Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mandat du Nouveau départ : La Commission chargée des réformes politiques installée le 29 avril

JPEG - 258.6 ko

29 avril 2016. C’est à cette date que conformément au Conseil des ministres du 13 avril dernier, la Commission chargée des réformes politiques sera installée. Avec pour mission d’étudier et de proposer au président de la République les réformes politiques et institutionnelles visant à améliorer le modèle politique béninois suivant les options fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990, les fruits des travaux de cette Commission composée d’une trentaine de membres sont très attendus.
Car à la vérité, les réformes politiques sont l’un des piliers de la gouvernance du Nouveau départ. Les Béninois y ont d’ailleurs massivement souscrit en plébiscitant Patrice Talon dans les urnes le 20 mars dernier. C’est dire que les propositions de cette Commission présidée par le ministre de la justice, Joseph Djogbénou et au sein de laquelle se retrouvent entre autres des personnalités comme le magistrat Michel Adjaka, le juriste Christophe Kougniazondé, Me Edgar Monnou, le député Mathurin Nago, le Professeur Joël Aïvo, l’ancien ministre Victor Topanou seront déterminantes pour l’avenir de la nation.

Un choix de président à polémique ?
Toutefois, au regard du caractère stratégique que revêt cette commission et du consensus recherché, il aurait été mieux que le président soit désigné par les membres et non imposé. Ceci, pas parce que les qualités du ministre Joseph Djogbénou sont mises en doute. Mais, cela donnera plus le caractère consensuel aux travaux de ladite Commission.
Alors qu’un ministre préside cette Commission stratégique, cela risque au plan politique de peser sur les membres. C’est dire que même s’il y a des représentants des partis politiques, le choix du ministre de la justice, Joseph Djogbénou peut susciter la polémique. Tout compte fait, le Garde des sceaux est perçu comme non seulement un ancien député de l’Union fait la nation (Un) mais aussi un très proche du président Patrice Talon, et sa nomination pour présider la Commission chargée des réformes politiques est loin d’être un choix judicieux.

21-04-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Malgré la permanence de la Cena et la Lépi : les élections coûtent (...)
2-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN
Les élections au Bénin ont de tout temps fait saigner les caisses de l’Etat, et parfois soulevé de vives polémiques. La (...)  

L’assainissement et le déguerpissement au Bénin : « le gouvernement (...)
2-12-2016, La rédaction
« Les 125 km de plages seront nettoyés et sécurisés. C’est une mesure qui s’inscrit dans la durée ». Ces déclarations du (...)  

8ème édition de la Circaf : Le Bénin au cœur des enjeux du (...)
1er-12-2016, La rédaction
Ça y est ! Tout est prêt. Du 6 au 8 décembre prochain aura bel et bien lieu au Bénin Marina Hôtel, la 8ème édition de la (...)  

Conseil des ministres du 30 novembre 2016 : Le gouvernement (...)
1er-12-2016, La rédaction
Le Conseil des ministres d’hier a encore pris plusieurs décisions qui vont impacter durablement notre économie et (...)