors nécessaire de maintenir la veille stratégique afin que perdure l’accalmie actuelle qui, qu’on le veuille ou non, constitue une réelle avancée par rapport à la situation qui prévalait dans le pays il y a quelques mois.

18-04-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)