Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Loi portant statut général de la fonction publique : Les députés procèdent à la mise en conformité

JPEG - 80.8 ko

Les députés à l’Assemblée nationale ont procédé hier, à la mise en conformité de la loi n°2015-18 du 27 août 2015 portant statut général de la fonction publique en République du Bénin. Ceci, en référence à la décision Dcc 15-209 du 15 octobre 2015 déclarant certaines dispositions de ladite loi contraires à la Constitution du 11 décembre 1990. C’était à la faveur de la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale pour le compte de l’année 2017 ouverte par le président de l’institution, Me Adrien Houngbédji.
S’agissant des dispositions déclarées contraires à la Constitution, il est à retenir du rapport de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme de l’Assemblée nationale présidée par le député Alexis Agbélessessi, qu’il s’agit des articles 189 alinéa 3, 286, l’article 285 alinéa 2, 288, 289 alinéa 2, 302, 303 alinéa 2, 308 et 381.
Plus précisément, la Cour constitutionnelle a indiqué que l’article 189 alinéa 3 du texte de loi est contraire à la Constitution en ce qu’il offre à la femme, la possibilité d’une disponibilité spéciale pour se consacrer à la prise en charge d’un de ses ascendants ou d’un des ascendants de son conjoint, sans offrir la même possibilité à l’agent de la fonction publique de sexe masculin.
Ainsi, pour corriger cette disparité, la Cour constitutionnelle recommande de reformuler ladite disposition en écrivant : « Le fonctionnaire bénéficie en outre sur sa demande, d’une disponibilité spéciale lorsqu’il souhaite se consacrer à la prise en charge d’un de ses ascendants ou d’un des ascendants de son conjoint. Quant aux articles 268, 285 alinéa 2, 288 alinéa 2, 302 et 303 aliéna 2, 308 et 381, ils sont également déclarés contraires à la Constitution au motif que l’article 99 , onzième tiret de la Constitution du 11 décembre 1990 dispose : « sont du domaine de la loi, les règles concernant ‘’le statut général de la fonction publique’’ qu’à partir du moment où les agents contractuels de l’Etat et les collectivités territoriales sont désormais considérés comme les agents de la fonction publique, le décret portant cadre de gestion des emplois des agents contractuels de droit public de l’Etat n’a plus vocation à les régir, qu’en conséquence, le législateur doit intégrer à la loi régissant cette catégorie toutes les dispositions pertinentes du décret susvisé ».
Il faut noter que c’est à l’unanimité des députés présents et représentés que l’Assemblée nationale a adopté ce rapport de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme. Par ailleurs, il faut préciser que la session extraordinaire a aussitôt été clôturée après la mise en conformité de la loi en question avec la Constitution.

24-02-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Pleins feux sur le bloc progressiste
23-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Les choses se précisent. Le boulevard de la réforme du système partisan se dresse devant la classe politique. Après la mutation de l’alliance des (...) Lire  

Editorial : Macabre ritournelle !
23-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2760

Entretien avec Raliou Arinloye, ancien maire de sakété : « …Sans (...)
23-07-2018, Karim O. ANONRIN
Depuis quelques semaines, l’ancien Maire de la Commune de Sakété, Raliou Akanda Olouwa Arinloye, est de retour (...)  

L’Union européenne au sujet de la représentativité des femmes au (...)
23-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Les partenaires financiers et techniques, branche Union européenne, approuvent les tentatives en cours à l’Assemblée (...)  

Session du Conseil supérieur de la magistrature : Justin Gbènamèto (...)
23-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Justin Gbènamèto retrouve le sourire. L’ancien procureur de la République près le tribunal de première instance de (...)  

Rapport pour la levée d’immunité : La plénière, deuxième étape (...)
23-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Pour une première étape franchie dans le processus de la levée de son immunité parlementaire, l’He Valentin Djènontin (...)