Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lutte contre les faux médicaments : Les députés renforcent l’arsenal juridique

JPEG - 58 ko

Les députés à l’Assemblée nationale viennent de faire franchir au Bénin, un pas important dans la lutte contre le trafic des ‘’faux médicaments’’. Ils ont autorisé hier la ratification de la Convention Médicrime, une Convention internationale de droit pénal contre le trafic des faux produits médicaux et les infractions similaires menaçant la santé publique. Il s’agit d’une convention du Conseil de l’Europe, ouverte à tous les pays, entrée en vigueur le 1er janvier 2016 et qui vise à prévenir et à combattre les menaces qui pèsent sur la santé publique. Plus précisément, ladite Convention permet d’améliorer les services sociaux de base, de renforcer l’assainissement du sous-secteur pharmaceutique et ce, dans l’intérêt de la santé des populations. Par ailleurs, la Convention en question est le premier instrument juridique qui criminalise la fabrication et la distribution de faux produits médicaux. C’est du moins ce qui ressort du rapport de la Commission de l’éducation, de la culture, de l’emploi et des affaires sociales présidée par la députée Claudine Prudencio qui a présenté le dossier à la plénière. Comme l’on pouvait s’y attendre, l’examen en plénière de ce dossier a suscité un grand intérêt dans le rang des députés. Lors du débat général, la plupart des intervenants ont fait des déballages sur l’état des lieux de la commercialisation des produits pharmaceutiques au Bénin. C’est un secret de polichinelle que depuis plusieurs années, les médicaments contrefaits dictent leur loi aux médicaments vendus dans les officines pharmaceutiques. Mais pour certains députés comme Valère Tchobo, les médicaments contrefaits communément appelés ‘’faux médicaments’’ se trouvent aussi bien sur le marché noir que dans les pharmacies agréées. Il a été appuyé dans ses propos par plusieurs autres députés qui ont invité le gouvernement à multiplier ses actions pour un meilleur contrôle des produits dans les pharmacies pour le bien des populations.

20-06-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)