Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mauvais usage du temps par les Béninois : Un frein au développement

JPEG - 114.2 ko

Courant dans tous les sens, à la recherche d’un emploi, et souvent bien jaloux de leurs jobs, les Béninois ne travaillent pas autant qu’ils en donnent l’impression. A la vérité, le temps consacré, réellement, au travail ne vaut qu’environ le 12e des 24 heures d’une journée. En tout cas, c’est ce que révèlent les données collectées par l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (Insae) dans le cadre de l’Enquête Emploi du Temps (Eet 2015).
Et même si ces données ne sont qu’une photographie du comportement des Béninois, à partir d’un échantillon de 7360 ménages, elles ramènent au grand jour, le laxisme dans les services. Une gangrène qui, et ce n’est pas à démontrer, affaiblit l’appareil de production national. Denrée précieuse, le temps reste donc, jusqu’ici, une ressource mal exploitée par les Béninois. En moyenne, les travailleurs, au pays de Talon, consacrent trois heures à leur activité principale, avec la nuance que les actifs du secteur public et privé passent 5 heures d’horloge pour les activités économiques. Si l’on pouvait savoir combien coûte la lourdeur administrative, les plaisanteries aux heures de travail, et surtout la part de temps matériel réservée aux réseaux sociaux, on tomberait des nues.
Mais, c’est déjà bien que l’Enquête Emploi du Temps ait creusé l’abcès pour permettre à ce que des réformes soient envisagées pour une utilisation rationnelle du temps. De toute façon, l’heure est grave et, il faut bien un créneau adéquat pour se concentrer sur les activités des services. L’autre chose est qu’il en faut également pour entreprendre et créer de la richesse. Enfin, dès lors qu’on en sait, un peu plus sur le temps consacré aux activités non incluses dans le Produit intérieur brut, il y a matière à réflexion. D’où, pour contribuer à la croissance économique et améliorer la matrice de la comptabilité sociale, il est impérieux d’agir au plus vite.

29-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

En vérité : Le pari de la salubrité
27-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Salimane Karimou déclare la guerre à l’insalubrité dans les écoles. Par un courrier adressé aux directeurs départementaux, aux chefs de circonscriptions (...) Lire  

Editorial : Salubrité exigée !
27-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Du sport à la politique
26-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Et si c’était pareil en politique (...)
25-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Objectif quart de finale
25-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une 4ème Can pour les Ecureuils
21-03-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3150

Dandi GNAMOU à propos de l’organisation des législatives 2019 (...)
27-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
La professeure titulaire de droit public, agrégée des Facultés de droit, Dandi GNAMOU a opiné sur l’actualité politique (...)  

Etude de la propositions de lois dérogatoire : Statu quo au (...)
26-03-2019, Karim O. ANONRIN
La proposition de loi dérogatoire de la loi n°2018-23 du 09 octobre 2018 portant Code électoral en République du (...)  

Élections législatives inclusives en 2019 : Mohamed Ibn Chambas de (...)
21-03-2019, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a reçu en audience à son cabinet ce mercredi 20 mars 2019, (...)  

Conseil des ministres : L’appui du gouvernement pour le (...)
21-03-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Sauver les Aguégués ! Cette commune fait l’objet d’une attention particulière de la part du gouvernement, du fait des (...)