Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mandat du Nouveau départ : La Commission chargée des réformes politiques installée le 29 avril

JPEG - 258.6 ko

29 avril 2016. C’est à cette date que conformément au Conseil des ministres du 13 avril dernier, la Commission chargée des réformes politiques sera installée. Avec pour mission d’étudier et de proposer au président de la République les réformes politiques et institutionnelles visant à améliorer le modèle politique béninois suivant les options fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990, les fruits des travaux de cette Commission composée d’une trentaine de membres sont très attendus.
Car à la vérité, les réformes politiques sont l’un des piliers de la gouvernance du Nouveau départ. Les Béninois y ont d’ailleurs massivement souscrit en plébiscitant Patrice Talon dans les urnes le 20 mars dernier. C’est dire que les propositions de cette Commission présidée par le ministre de la justice, Joseph Djogbénou et au sein de laquelle se retrouvent entre autres des personnalités comme le magistrat Michel Adjaka, le juriste Christophe Kougniazondé, Me Edgar Monnou, le député Mathurin Nago, le Professeur Joël Aïvo, l’ancien ministre Victor Topanou seront déterminantes pour l’avenir de la nation.

Un choix de président à polémique ?
Toutefois, au regard du caractère stratégique que revêt cette commission et du consensus recherché, il aurait été mieux que le président soit désigné par les membres et non imposé. Ceci, pas parce que les qualités du ministre Joseph Djogbénou sont mises en doute. Mais, cela donnera plus le caractère consensuel aux travaux de ladite Commission.
Alors qu’un ministre préside cette Commission stratégique, cela risque au plan politique de peser sur les membres. C’est dire que même s’il y a des représentants des partis politiques, le choix du ministre de la justice, Joseph Djogbénou peut susciter la polémique. Tout compte fait, le Garde des sceaux est perçu comme non seulement un ancien député de l’Union fait la nation (Un) mais aussi un très proche du président Patrice Talon, et sa nomination pour présider la Commission chargée des réformes politiques est loin d’être un choix judicieux.

21-04-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En toute sincérité : Parité mon œil !
26-05-2017, Naguib ALAGBE
Parité avez-vous dit ? C’est sans nul doute un concept des plus controversés. Mais pour une fois, osons l’appréhender sincèrement et donc, sagement, (...) Lire  

En vérité : Notre pain de chaque jour !
24-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : * Récade à terre à la Rb !
22-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Chambre à part !!
19-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Le nœud Ppea-II dénoué !
18-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Mauvais signal des ‘’climatosceptiqu
18-05-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2160

Réforme du système éducatif du Bénin : Les propositions de l’Union (...)
29-05-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le rapport du groupe de travail sur l’Education mis en place par l’Union fait la Nation (Un) est révélateur de bien de (...)  

Crise à la Renaissance du Bénin : Rosine Soglo enfin rompt le (...)
29-05-2017, La rédaction
A la Renaissance du Bénin, les protagonistes de la crise de confiance qui secoue depuis peu le parti, continuent de (...)  

Actualité politique : Candide Azannai au domicile de Lehady (...)
29-05-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le président du parti Restaurer l’espoir, Candide Azannai et son épouse étaient au domicile du président de la (...)  

Assemblée nationale : Issa Salifou et 8 députés créent le groupe (...)
24-05-2017, La rédaction
Un autre groupe parlementaire vient de voir le jour à l’Assemblée nationale. Il s’agit du groupe parlementaire ‘’La (...)