Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mauvais usage du temps par les Béninois : Un frein au développement

JPEG - 114.2 ko

Courant dans tous les sens, à la recherche d’un emploi, et souvent bien jaloux de leurs jobs, les Béninois ne travaillent pas autant qu’ils en donnent l’impression. A la vérité, le temps consacré, réellement, au travail ne vaut qu’environ le 12e des 24 heures d’une journée. En tout cas, c’est ce que révèlent les données collectées par l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (Insae) dans le cadre de l’Enquête Emploi du Temps (Eet 2015).
Et même si ces données ne sont qu’une photographie du comportement des Béninois, à partir d’un échantillon de 7360 ménages, elles ramènent au grand jour, le laxisme dans les services. Une gangrène qui, et ce n’est pas à démontrer, affaiblit l’appareil de production national. Denrée précieuse, le temps reste donc, jusqu’ici, une ressource mal exploitée par les Béninois. En moyenne, les travailleurs, au pays de Talon, consacrent trois heures à leur activité principale, avec la nuance que les actifs du secteur public et privé passent 5 heures d’horloge pour les activités économiques. Si l’on pouvait savoir combien coûte la lourdeur administrative, les plaisanteries aux heures de travail, et surtout la part de temps matériel réservée aux réseaux sociaux, on tomberait des nues.
Mais, c’est déjà bien que l’Enquête Emploi du Temps ait creusé l’abcès pour permettre à ce que des réformes soient envisagées pour une utilisation rationnelle du temps. De toute façon, l’heure est grave et, il faut bien un créneau adéquat pour se concentrer sur les activités des services. L’autre chose est qu’il en faut également pour entreprendre et créer de la richesse. Enfin, dès lors qu’on en sait, un peu plus sur le temps consacré aux activités non incluses dans le Produit intérieur brut, il y a matière à réflexion. D’où, pour contribuer à la croissance économique et améliorer la matrice de la comptabilité sociale, il est impérieux d’agir au plus vite.

29-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)