Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Libre circulation des personnes et des biens : Insécurité maîtrisée sous la rupture !!

JPEG - 112.5 ko

La psychose générale engendrée par l’insécurité au lendemain de la prise de pouvoir par président Talon, semble n’être plus qu’un lointain souvenir. A Cotonou, comme un peu partout ailleurs sur toute l’étendue du territoire national, on circule désormais moins la peur au ventre. La rareté manifeste des braquages et autres actes d’insécurité, notamment dans les grandes villes, n’est que le signe que la nouvelle équipe gouvernementale a su prendre le problème par le bon bout. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Il a fallu, pour inverser la tendance, prendre un certain nombre de décisions fortes. Et l’on a pu observer avec la vague de mutations intervenues au niveau des structures stratégiques de la police nationale, qu’un début de solution est apparu. Puis, s’en sont suivies plusieurs réformes, allant d’un redéploiement stratégique de toutes les forces de sécurité publique (gendarmes y compris), à la dotation des commissariats centraux, des commissariats d’arrondissements et des brigades de Gendarmerie nationale, de moyens logistiques et financiers subséquents. La suite, c’est ce regain manifeste de motivation au niveau de la troupe, se traduisant par une présence presque constante des forces de l’ordre et des équipes de patrouilleurs au niveau des différentes artères du pays. Le constat est clair dès lors que l’insécurité a reculé et de manière significative, aussi bien dans les grandes villes qu’à l’intérieur du pays, au grand bonheur des populations. Reste cependant qu’en matière d’insécurité, il n’y a pas de risque Zéro. Il devient alors nécessaire de maintenir la veille stratégique afin que perdure l’accalmie actuelle qui, qu’on le veuille ou non, constitue une réelle avancée par rapport à la situation qui prévalait dans le pays il y a quelques mois.

18-04-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2370

Assistance aux populations sinistrées de Sinendé, Karimama et (...)
18-10-2017, La rédaction
Suite à la descente du Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané dans les communes de Sinende, Karimama et Malanville et sur (...)  

En prélude au démarrage du Ravip : Le Comité de suivi monte au (...)
18-10-2017, La rédaction
Tout se met progressivement en place pour le démarrage, le 1er novembre prochain, du Recensement administratif (...)  

Œuvres sociales dans la 10ème circonscription électorale : Agoua au (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Fidèle à ses habitudes, l’élu de la 10ème circonscription électorale, a une fois de plus partagé le vécu des populations (...)  

Supposé projet de suppression de la Cena au Parlement : Des (...)
13-10-2017, Karim O. ANONRIN
Le 28 septembre 2017, à la tribune de l’Assemblée nationale, la minorité parlementaire, par la voix du député Justin (...)