Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Marche de protestation du Front pour le sursaut patriotique : Le Fsp fustige la révision de la Constitution

A travers une gigantesque marche de protestation, assortie d’un meeting à la place de l’Etoile rouge, les membres du front pour le sursaut patriotique exigent le retrait du projet de révision de la Constitution transmis à l’Assemblée nationale. Les organisateurs menacent de durcir le temps en cas de non satisfaction de cette requête.

JPEG - 222.2 ko

Une matinée peu ordinaire à Cotonou. Hier autour de 10 heures, les militants et sympathisants des organisations membres du Front pour le sursaut patriotique (Fsp) ont investi les rues pour protester contre la révision de la Constitution et la loi sur les collaborateurs extérieurs Les uns vêtus du rouge, les autres simplement habillés et munis de pancartes, ces protestataires ont parcouru quelques principales artères de la ville pour se faire entendre. Partis de la Bourse du Travail, scandant des slogans hostiles au régime et exécutant des chants révolutionnaires, ils ont marqué un arrêt à la hauteur du Marché St Michel de Cotonou. Ici, le groupe a été rejoint par des femmes acquises à leur cause. Le cortège s’est ébranlé pour la place de l’Etoile Rouge, où les organisateurs ont expliqué leur motif. Ils estiment que cette marche est la suite de celle organisée la semaine écoulée à Porto-Novo sur l’esplanade de l’Assemblée Nationale. « Nous avons vaincu le mythe Toboula. Le président Talon voulait réviser la Constitution en catimini. Mais, on a vite compris. Et nous en avons fait un sujet populaire et national. Nous allons paralyser l’administration publique sur toute l’étendue du territoire nationale si le projet de révision n’est pas retiré », menace Paul Essè Iko Secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Benin (Cstb). L’ancien Secrétaire général de la Csa-Bénin, Dieudonné Lokossou, le président du Parti pour la libération du peuple, le Secrétaire général du Parti Communiste du Bénin ont successivement déploré le contexte actuel de la révision ainsi que le contenu du projet.
. Quant à Dieu-donne Lokossou membre du front de sursaut patriotique, « cette constitution est un danger public qu’on ne peut jamais approuvé avec le contenu actuel ».certains partis politiques politique ont soutenus aussi le mouvement.
En effet ils suggèrent une assise nationale pour l’élaboration d’une nouvelle constitution. « Nous représentons la jeunesse parce que l’avenue de ce pays appartient aux jeunes, les jeunes chôment à la maison et nos maman au marché s’ennuie puisqu’elles n’ont plus de client .on a d’urgence que l’amélioration de la situation économique du pays, nous avons besoin d’une assise nationale » souligne Leonce Houngbadji président du parti pour la libération du peuple. Philipe Noudjenoumin secrétaire général du parti communiste du Bénin se désole de la situation actuelle du pays
« le peuple s’est battu pour que le président Talon soit au pouvoir mais il s’est retourné contre le même peuple. La constitution de 1990 est dépassée, il faut une nouvelle constitution mais pas celle écrite par le président Patrice Talon.il faudrait une assise nationale pour écrire la nouvelle constitution du Bénin.
Mais le front du sursaut patriotique n’en démord pas, du moins c’est ce qu’on n’entend pas les propos de Laurent Metognon, syntra finance « dès le lundi ou le mardi nous allons envahi l’assemblée nationale pour exiger le retrait pure et simple du projet de révision de la constitution par le président de la république « »
Mickaël VOGBE & Euloge GOHOUNGO (Stags)

31-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Projet de construction du port pétrolier en eau profonde de (...)
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Sous le Nouveau départ, priorité est donnée aux opérateurs privés locaux dans les prises de décision au sommet de (...)  

Entretien téléphonique de Paul Nindo Sahgui depuis le Sénégal : La (...)
23-11-2017, La rédaction
Le Maire de la commune de Tanguiéta, Paul Nindo Sahgui en mission au Sénégal a, dans un entretien téléphonique, (...)  

Projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Cinq ministres (...)
22-11-2017, Karim O. ANONRIN
5 Ministres ont planché hier devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du (...)  

Journée de réflexion sur le Fonds de développement de la formation (...)
22-11-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre de la fonction publique, Adidjatou Mathys a procédé à l’ouverture d’un atelier de réflexions sur le Fonds de (...)