Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mathieu Kérékou, un modèle d’humilité

JPEG - 319.5 ko

Il a la posture d’un Chef et d’un vrai. Discret, malicieux et surtout très humoriste, Mathieu Kérékou incarnait l’humilité. 28 ans de règne sans grand bruit, en tout cas, rien de comparable à ce que le Bénin a connu ces dix dernières années à l’ère du renouveau démocratique. L’homme avait sa vision du pouvoir et y est resté fidèle jusqu’au soir de sa carrière politique. ‘’Si Dieu vous a donné la force, ce n’est pas pour l’exercer sur vos compatriotes’’, déclarait le Général. Il savait faire preuve de fermeté, mais se laissait fléchir quand la circonstance l’imposait. C’est en cela que Kérékou est demeuré une énigme pour sa génération, surtout pour les hommes qui l’ont accompagné dans sa prise de pouvoir le 26 octobre 1972. A la conférence nationale, le monde entier a découvert la grandeur de l’homme quand il déclarait que la conférence est souveraine et s’est engagé, tout en joignant l’acte à la parole en respectant les conclusions issues de ces assises. Le glorieux Kérékou se retira du pouvoir en 1991. Après 17 ans de règne, il cède démocratiquement et sans contestation, le fauteuil présidentiel à son successeur Nicéphore Dieudonné Soglo. Tout un symbole. Jusqu’à la tombe, Kérékou restera insaisissable. Les psychologues l’ont si bien vu, quand ils affirment que la modestie est une vertu des grands hommes. Le Général en était un bel exemple.

Révolutionnaire et démocrate
Le marxisme léninisme et le renouveau démocratique sont deux régimes distincts, qui ne sont pas guidés par la même idéologie. Pourtant, Mathieu Kérékou réussira la mutation. Le caméléon n’a pas mal choisi son emblème. Craint et respecté sous la révolution, l’homme du coup d’Etat militaire du 26 octobre 1972 va se révéler un précieux artisan de la paix, et constructeur de l’unité nationale. Kérékou a été respectueux des principes démocratiques et de l’Etat de droit. Au temps du général, le Bénin occupait une meilleure place en termes de liberté de presse. Les élections ont été régulièrement organisées, conformément aux textes et aux lois en vigueur, mieux que depuis quelques années, et il était respectueux des institutions de la République. Kérékou n’est pas allergique aux critiques et commentaires de son peuple ou des hommes des médias. C’était un démocrate. Le général avait donné la preuve de son attachement à l’unité nationale, à travers le changement du nom Dahomey qui deviendra à partir du 30 novembre 1975 République populaire du Bénin. Général d’armée et Chef d’Etat, il ne s’est pas laissé avaler par les tentations d’abus du pouvoir. Kérékou a marqué l’histoire politique du Bénin et son nom restera à jamais gravé dans les annales.

15-10-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Projet de construction du port pétrolier en eau profonde de (...)
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Sous le Nouveau départ, priorité est donnée aux opérateurs privés locaux dans les prises de décision au sommet de (...)  

Entretien téléphonique de Paul Nindo Sahgui depuis le Sénégal : La (...)
23-11-2017, La rédaction
Le Maire de la commune de Tanguiéta, Paul Nindo Sahgui en mission au Sénégal a, dans un entretien téléphonique, (...)  

Projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Cinq ministres (...)
22-11-2017, Karim O. ANONRIN
5 Ministres ont planché hier devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du (...)  

Journée de réflexion sur le Fonds de développement de la formation (...)
22-11-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre de la fonction publique, Adidjatou Mathys a procédé à l’ouverture d’un atelier de réflexions sur le Fonds de (...)